La plantation en racines nues perd du terrain vu les contraintes qui y sont associées. Mais on oublie ses avantages.

Quelle terre devrais-je acheter? » est la question qui revient souvent au moment de la plantation. Pour des plantes annuelles, il est plus facile d’obtenir de beaux résultats avec une terre de commerce, additionnée ou non de compost. Toutefois, lorsqu’on vise à implanter des vivaces, des arbustes et surtout des arbres, mieux vaut travailler avec la terre déjà présente, en l’améliorant selon les besoins. En effet, peu importe la grandeur du trou et la quantité de bonne terre que vous y mettrez, tôt ou tard la plante ira explorer le sol hors de ce trou. Une plante bien acclimatée à son environnement dès le départ aura une meilleure reprise.

Les végétaux en racines nues sont particulièrement faciles à acclimater. Habitué à la transplantation et cultivé en plein champ, leur système racinaire ne porte pas les stigmates d’une croissance en contenant (racines qui tournent). On trouve les arbres et arbustes à racines nues en pépinières et ils sont plus faciles à transporter que les plants en contenants et aussi moins chers. Toutefois, la fenêtre de plantation est très restreinte. Seuls les arbres, arbustes et quelques vivaces en période de dormance acceptent ce type de transplantation.

Jusqu’à la plantation, on doit conserver les plants à l’humidité et à l’obscurité, et les racines ne doivent surtout pas sécher. Plus la période est longue entre l’arrachage et la plantation, plus le choc sera grand pour la plante et moins bonnes sont ses chances de reprise. Il est fortement recommandé de procéder à la plantation dans la journée même de l’achat.

Comment procéder
Taillez les bouts des racines et les racines brisées ou séchées au sécateur. Commencez par creuser un trou légèrement plus large et profond que la motte de racines. Conservez la terre excavée et mélangez-la avec un compost de fumier (en proportion de 2 pour 1). Saupoudrez un peu de ce mélange au fond du trou et ajoutez-y un peu d’engrais transplanteur ou de la poudre d’os. Enrobez bien les racines avec cette mixture et déposez l’arbre au fond. Au centre du trou, plantez un tuteur assez gros pour bien protéger votre arbre des bourrasques. Il est important de bien conserver la terre excavée puisqu’il s’agit de l’environnement dans lequel les racines devront se développer au fil des ans. Le compost et l’engrais ne visent qu’à favoriser l’enracinement et stimuler l’activité microbienne du sol.

Remblayez le trou en veillant à ce que le collet (renflement entre la partie racinaire et le tronc) soit bien au niveau du sol. Poursuivez avec la combinaison de terre et de compost. Construisez une petite digue qui permettra de retenir l’eau des arrosages et irriguez abondamment pour bien
colmater la terre contre les racines.

Vous avez dépassé la période de plantation en racines nues? Les centres jardins regorgent d’une sélection variée et adaptée de plants en contenants.

Bonne plantation!

Calendrier Horticole Plus-Vert
Mai-juin : Tuteurer les vivaces et les grimpants.
Semer et transplanter après les risques de gel.
Planter les haies, les annuelles et les plantes à racines nues.
Tailler les arbustes à floraison printanière juste après la floraison; les haies et conifères à la fin juin.
Ajouter du compost et semer sur les plaques de pelouse dénudées et traiter avec des nématodes contre les vers blancs au besoin.

Conseils d’arrosage
Arroser plus, mais moins souvent.
Recouvrir de paillis le potager et les plates-bandes pour conserver l’eau et limiter la propagation des mauvaises herbes.
Remonter la lame de la tondeuse à 8 cm (3 pouces) de hauteur : votre pelouse résistera mieux à la sécheresse et aux ravageurs.

Dernière heure
C’est prouvé, l’asphalte ne pousse pas! Pensez-y à deux fois avant d’utiliser le boyau d’arrosage pour laver la voiture ou l’entrée...


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés