La coopérative du Saguenay-Lac St-Jean a récemment mis en marché une toute nouvelle gamme de breuvages laitiers : Additio Probiotique, Additio Oméga 3, et Additio Calcium. Ces produits entrent dans la catégorie des aliments fonctionnels, c’est-à-dire qui contiennent des substances qui ont un effet bénéfique sur la santé.



Lancés en décembre dernier, les produits de la gamme Additio font de plus en plus d’adeptes. « Quelque 30 000 litres ont été écoulés au cours du mois et, en janvier, les ventes étaient déjà en progression, mentionne Yves Girard, directeur général de Nutrinor. On estime pouvoir en commercialiser un million de litres en 2005. »

Pourquoi un tel engouement, et ce, même à quarante cents de plus le litre? « La consommation change, indique Denis Brassard, directeur de la production laitière chez Nutrinor. Le lait régulier est en perte de vitesse au profit des breuvages laitiers considérés comme des aliments fonctionnels. »

Le développement de ces trois produits a fait l’objet d’intenses recherches et nécessité un investissement de 500 000 $. « Cela peut sembler dérisoire pour certaines entreprises, souligne Denis Brassard, mais il faut savoir que ces produits ont été développés à notre usine d’Alma, qui, au total, ne produit que 20 millions de litres par année. Il s’agit d’un montant important pour une laiterie somme toute modeste. »


Un nouvelle gamme, trois nouveaux produits
Additio Probiotique
Laval Lapointe, directeur de l’usine d’Alma et Valérie Boisvert, ingénieure en alimentation chez Nutrinor, sont les deux maîtres d’œuvre de cette nouvelle gamme de produits. Ils ont notamment osé pousser plus avant l’idée d’incorporer dans le lait de bonnes souches de bactéries appelées probiotiques.

Tout comme pour de nombreuses innovations, c’est par « erreur » que l’étincelle a jailli. En effet, des bactéries utilisées à la laiterie d’Alma pour la fabrication de produits à base de lait caillé se sont malencontreusement retrouvées dans un bassin d’embouteillage de lait nature.

On a alors constaté qu’au lieu d’altérer le produit, les bactéries en favorisait la conservation. Ces bonnes bactéries empêchaient tout simplement les mauvaises bactéries de proliférer. « Cela allait complètement à l’encontre de ce qu’on a l’habitude de penser dans l’industrie laitière où l’on cherche à éliminer le plus de bactéries possible, notamment par la pasteurisation, explique Denis Brassard.

C’est donc un peu par chance et beaucoup par ouverture d’esprit que l’on a pu mener à terme le développement de Additio Probiotique, qui est une première nord-américaine. »

Un probiotique est un micro-organisme vivant qui améliore l’équilibre microbien intestinal, dégrade certains produits toxiques, facilite la digestion du lactose, aide à prévenir les diarrhées et les vaginites et semble également diminuer les symptômes du syndrome du côlon irritable.

De concert avec des gens de l’industrie, Laval Lapointe et Valérie Boisvert ont identifié les souches de bactéries probiotiques reconnues pour leurs effets positifs sur la santé. Des essais ont d’abord été réalisés en mini usine au Centre de recherche et de développement des aliments à Saint-Hyacinthe, puis dans les bassins et cuves de production à Alma. Bien sûr, il a fallu, entre autres, modifier les chaînes de production et les mélangeurs pour s’assurer que les bactéries soient uniformément réparties lors de la fabrication et l’embouteillage du produit. Les bactéries contenues dans Additio Probiotique ont une durée de vie limitée. À l’embouteillage, le produit en contient pas moins de cinq milliards par litre de lait. À la date de péremption, on en dénombre encore un milliard.

Additio Probiotique contient également un prébiotique, une fibre alimentaire qui stimule l’activité des bactéries bénéfiques du système digestif. Il s’agit en fait de la nourriture que les probiotiques utilisent pour se développer. Le prébiotique contenu dans Additio Probiotique est l’inuline, une substance qui provient de la racine de chicorée.

L’ajout des probiotiques et prébiotiques n’altère pas le goût du lait. « Des tests de goût ont même révélé que les consommateurs préféraient le breuvage laitier Additio Probiotique au lait régulier », indique Denis Brassard.


Additio Calcium
Additio Calcium contient 35 % plus de calcium que le lait régulier. En plus d’être essentiel au maintien de notre squelette, le calcium intervient dans la coagulation sanguine, les contractions musculaires et la transmission des influx nerveux. Additio Calcium renferme également de l’inuline en guise de prébiotique. Des études ont prouvé que les prébiotiques augmentaient significativement l’absorption du calcium et du magnésium par l’organisme.


Additio Omega 3
Santé Canada soutient que les acides gras Oméga 3 sont des nutriments indispensables à la croissance, au développement et au fonctionnement des organes de notre corps.

On sait notamment qu’ils ont un effet bénéfique sur les systèmes immunitaire et cardiovasculaire de même que sur le développement du cerveau chez le fœtus et l’enfant. De plus, les Oméga 3 sont reconnus pour réduire l’anxiété, le stress et la dépression. Mais puisque notre corps ne peut les fabriquer, ce n’est que par notre alimentation que l’on peut se les procurer. Les principales sources d’acides gras Oméga 3 sont les huiles végétales poly-insaturées. Les gras Oméga 3 contenus dans Additio Oméga 3 proviennent de l’huile de lin qui contient de l’acide linoléique et de l’acide alpha linolénique.


Réaction en chaîne
Le développement de ces trois produits a permis de consolider plusieurs emplois en région. Avec l’augmentation prévue de la production au cours de l’année 2005, Nutrinor envisage la création de nouveaux emplois. Les produits sont disponibles dans la région du Saguenay-Lac St-Jean, en Outaouais et dans quelques épiceries de la métropole.

« Les petites laiteries ont parfois, dans certains secteurs, un avantage concurrentiel par rapport aux plus grandes entreprises, souligne Denis Brassard. Nos infrastructures sont plus flexibles et permettent plus aisément de développer des produits innovateurs. »

« Depuis deux ans, Nutrinor investit dans les équipements à la laiterie d’Alma afin de procéder à l’élaboration de tels produits, ajoute Yves Girard. Notre nouvelle gamme santé s’inscrit dans cette orientation, soit d’offrir des produits de qualité dans des marchés niches. »




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés