Que les vaches aient accès à l'extérieur ou qu'elles demeurent à l'intérieur de l'étable, plusieurs points sont à surveiller. Il est reconnu que les stress thermiques entraînent plusieurs effets :

- Diminution de la consommation de matière sèche
- Augmentation de la consommation d'eau
- Augmentation de la respiration
- Augmentation de l'évaporation d'eau
- Augmentation de la température corporelle
- Diminution de la production
- Diminution des performances reproductives
- Augmentation des désordres métaboliques

C'est pourquoi le réseau CO-OP vous propose le programme d'été OASIS pour vaches laitières. Le but est de minimiser les effets néfastes de la chaleur et de l'humidité sur les vaches.

Alors, pour maintenir une bonne production, de bonnes composantes et une bonne efficacité reproductive, voici un rappel des éléments essentiels du programme OASIS.

La chaleur et l'humidité peuvent entraîner de l’inconfort et une perte de rendement, et les répercussions économiques qui en découlent sont parfois très importantes. Les moyens pour contrer ces inconvénients sont souvent de petites choses simples. La régie que vous adoptez en été aura une influence majeure sur vos résultats. Il est donc bon de prendre quelques instants pour évaluer la situation. N’hésitez pas de faire appel à vos experts-conseils CO-OP.



1- Faites de l'air

Les vaches ont besoin d'un endroit rafraîchissant. Pour les vaches au pâturage, l'accès à un endroit ombragé est fortement recommandé. Pour celles gardées à l'intérieur, un minimum de 30 changements d'air à l'heure est nécessaire. La ventilation « tunnel » s'avère très efficace pour rafraîchir les vaches en plus d'aider à contrôler les mouches. L'utilisation d'un système de brumisation améliore également leur confort.


2- De l'eau!
En période chaude, la quantité (débit) et la qualité de l'eau sont d'une importance capitale à l'intérieur comme à l'extérieur pour maximiser la CVMS. N’oublions pas que le lait contient 87 % d’eau. Puisque la chaleur stimule la prolifération d'algues, un nettoyage fréquent des sources d'abreuvement est essentiel.


3- Favorisez la CVMS
(Consommation volontaire de matière sèche)
Servez des aliments savoureux, soit des fourrages bien conservés et de bonne qualité, accompagnés de concentrés très appétents. L'utilisation de Pulp-O-Lac ou Pulp-O-Zyme aide à stimuler l'appétit des vaches.


4- Évitez les fermentations aérobies

(chauffage) de l'ensilage ou de la RTM
L'utilisation d'acide propionique dans la ration tel le Micro-Prop NC 42 aidera à préserver la fraîcheur des aliments servis.


5- Nettoyez les mangeoires!
Un nettoyage fréquent des mangeoires aidera aussi à préserver l'appétence et la fraîcheur des aliments servis. Mangeriez-vous votre souper dans la même assiette que vous avez utilisée au déjeuner?


6- Évitez les fourrages trop fibreux
Parfois, on pense bien faire en ajoutant un foin fibreux à la ration, mais attention, la consommation de ces foins secs est souvent plus basse et n'apporte ainsi pas plus de fibre effective. De plus, leur digestion entraîne une grande élévation de température. Des recherches en Arizona et au Texas ont depuis longtemps démontré que les rations contenant de bons fourrages, adéquates en concentrés et en gras peuvent réduire le stress dû à la chaleur. L'utilisation de suppléments avec gras ajouté tels que Lait'Xtra Plus, Pro-Lac Ultra, Symbiose 3610, Profil et Repr-O-Méga ALC permettra d'augmenter la densité énergétique de la ration.


7- L'utilisation de cultures de levures et d'éléments tampons
Ces produits aideront fortement à diminuer les effets négatifs des rations basses en fibre. Par exemple, le Fortifiant 6/2 spécial combine l'effet d'éléments tampons et des levures. Il apporte, entre autres, le magnésium supplémentaire nécessaire aux rations estivales. Une validation fréquente de la ration avec le Pennstate Separator aidera à bien contrôler la situation.


8- Gardez les pavés secs

L'humidité des stalles jumelée à la chaleur de l'environnement est un lieu de prédilection pour les bactéries. L'utilisation du prémélange Aqua-Sorb sur le sol aidera à assécher les stalles et favorisera ainsi la réduction du comptage de cellules somatiques et de la mammite environnementale. Ce produit aura aussi un effet antidérapant pour les vaches.

* L’auteur est directeur, Groupe Ruminants, au Secteur des productions animales de la Coopérative fédérée de Québec.




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés