La période des semis est sur le point de débuter. Il est donc important que vos semoirs, pulvérisateurs et autres équipements soient bien ajustés. Voici un quiz portant sur des situations fréquemment rencontrées au printemps et qui peuvent être prévenues lors des semis.

1. Quel est le responsable des dommages causés à cette semence de maïs?
a) Une maladie de sol;
b) Un insecte de sol;
c) Un sol mal drainé;
d) Un planteur mal ajusté.

2. Quel est le nom de cet insecte ravageur du maïs?
a) Le perce-tige de la pomme de terre;
b) Le ver gris;
c) Le ver fil-de-fer;
d) Le ver blanc.

3. Pourquoi ce plant a-t-il cette allure?
a) Le sol est compacté;
b) Le planteur a été mal ajusté;
c) Le sol contient des résidus de pesticides;
d) À cause de maladies dans le sol.

4.

Quelle est la cause de cette couleur rosâtre sur l’épi de blé?
a) Le charbon;
b) La fusariose;
c) Un coup de soleil;
d) Une caractéristique du cultivar.

5.

Pourquoi ces feuilles de soya sont-elles pointues?
a) C’est une caractéristique génétique
de ce soya;
b) Le soya est malade;
c) Le soya a manqué de fertilisant pour bien former ses feuilles;
d) Le soya a grandi trop vite.

6.

Le maïs n’a pas sorti du sol à cause :
a) D’une mauvaise germination;
b) D’un semis trop profond;
c) D’un dommage causé par un insecte;
d) De la formation de croûte à la surface.

7.

Le soya au stade cotylédon est mort à cause :
a) De maladies racinaires;
b) De stress d’herbicide;
c) De problèmes d’insectes;
d) D’une mauvaise germination de la semence.

8.

À la suite d’une application de fongicide dans votre champ de blé, vous constatez que des plants ont séché par endroits. Pourquoi?
a) Un problème de sécheresse;
b) Une brûlure occasionnée par le fongicide;
c) Un réservoir du pulvérisateur mal rincé;
d) Une maladie non contrôlée par le fongicide.

9.

Dans une luzernière de trois ans qui a été ensemencée avec un mélange de 45 % de luzerne, quelle population minimum de luzerne devez-vous avoir pour justifier de ne pas la détruire?
a) 10 à 15 plants/m2
b) 16 à 20 plants/m2
c) 21 à 30 plants/m2
d) Plus de 30 plants/m2

10.

À partir de quelle température du sol pouvons-nous semer du maïs?
a) 0 0C
b) 4 0C
c) 10 0C
d) 13 0C

11.

Quel est l’impact sur le rendement en grain si 25 % du maïs d’un champ lève 10 jours plus tard que le reste du champ?
a) aucun impact;
b) 18 % de perte de rendement;
c) 12 % de perte de rendement;
d) 6 % de perte de rendement.

12.

Quelle est la principale cause rencontrée lorsque la céréale s’étiole et tend à verser?
a) Une fertilisation azotée trop élevée;
b) Un semis trop profond;
c) Un sol gorgé d’eau après le semis;
d) Une température trop froide lors du semis.

13.

Quel élément fertilisant aide à diminuer l’incidence de l’ergot dans l’orge?
a) Le magnésium
b) Le bore
c) Le zinc
d) Le soufre

14.

Quelle est la source de phosphore qui vous permettra d’obtenir la récolte de maïs la plus sèche et la plus abondante?
a) Le DAP
b) Le MAP
c) L’Hyper P
d) Le démarreur liquide

15.

Pourquoi ces semences de soya sont-elles tachées de noir?
a) À cause de la présence de champignons;
b) Ce sont des semences de l’an passé;
c) Les semences ont été inoculées lors de leur conditionnement;
d) Les semences ont été abîmées par une batteuse.



Réponses

1. b) Sur une semence de maïs non traité par un insecticide tel que Poncho, un insecte de sol peut causer ce genre de dommages. Les insectes de sol les plus souvent rencontrés sont le ver fil-de-fer et la mouche des semis.


2. c) Il s’agit du ver fil-de-fer, un insecte ravageur du maïs. Il cause principalement des dommages aux semences, mais peut aussi dévorer les racines. Des plants rabougris ou flétris sont des signes de sa présence.


3. d) Les maladies présentes dans le sol créent souvent des problèmes de levée du maïs. Les plants attaqués pourrissent et meurent avant ou peu après l’émergence. Les principaux agents pathogènes sont le Pythium et le Fusarium. Ces maladies sont plus fréquentes dans les sols frais et humides, comme les sols mal drainés ou compactés.


4. b) La fusariose donne cette couleur rose aux épis des céréales. Une température chaude et humide à la floraison est favorable au développement de la fusariose. L’infection peut se propager par voie aérienne, mais la plupart du temps elle provient des résidus de culture dans le champ.


5. a) Les feuilles pointues sont une caractéristique génétique du soya Elite 25-02R.
Il est très bien adapté pour le semis direct et possède une très bonne vigueur.


6. d) Certains printemps, après de fortes pluies, il y a formation de croûte (battance) qui empêche les cultures de sortir du sol. Si cette croûte n’est pas cassée, il faut parfois semer à nouveau. L’emploi d’une houe rotative est fortement recommandé pour briser cette croûte.


7. c) La mouche des légumineuses est un insecte qui attaque occasionnellement le soya, surtout lors des printemps frais et pluvieux, lorsque la germination est retardée. Les larves des mouches de légumineuses se nourrissent de fèves gonflées n’ayant pas encore germées. Les champs plus à risques sont ceux dont le niveau de matières organiques est élevé tels les retours de prairies.


8. c) L’application de fongicides dans les céréales s’effectue après les herbicides de postlevée des grandes cultures. Trop souvent, le pulvérisateur n’a pas été bien rincé et ce sont les résidus d’herbicide de postémergence qui endommagent le blé. Il faut bien nettoyer le réservoir, la pompe et la rampe du pulvérisateur avec un nettoyant homologué à cette fin.


9. d) Pour justifier de conserver une prairie de trois ans ensemencée avec un mélange de 45 % de luzerne, il faut un minimum de 30 plants de luzerne par m2. Demandez à votre expert-conseil d’évaluer la population de vos luzernières afin de prendre les bonnes décisions.


10. c) Le maïs devrait être semé lorsque le sol atteint une température de 10 0C. Votre coopérative possède des thermomètres pour mesurer la température du sol.


11. d) Selon des études effectuées en Illinois et au Wisconsin, il y a une perte de rendement potentiel de 6 % lorsque 25 % du maïs-grain lève 10 jours plus tard que le reste du champ.


12. b) Lorsqu’une céréale est semée trop profondément, les réserves de la semence s’épuisent en produisant un long rhizome avant d’atteindre la surface du sol. La feuille qui émerge tend à s’étioler plutôt que de former une talle. Ces conditions sont alors propices à la verse de la céréale.


13. b) L’ajout de bore à la fertilisation en présemis incorporé permet de diminuer l’incidence de l’ergot dans l’orge.


14. c) L’utilisation d’un démarreur avec l’Hyper P permet d’obtenir une récolte de maïs-grain plus abondante (208 kg/ha supplémentaires) et plus sèche (0,47 %).


15. c) Les semences ont été préinoculées avec PreCoat lors de leur conditionnement. PreCoat est un inoculant à soya qui permet d’obtenir une bonne nodulation du soya et une récolte abondante.



* L’auteur est spécialiste en grandes cultures au Secteur des productions végétales de la Coopérative fédérée de Québec.



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés