La transition à l’hiver est commencée, voire complétée dans les jardins du Québec. Les graminées, fruits et feuillages persistants, conifères et écorces décoratives sont
à l’honneur. Les pimbina, fusain ailé et pommetier nourriront les oiseaux tout l’hiver, tout en ajoutant une touche de couleur bien appréciée.


Mais qui a dit que le jardinier cessait ses activités jusqu’au printemps? Après la belle saison et son lot de travail physique, vient la saison de cogitation : assurons-nous de faire un retour sur la saison qui s’achève avant que la mémoire sélective ou la neige n’efface tout sur son passage.

Novembre, c’est le temps de :

Prendre des notes afin de planifier les plantations de l’an prochain. Vous trouvez que votre jardin manquait de couleur entre telles ou telles floraisons? Tâchez de vous rappeler quand. Trouvez des plantes qui fleurissent au bon moment et trouvez-leur une petite place;

Planter des bulbes;

Aérer le terrain;

Installer les protections hivernales (voir l’encadré);

Entourer le pied des jeunes arbres d'une spirale antirongeur ou de broche à poule pour empêcher les mulots et lièvres de ronger l'écorce;

Nettoyer les pots, contenants et outils : ils seront prêts pour le forçage des bulbes et les semis d’hiver;

Conserver les feuilles mortes à part pour ajouter au compost durant l’année, ou les déchiqueter à mesure sur la pelouse pour remplacer un apport de compost ou sur les plates-bandes pour couvrir les végétaux à protéger et comme paillis;

Préparer votre liste de semence et placer votre commande à votre centre jardin;

Planifier la rotation des légumes et le compagnonnage dans votre potager;

Décorer votre intérieur avec les fleurs séchées, les tiges de vigne vierge ou les graminées.
 



Protections hivernales

La plupart des arbres, conifères et arbustes ne nécessitent pas de protection hivernale. Si on procède quand même, il est bon de mettre la bonne protection au bon endroit.

Un filet protégera contre les cassures causées par l’accumulation de glace et de verglas.

Les clôtures à neige protégeront les végétaux contre la neige poussée ou soufflée sur les chemins ou tombant des toits.

Une simple clôture à neige recouverte d'une jute ou d'un géotextile et placée du côté d'où viennent les vents protégera les conifères et rhododendrons des vents dominants qui peuvent les dessécher. On s’assure tout d’abord de bien les arroser profondément jusqu’aux gels. Si on choisit plutôt de les recouvrir, la toile ne doit pas toucher au feuillage.

Et dans tous les cas, attention à la surchauffe au début ou à la fin de l’hiver.

Dans mon jardin…
Trois bonnes raisons de ne pas rabattre les vivaces à l’automne :
Les tiges et fleurs séchées des vivaces sont décoratives, retiennent la neige et les feuilles mortes en place et nourrissent les oiseaux;

Se garder le plaisir de découvrir au printemps les jeunes pousses bien dissimulées au pied des inflorescences de l’année précédente;

Les feuilles des hostas panachés, en pourrissant au sol, agissent comme antigerminatif pour les semences de mauvaises herbes. Comme les hostas sortent plutôt tardivement, c’est un coup de pouce bien apprécié!



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés