Certains secteurs de l’agriculture doivent composer avec la faiblesse des marchés. Le contrôle des coûts de production devient donc important et représente une des avenues vers laquelle il faut se tourner afin de retrouver le chemin de la rentabilité.


Selon Statistique Canada, les dépenses en énergie à la ferme québécoise seraient d’environ 5,6 % du total de ses dépenses d’exploitation1, ce qui n’est pas négligeable.

Utilisation de l’énergie

En 2004, les sources d’énergie utilisées à la ferme étaient réparties comme suit :

Part en % des énergies utilisées dans les exploitations agricoles2
Type d’énergie 2004
Électricité 27,5 Mazout léger 1,7
Gaz naturel 0,1 Propane 11,0
Essence 21,2 Autre 0,1
Diesel 38,4    

Les énergies les plus utilisées sont le diesel, l’électricité et l’essence. Le propane arrive en quatrième place avec 11 %. Leurs principales utilisations sont les suivantes :
• Le gaz naturel pour le chauffage;
• L’essence pour la machinerie agricole, mais surtout pour les transports en auto et en camion;
• Le diesel presque exclusivement pour l’utilisation de machinerie agricole;
• L’électricité pour le chauffage et l’éclairage;
• Le propane pour le chauffage;
• Le mazout presque exclusivement pour le chauffage.

Hausse marquée du prix des énergies

Au Québec, les tarifs d’électricité sont parmi les moins élevés au monde et son utilisation rationnelle a toujours été négligée. Il n’est pas exclu que ces tarifs grimpent un jour en flèche pour rattraper les prix du marché. On observe depuis quelques années une tendance à la hausse importante des prix des énergies :
• Électricité : hausse d’environ 21 % depuis 19903;
• Gaz naturel : hausse d’environ 123 % depuis 19964;
• Essence : hausse d’environ 75 % depuis 19965;
• Diesel : hausse d’environ 175 % depuis 19976;
• Mazout léger : hausse d’environ 120 % depuis 19967;
• Propane : hausse d’environ 130 % depuis 19968.

Avec un tel portrait et dans le contexte économique de l’agriculture actuelle, les coûts en énergie sont une part de plus en plus importante des frais d’exploitation des fermes. Pour abaisser ces coûts, il faut utiliser l’énergie de façon efficace.

L’efficacité énergétique

L’efficacité énergétique est l’usage intelligent des énergies qui permet de réduire les coûts économiques, environnementaux et sociaux liés à la production et à la consommation d’énergie. Pour ce faire, il s’agit de faire un changement dans les habitudes de consommation liées à la production, au transport et à la consommation d’énergie. Des initiatives simples et des investissements qui peuvent se financer sur quelques mois (éclairage) ou quelques années (changement de moteurs ou investissement dans les énergies nouvelles) peuvent apporter des retours d’argent récurrents à long terme.

DES EXEMPLES
Équipements agricole
s
Pour un équipement agricole, il est efficace lorsque sa consommation en énergie est moins élevée pour un même service rendu ou un même rendement.

Un entretien régulier des équipements réduit la fréquence de remplacement des pièces et les coûts de production parce qu'il en accroît la fiabilité, la durée de vie et l’efficacité énergétique. Un changement d’équipement peut être envisagé. Les moteurs de nouvelle génération en sont un bon exemple. Ils consomment beaucoup moins d’électricité ou de carburant pour le même rendement et peuvent avoir une durée de vie supérieure.

L’éclairage
Pour l’élevage des animaux, il s’agit d’éclairer efficacement par l’utilisation de lampes moins énergivores comme les tubes fluorescents électroniques, les ampoules fluocompactes ou bien les ampoules au sodium basse pression qui peuvent être 10 fois plus efficaces que les lampes incandescentes normales. Les ampoules industrielles de nouvelle génération ont généralement une durée de vie plus élevée. Des temps et des intensités d’éclairage différents qui sont adaptés aux animaux de ferme peuvent aussi réduire la consommation en électricité.

Le chauffage
Il s’agit d’une des sources de dépense les plus importantes dans les exploitations agricoles avec animaux en raison de la forte consommation hivernale de carburants fossiles tels que le propane, le gaz naturel ou d’une forte consommation en électricité.

Vérifiez d’abord l’isolation du bâtiment de ferme qui est souvent responsable de pertes de chaleur, de gaspillage d’énergies, et donc d’argent. Une bonne isolation couplée à un chauffage efficace réduit les factures de carburants ou d’électricité. Vérifiez si les équipements de chauffage (aérothermes au gaz, à l’électricité ou autres) installés sont efficaces. Les fabricants des systèmes de chauffage sont sensibilisés à l’efficacité énergétique. Il est parfois avantageux de faire des changements d’équipements qui se paieront en peu de temps avec l’argent sauvé en économie d’énergie.

Des équipements récents comme les tapis chauffants pour les porcelets sont plus efficaces que les lampes chauffantes et peuvent faire économiser énormément d’électricité.

Des systèmes de récupération de chaleur permettant d’utiliser la chaleur produite par le lait des vaches ou la chaleur produite par les équipements (système de réfrigération, compresseurs, bouilloires, etc.) permettent d’obtenir des gains en efficacité non négligeables.

Pour le chauffage ambiant, le mur solaire ou mur thermique (voir photo) permet de façon passive, quand il est installé plein sud sur un bâtiment de ferme, de réduire les coûts de chauffage. Ce système réduit l’intensité du chauffage à l’intérieur du bâtiment, car il élève la température de l’air en contact avec le mur extérieur sud du bâtiment.

Énergies d’avenir
L’énergie éolienne pour la production d’électricité ou l’énergie solaire à la ferme pour le préchauffage d’eau de bouilloire sont à envisager. Pour le chauffage, une des avenues intéressantes et actuellement à l’étude au Québec et en Ontario est le recours aux combustibles de remplacement comme le biogaz des fumiers de volailles, de vaches ou de porcs, qui est produit par méthanisation.

La méthanisation est une digestion, en absence d’oxygène, par des bactéries de la matière organique (fumiers de poulets, vaches, porcs, déchets végétaux) qui relâche un biogaz composé majoritairement de méthane utilisable comme gaz naturel pour le chauffage. Elle élimine la pollution organique et les odeurs, tout en consommant peu d'énergie et en générant une énergie renouvelable. Cette ressource pourrait aider à remplacer peu à peu le gaz naturel ou le propane comme énergie nécessaire au chauffage de bâtiments de ferme, au séchage des céréales puis, éventuellement, à la production d’électricité.

Beaucoup d’autres initiatives peuvent être énumérées. Elles sont de plus en plus documentées et des programmes d’accompagnement techniques et d’aides financières très intéressants sont offerts par Hydro-Québec, Ressources naturelles Canada et d’autres organismes (voir la liste ci-contre).

Notez que toute économie d’énergie engendre une économie d’argent, mais aussi une diminution de l’empreinte agricole sur l’environnement, notamment par la réduction de la production de gaz à effet de serre.

Liens utiles sur l'économie d'énergie et l'efficience énergétique et les programmes d’aide
Québec

Hydro-Québec :

Mieux consommer - Programmes et outils www.hydroquebec.com/mieuxconsommer/index.html

Gouvernement du Québec :
Agence de l'efficacité énergétique www.aee.gouv.qc.ca

Canada

Ressources naturelles Canada :

Office de l'efficacité énergétique - Accueil : oee.nrcan.gc.ca
Répertoire des programmes d'efficacité énergétique et d'énergies de remplacement au Canada
oee.nrcan.gc.ca/organisme/statistiques/bnce/apd/politique_f/programmes.cfm?attr=0

Centre info-énergie :
Efficacité énergétique www.centreinfo-energie.com/silos/ET-EnergyEfficiency.asp

Environnement Canada :

Passons à l'action www.ec.gc.ca/eco/main_f.htm

Ministère des Finances Canada :
Aide - Coûts de l'énergie www.fin.gc.ca/access/energyrelief_f.html

Gouvernement du Canada :
Portail des technologies d'énergie non polluante www.cleanenergy.gc.ca/faq/index_f.asp

Société canadienne d'hypothèques et de logement :
Programmes et aide financière - ÉnerGuide pour les ménages à faible revenu
www.cmhc-schl.gc.ca/fr/co/praifi/ praifi_007.cfm

Centre Canadien d'Efficacité Énergétique :
Normes professionnelles www.energyefficiency.org


1 CANSIM (Statistique Canada) Statistiques financières des exploitations agricoles, Tableau 002-0005, 2006.
2 Office de l’efficacité énergétique, 2007.
3 M.R.N.F. et Hydro-Québec, 2006.
4 CANSIM (Statistique Canada), base de données V47769.
5 Régie de l’énergie et Bloomberg Oil buyer’s guide.
6 Régie de l’énergie et Bloomberg Oil buyer’s guide.
7 Régie de l’énergie et Bloomberg Oil buyer’s guide.
8 Office national de l’énergie, données de l’Alberta.


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés