À cours d’idées-cadeaux pour vos enfants, filleuls, neveux, nièces ou petits-enfants? « Pourquoi ne pas leur offrir la décoration de leur chambre en cadeau? » suggère Judith Randlett, décoratrice au Centre de décoration Inov de La Coop des Cantons, à Windsor. Voilà un projet qui enthousiasmera assurément un enfant, ainsi que l’adulte consentant qui l’accompagnera dans l’aventure!


Sa chambre, son royaume

Alors que les parents prendront souvent toutes les décisions pour les tout-petits, il est très important de faire participer un enfant d’âge scolaire à la conception de son décor, estime Mme Randlett. « On doit faire la chambre pour l’enfant et non pas utiliser cela comme un alibi pour retomber soi-même en enfance! » prévient-elle.

Vers sept ou huit ans, en effet, un jeune qui commence à se découvrir a besoin d’affirmer son identité. « Sa chambre, c’est son espace à lui, son petit royaume. C’est là qu’il dort, joue, travaille et reçoit ses amis, poursuit-elle. Or mettez-vous à sa place : aimeriez-vous vivre dans une chambre décorée uniquement au goût de vos parents? »

Sans compter que s’il s’investit dans l’aménagement de sa chambre, il sera peut-être davantage motivé à la maintenir en ordre!

Il est donc indispensable de prendre le temps de discuter avec lui de ses préférences, de choisir une thématique qui lui ressemble, de consulter des revues et de voir ce qui peut être récupéré dans sa chambre actuelle. « L’enfant aura beaucoup de plaisir à faire un collage avec des photos, des schémas et des échantillons de couleurs et de tissus », remarque-t-elle.

S’il faut oser et laisser libre cours à sa créativité et à celle de l’enfant, on doit toutefois se rappeler que ses passions peuvent changer du jour au lendemain. « Notre jeune peut être fou de Caillou, de Bob l’Éponge ou de Spiderman aujourd’hui, mais il vaut mieux acheter un seul objet ou un autocollant amovible à l’effigie de son héros que d’en mettre partout! »

Chez la décoratrice comme un grand
Si le parent ne se sent pas doué en décoration ou si l’enfant préfère qu’on lui fasse des suggestions, pourquoi ne pas aller rencontrer une décoratrice dans une boutique Inov? « Les enfants adorent ça.

Ils se sentent importants. Et en plus, c’est gratuit! » rappelle Mme Randlett.Une spécialiste pourra aussi suggérer une foule de trucs tout simples, mais fort utiles. « Rien de mieux qu’une carpette pour séparer la zone repos des zones de jeux et d’études ou que des bacs de plastiques pour ranger les jouets », mentionne la décoratrice, à titre d’exemple. Mais pour que l’enfant apprenne à ranger lui-même ses choses, il faut s’assurer que les tablettes, les crochets et les contenants prévus pour le rangement sont à sa hauteur, précise-t-elle. « Et pour faciliter la tâche aux plus jeunes et aux visuels, pensez à identifier les contenants non seulement avec un mot, mais aussi avec l’image de leur contenu », ajoute-t-elle. Ses précieux conseils permettront aussi d’épargner temps et argent, notamment par le choix judicieux de meubles et d’accessoires multifonctionnels.
Enfin, un jeune devrait participer aux travaux d’aménagement, croit cette maman-décoratrice dont la famille recomposée compte quatre enfants. « Pour l’avoir expérimenté moi-même, c’est surprenant de voir ce qu’un enfant est capable de faire quand on lui fait confiance! » conclut-elle.
 



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés