Au Centre jardin 4 saisons de La Coop de Sainte-Julie, sur la Rive-Sud de Montréal, la directrice Diane Bisaillon affirme vendre, bon an mal an, une dizaine de composteurs domestiques. « Les clients sont mieux informés et veulent en savoir plus », constate-t-elle. On veut savoir comment procéder, en combien de temps on obtient un bon compost et si ça vaut vraiment la peine.



Tout d’abord, peu importe comment vous déciderez de faire du compost, le résultat sera toujours du compost. Ajouté aux plates-bandes et au jardin, il favorise l'aération, le drainage et allège la texture des sols argileux alors qu’il enrichit les sols sablonneux; il aide à contrôler les mauvaises herbes, les maladies, les insectes nuisibles, tout en nourrissant le sol et les plantes. Avec le temps, les résultats parlent d’eux-mêmes!

Le compostage domestique reproduit un processus naturel en tentant de l’accélérer par différentes techniques. Il n’y a pas de recette unique pour composter. Plus vous interviendrez, plus le processus sera rapide. Il est ainsi possible de faire du compost en trois mois, mais sans intervention ça prendra trois ans.

Équipement
Un joli contenant pour les déchets de cuisine à garder sur le comptoir;
Une réserve (chaudière avec couvercle) près de la porte;
Un composteur (accessible en toute saison);
Une fourche;
Une brouette.

On peut fabriquer ou acheter un composteur. Des modèles bien conçus sont disponibles en centre jardin entre 70 $ et 250 $.

Plus vite…
Pour accélérer le processus de compostage, on peut aussi se procurer des activateurs riches en azote vendus en centre jardin. La poudre de sang, d’algues et le fumier frais sont aussi des activateurs.

Où composter
Tout d’abord, choisir un endroit bien drainé, mi-ombragé et bien aéré. Installer le composteur directement sur le sol afin que les organismes décomposeurs y aient accès. Si les perce-oreilles, blattes, limaces y logent et s’y nourrissent, ils n’iront pas ailleurs et votre potager sera en sécurité!

Composter ou acheter?
Le compostage réduit les déchets de 40 %.
Pour quatre personnes ça représente environ 675 kg
(1500 lb) par an, soit 49 120 camions à l’échelle du Québec. Le compostage réduit de beaucoup le
volume des résidus, mais un seul composteur ne
suffit pas toujours à recycler tous ces déchets. La
plupart des composteurs en plastique contiennent 11 pieds cubes de matériel, ce qui équivaut à 311 litres, ou environ 10 sacs de compost.

Petits trucs contre bibittes voraces
La cendre de bois et les coquilles d’œuf broyées gênent les limaces.
Pièger les perce-oreilles dans une boîte de conserve contenant de la vieille huile de friture enfoncée dans le sol jusqu'au rebord.
Les feuilles de rhubarbe en décoction ou telles quelles éloignent les mineuses, pucerons, acariens et limaces.

- Le compost mature est presque noir, semblable à du terreau.
- Pour un compost bien équilibré qui se décompose sans odeurs et n’attire pas la vermine, toujours mélanger deux parties de résidus bruns pour une partie de résidus verts (voir le tableau ci-dessous).
- Il y a des mouches? Recouvrez les restes de tables de papier journal ou de bran de scie.
- La pelouse requiert 0,5 cm de compost et le jardin de 1 à 4 cm par année.


Quels produits font un bon compost?

Résidus verts
Humides, riches en azote
Résidus bruns
Secs, rigides, riches en carbone
Ne pas composter
- Légumes
- Fruits
- Gazon
- Fumier
- Algues
- Coquilles d’œufs
- Terre
- Feuilles mortes, paille ou foin sec
- Sciure de bois et brindilles
- Marc de café et filtre, sachets de thé
- Riz, pâtes et pain
- Cheveux, ongles, poils, plumes,
litière d’oiseau

- Mauvaise herbe montée en graine ou rampante
- Cendre de bois et chaux
- Briquettes de barbecue
- Poisson, viande et produits laitiers
- Huile
- Excréments
- Poussière d’aspirateur et charpie de sécheuse
- Plante ou feuillage malade


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés