Depuis les années 90, les avantages de l’Hyper P dans les cultures de maïs (208 kg/ha de plus de rendement et 0,5 % plus sec) et de pommes de terre (5 % d’augmentation de rendement) ont été prouvés à maintes reprises. Cependant, l’efficacité de cet engrais organo-minéral ne se limite pas qu’à ces cultures. De nombreuses situations se sont d’ailleurs avérées très positives lors d’essais effectués par des producteurs.

Grâce à l’utilisation de l’Hyper P, des producteurs de brocoli ont diminué les apports de phosphore sans sacrifier de rendement. Un producteur d’haricots secs a obtenu 4,15 tonnes/ha en fertilisant avec Hyper P comparativement à 3,21 tonnes/ha avec un engrais phosphaté conventionnel.

Même effet du côté des producteurs de canneberges. Un projet de recherche a démontré que l’Hyper P augmentait le rendement de façon appréciable par rapport à l’engrais apporté sous forme conventionnelle dans des sols à saturation moyenne, c’est-à-dire entre 3 et 5 % de saturation (P/Al). Les gains de rendement pour de tels sols sont très intéressants puisque l’augmentation de rendement varie de 2 à 4 tonnes/ha par rapport au meilleur traitement d’engrais conventionnel pour ces sites. Malgré le fait qu’une tonne d’Hyper P coûte presque deux fois plus cher qu’une forme de phosphore conventionnelle, les gains de rendement aux doses de phosphore utilisées dans la canneberge permettent de faire un profit très intéressant.


Des avantages économiques
Pour un hectare de canneberge, la différence de prix entre le phosphore conventionnel (60 kg P2O5/ha) et l’Hyper P (60 kg P2O5/ha) est la suivante dans le site 3 (P/Al de 3,7)1 :

Prix de l’Hyper P (11-38-0) :
  810 $/tonne

Prix du MAP (11-52-0) :
  500 $/tonne

Pour 60 kg P2O5/ha, il faut :
  158 kg d’Hyper P, donc 128 $

Pour 60 kg P2O5/ha, il faut :
  116 kg de 11-52-0, donc 58 $

Différence de coût :
  128 $ - 58 $ = 70 $/ha

Le gain de rendement obtenu avec l’Hyper P vs MAP :
  7 330 kg/ha x 0,50 $/kg = 3 665 $

Profit : 3 665 $ - 70 $ = 3 595 $/ha

Puisque le bleuet se retrouve dans la même famille que la canneberge et qu’il a un mode de régie semblable, il est évident que l’utilisation de l’Hyper P sera également rentable dans cette culture.

Des essais, dont l’objectif était d’évaluer l’effet de l’utilisation de l’Hyper P dans le démarreur pour le soya en rapport à un témoin non fertilisé, ont été réalisés en 2001-2002
à la Ferme Techno Champs (voir tableau). Les résultats obtenus ont été positifs, puisque grâce à l’Hyper P un rendement moyen significativement plus haut a pu être obtenu.

Démarreur Hyper P pour
soya vs témoin non fertilisé

Traitement
Rendement (kg/ha)
Témoin 0-0-0
2 954
228 kg/ha HyperFertilisier
3 299
(Source : Recherches effectuées à la Ferme Techno Champs en 2001 et 2002,
Sainte-Rosalie)

L’utilisation d’une formulation moins concentrée en potassium telle que l’HyperRapide permettrait sûrement d’obtenir des résultats aussi positifs du point de vue du rendement tout en diminuant les coûts et les volumes de produit à utiliser.

L’utilisation de l’Hyper P peut être très avantageuse lors de l’implantation d’une luzernière. On sait que les luzernes ont de la difficulté à survivre dans les sols sableux où le phosphore est pauvre, peu mobile et non disponible parce qu’il est fixé aux particules d’aluminium et de fer. Il est donc fortement recommandé de bien fertiliser le sol.

Pour les cultures nécessitant une source de phosphore douce, comme lors de l’implantation d’une fraisière ou encore de l’utilisation d’un démarreur à céréales ou de canola combiné avec les semences directement sur le semoir, l’Hyper P a encore sa place.

Dans le marché des primeurs comme la culture du maïs sucré, l’Hyper P est aussi très utile puisqu’il permet de récolter plus tôt donc de générer des revenus supplémentaires importants.

1. Sébastien Marchand, agr., Coopérative fédérée de Québec, Association des producteurs de canneberges du Québec: Évaluation de l'efficacité d'un engrais organo-minéral (Hyper P) dans la culture de la canneberge sur sol sableux au Québec, 2002.


* L’auteure est spécialiste en grandes cultures au Secteur des productions végétales de La Coop fédérée.




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés