Au mois de septembre dernier, un groupe de 37 personnes, composé de producteurs agricoles et de professionnels du secteur, se sont rendus en Colombie-Britannique et en Alberta pour voir comment s’y pratique l’agriculture. Christian Bellerose, représentant de territoire à la Coopérative fédérée, faisait partie de ce périple, organisé par Profid’Or. Il nous brosse le portrait de la production avicole dans cet autre monde canadien.

En Colombie-Britannique, la production de volaille est concentrée dans la vallée du Fraser. Cette belle région commence non loin de Vancouver et s’étend sur quelque 200 km vers l’Est. Les producteurs de volaille (poulet de chair et ponte) profitent des conditions climatiques favorables tout au long de l’année : pas de neige l’hiver, température confortable l’été et climat généralement sec. Dans cette région, principalement agricole, se trouve Abbotsford. La majorité des fabricants de moulée y sont installés dans le parc industriel, situé un peu en retrait de la ville.

Le prix des terres aux alentours d’Abbotsford varie de 50 000 à 60 000 $ l’acre! Plus on s’éloigne de la ville, la qualité des sols diminue et les prix tendent vers les 10 000 $ l’acre. Pour préserver les bonnes terres agricoles, les développements domiciliaires se font à flanc de montagne de chaque côté de la vallée. Le coup d’œil de cet aménagement est magnifique.

Les poulaillers et les équipements pour la production de poulet de chair ou pour les pondeuses sont similaires à ceux du Québec. Les céréales servant à la fabrication des moulées sont importées de l’Alberta. Pour ce qui est du poulet, la céréale première utilisée est le blé auquel on ajoute de l’enzyme. En raison de la faible récolte de 2002, cette année les meuniers ont importé du maïs des États-Unis. Les producteurs de poulet reçoivent 2,7¢ le kg de plus que ceux de l’Ontario.

Sur le plan environnemental, les producteurs font du compostage avec leurs carcasses de volaille. Il nous a été permis de visiter un site installé entre deux poulaillers. De plus, la disposition des fumiers par épandage sur les sols n’est pas encore problématique et la règle utilisée est encore sur la norme azote. Un fait à remarquer, dans l’application de leurs normes HACCP, les producteurs doivent laver les poulaillers à l’extérieur une fois par an.

Un abattoir de poulets à chair noire de canards de Pékin

Nous avons visité quelques fermes qui approvisionnaient depuis peu des abattoirs de poulet végétal sans antibiotiques. L’élevage doit se faire à une densité d’un pied carré par oiseau, au lieu de 0,75 pied carré. Les abattoirs paient au-delà de 12¢ le kilo de plus pour compenser le coût des aliments (conversion alimentaire) et les frais reliés à l’élevage – réduction de kg au mètre carré et augmentation du coût de chauffage. Si un producteur doit traiter ses oiseaux, il ne reçoit alors que 3¢ le kilo. Selon certains commentaires, la production de ce poulet n’est pas encore à point dans cette région, et ce, malgré leur climat favorable. Des ajustements additionnels devront être apportés, car les résultats se font attendre.

Nous avons également visité un abattoir de poulets à chair noire et de canards de Pékin (photo ci-dessus). Ces produits sont fort prisés sur l’important marché asiatique de Vancouver. Le poulet noir comporterait des propriétés médicinales et aphrodisiaques. Quant au canard de Pékin, il est apprécié non seulement pour sa chair, mais aussi pour sa langue, qu’on vend 3,00 $ la pièce, et ses pattes, 1,00 $ chacune.

Il est toujours pertinent de voir comment les pionniers des nouvelles tendances réussissent. On espère toujours faire mieux et surtout ne pas répéter leurs erreurs.

Tendance du marché selon les productions
 
C.-B.
(x 1000)
Alberta
(x 1000)
Québec
(x 1000)
Population (M)
3,9
3
7,3
Porcs
314 »
3 733 «
7 457 «
Boeufs
386,5 »
3 849
352 «
Vaches laitières
115,5 «
142
602
Poulets à griller
96 670,5 «
58 052,1 «
162 015,2
Pondeuses
2 458,9 «
1 576,9 «
3 395,9 «
Dinde
2 146 »
1 685,4 «
4 537,4 »
« Tendance à la hausse
» Tendance à la baisse


*L'auteur est coordonnateur, Service avisole Rive-Nord à la Coopérative fédérée de Québec



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés