En productions végétales, nous avons l’habitude de parler « d’années normales ». Chaque saison, nous nous disons que l’année n’a pas été normale parce qu’il a fait trop chaud, trop froid, trop sec ou que le temps était trop pluvieux. On observe le même phénomène avec le prix des récoltes : le prix est anormalement bas à cause dumarché mondial. Par contre, il est normal de trouver un jeu-questionnaire dans une édition du Coopérateur agricole. Le printemps 2006 est considéré comme l’un des plus pluvieux de l’histoire. Vous trouverez dans ce jeu plusieurs questions portant sur des situations vécues au Québec et en Ontario au cours des saisons 2005 et 2006.

Bon jeu-questionnaire!

1. En marchant dans vos champs de maïs,
vous constatez que la population est faible
et irrégulière à certains endroits. À partir de quelle population est-il justifié de semer à nouveau?

A) 12 000 plants par acre
B) 16 000 plants par acre
C) 18 000 plants par acre
D) 22 000 plants par acre

2. Le puceron du soya est un insecte présent
au Québec et en Ontario depuis le début
des années 2000. Selon les données recueillies en 2004 et en 2005, à partir de quelle quantité de pucerons présents dans
90 % des plants de soya faut-il intervenir avec un insecticide pour protéger son rendement?

A) 100 pucerons
B) 250 pucerons
C) 1000 pucerons
D) 1250 pucerons

3. Quel problème affecte ce maïs?
A) Une carence en azote
B) Une maladie foliaire
C) Des dommages causés par la sécheresse
D) Une carence en potasse

4. Les épis sont tombés au sol avant
la récolte.
Est-ce à cause de :

A) un problème de pyrales
B) un stress d’herbicide
C) une sécheresse lors
de la pollinisation
D) une carence en potasse

5. Au printemps, lorsque votre maïs a deux feuilles, vous constatez que dans certaines zones, les plants ont été coupés et que certains semblent avoir été arrachés.
Quelle en est la cause?

A) Un problème relié aux insectes
B) Un problème relié aux oiseaux
C) Un problème de surplus d’eau
D) Des vents violents

6. Vous constatez que des plants de maïs meurent par zone lorsqu’ils sont aux stades de trois à cinq feuilles. Est-ce à cause de :
A) maladie racinaire
B) dommage d’herbicide
C) problème d’insectes
D) mauvaise germination de la semence

7. À l’automne, comment est-il possible d’évaluer si le maïs a été suffisamment fertilisé en azote?
A) En effectuant un test de
coloration des tiges
B) Par l’observation visuelle des feuilles
C) En effectuant un test de nitrates au sol
D) Toutes ces réponses sont bonnes

8. Quel problème affecte ce maïs?
A) Une maladie racinaire
B) Un problème de levée
C) Une dérive d’herbicide
D) Un gel tardif en juin

9. Quelle est la cause des rayures jaunes
sur ces feuilles de soya?

A) Une carence en potasse
B) Une maladie foliaire
C) Un dommage occasionné par les pucerons
D) Une carence en manganèse

10. À la suite de l'application d'un fongicide, vous constatez des dommages dans un champ de blé. Que s'est-il produit?
A) Un problème de pulvérisateur mal rincé
B) Une brûlure occasionnée par un fongicide
C) Une maladie foliaire
D) Un problème de compaction

11. Quel est l’impact de la levée inégale de
ce blé?

A) La difficulté de contrôler la fusariose
B) La présence de grains verts à la récolte
C) La diminution de la qualité de la récolte
D) Toutes ces réponses sont bonnes

12. Vous observez des plants de soya qui
fanent et meurent aux stades un à trois trifoliés avant d’être arrosés au glyphosate. Quelle en est la cause?

A) ?Une maladie racinaire
B) La présence de la mouche des légumineuses
C) La faible qualité des semences
D) Un semis trop profond

13. Quelle est la cause de la présence
de bandes jaunes sur ces plants de maïs?

A) Une carence en azote
B) Un excès d’eau
C) Un dommage d’herbicide
D) Une carence en magnésium

14. Quelle est la méthode à privilégier pour contrôler le charbon de l'épi de l'orge?
A) Appliquer un fongicide foliaire
B) Utiliser de la semence traitée
C) Corriger le pH du sol
D) Semer les grains moins profondément

15. Pourquoi établir une bande riveraine?
A) Pour conserver le sol dans les champs
B) Pour diminuer la pollution des cours
d’eau par le phosphore
C) Pour diminuer la fréquence de reconstruction des fossés
D) Toutes ces réponses sont bonnes

Réponses

1. C) En règle générale, s’il n’est pas trop tard pour semer du maïs, il est justifié de le semer de nouveau lorsque la population est de 18 000 plants par acre ou moins.

2. B) Lorsque la population atteint 250 pucerons par plant et qu'elle augmente, il est justifié de traiter les champs de soya entre les stades R1
et R5.

3. D) Le jaunissement des feuilles de maïs de l’extérieur vers l’intérieur de la feuille est le signe typique d’une carence en potasse.

4. C) Pendant la pollinisation, lorsqu’une certaine condition de sécheresse se produit, il peut arriver qu’une mauvaise pollinisation à la base des épis déclenche la sénescence (vieillissement) prématurée de leur attache. Les épis sont ainsi plus susceptibles de tomber avant la récolte.

5. B) Les oiseaux, notamment la sauvagine, causent ce type de dommage.

6. A) Il existe plusieurs types de maladies racinaires pouvant attaquer le maïs. Le pythium et le fusarium sont deux maladies couramment rencontrées lorsque les conditions du sol sont humides au printemps.

7. D) L’observation visuelle est un moyen de diagnostic rapide lorsque la plante est encore verte. Le test de coloration avec de l’acide et un colorant peut être effectué par votre expert-conseil et est utile pour vérifier le niveau des nitrates dans le maïs. Pour ce qui est du test de nitrates au sol, il peut être effectué lors de la récolte pour mesurer la quantité d’azote résiduelle laissée au sol et évaluer le risque environnemental de la fertilisation azotée.

8. C) Nous pouvons constater que des plants de maïs semblent avoir séché sans zone précise. La culture dans le champ adjacent est tolérante au glyphosate, et il ventait probablement lorsque le maïs a été arrosé.

9. D) On observe fréquemment des carences en manganèse dans les champs de soya. Si la carence n’est pas corrigée par une application foliaire, une perte de rendement peut se produire.

10. A) En règle générale, le fongicide est le dernier phytoprotecteur appliqué au printemps. Il est fréquent d’observer des dommages occasionnés par un mauvais nettoyage du pulvérisateur.

11. D) Pour obtenir une récolte de qualité, il est primordial d’avoir une levée égale des céréales.

12. A) Plusieurs maladies peuvent attaquer le soya au niveau des racines. Le choix de cultivars tolérants ainsi que l’utilisation d’un traitement de semences peuvent en diminuer.

13. D) Les carences en magnésium se produisent fréquemment dans les sols légers. L’ajout de Supercal ou K-Mag au démarreur permet de prévenir la situation.

14. B) Le charbon est une maladie généralement contrôlée par les traitements de semences.

15. D) L’implantation de bandes riveraines permet de conserver le sol arable et fertile dans les champs. Comme le phosphore se déplace en grande partie avec l’érosion, les cours d’eau sont en meilleure santé.


* L’auteur est spécialiste en grandes cultures à La Coop fédérée.



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés