Au Québec et au Canada, en 2004, la plus haute production de lait par vache a été obtenue par la Ferme Conrad Riendeau et fils de Saint-Césaire, propriété de Conrad Riendeau et de ses trois fils, Michel, Yves et Sylvain. Rien de moins que 14 968 kg de lait par vache en moyenne par année. Pour une lactation de 305 jours, cela représente une production moyenne de 49 kg de lait par jour… WOW!

Pourquoi viser une haute production comme ça? « Pour le revenu! », diront les producteurs. En fait, pour Yves Riendeau, la fierté n’est pas tant de terminer premier au Canada, mais de traire 64 vaches soir et matin pour produire 95 kg/jour de matière grasse. Autre point d’importance, la production du troupeau n’a jamais cessé d’augmenter (voir le tableau). C’est avec de la rigueur que toutes les tâches doivent être effectuées. Que ce soit le travail aux champs, l’alimentation, la régie des pattes ou la sélection, rien n’est laissé au hasard.

À titre d’exemple, les sabots des vaches sont taillés par Yves au moins quatre fois par année. Certaines vaches peuvent passer par la cage de contention plus de dix fois par année! Pour ce qui est de la sélection, c’est le plus jeune des frères, Sylvain, qui a son mot à dire. La décision de garder les taures au premier veau se prend rapidement après le vêlage. Nos taures doivent produire au moins 40 kg de lait et se classifier Bonne Plus ou mieux. Même si l’une d’entre elles produit 60 kg de lait mais qu’elle ne se classe pas Bonne Plus, elle doit partir!

Ferme Conrad Riendeau et fils, Saint-Césaire
Évolution de la production annuelle
Année
Lait/Vache
MCR
MCR moyen
Rang provincial
1989
9 441
201-192-202
198,3
73e
1990
9 833
208-197-208
204,3
41e
1991
9 926
213-207-216
212
23e
1992
10 086
220-212-217
216,3
30e
1993
10 576
223-221-219
221,3
17e
1994
10 751
228-223-226
225,7
16e
1995
11 368
235-230-229
231,3
9e
1996
11 471
240-240-239
239,7
9e
1997
11 716
245-244-247
245,3
6e
1998
12 148
254-251-251
252
6e
1999
12 936
271-265-273
269,7
4e
2000
13 268
276-264-279
273
8e
2001
13 381
287-286-288
287
7e
2002
14 515
304-300-302
302
2e
2003
14 271
299-284-299
294
2e
2004
14 968
312-291-309
304
1er

« On vise à avoir des bêtes très bien développées dès le premier vêlage, explique Yves. Nos taures vêlent à 27 mois pour qu’elles soient le plus développées possible. Nous allons un peu à l’encontre des recommandations, mais chez nous, les taures vêlent plus grosses et leur production est ainsi plus élevée. »

Le poids moyen du troupeau est de 750 kg et l’âge moyen de 5 ans et 3 mois, soit 130 kg de plus que la moyenne provinciale et 13 mois plus âgé. À la Ferme Arla, les vaches sont grosses et ont une très bonne longévité. Comme quoi produire autant de lait ne les force pas trop. Un des aspects importants est la consommation totale de matière sèche. Ce sont les derniers kilos ingérés qui font toute la différence.

Après l’obtention du titre de Maître Éleveur en 2003, décerné par Holstein Canada, et du titre de Troupeau le plus performant en 2004, l’objectif des propriétaires est de continuer à améliorer le niveau de production comme ils l’ont toujours fait. Félicitations!

* Les auteurs sont respectivement directeur Groupe ruminants et expert-conseil à La Coop fédérée.




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés