Dans les nouveaux quartiers en ville ou en pleine campagne, pour attirer les oiseaux on doit leur offrir le gîte, l’eau et le couvert.



Parfois, il suffit de laisser pousser ce qui pousse tout seul. Mais on peut aider la nature en ajoutant des végétaux qui attirent les oiseaux ou abritent leurs insectes favoris, en installant des nichoirs, des mangeoires et pourquoi pas un bain d'oiseau ou un étang! Vous en trouverez plusieurs modèles sur le marché, du plus simple au plus sophistiqué, à prix souvent modiques. L’eau du bain restera fraîche s’il est placé sous un arbre et les oiseaux pourront se réfugier rapidement en cas d’attaque par un prédateur.

Idéalement, on proposera aux oiseaux différents étages de végétation. Certains se nourrissent et nichent dans les arbres, alors que d’autres se nourrissent et nichent au sol. Pour un jardin de taille réduite, plantez des arbustes à végétation dense et basse comme les forsythias, cornouillers ou spirées. Une vigne grimpant sur le mur de la maison remplacera les hauts arbres. Favorisez avant tout des espèces végétales propres à votre région, car les oiseaux y sont habitués. Un petit carré de pelouse non tondue ou un jardin de fleurs sauvages peuplé de graminées, onagres, trèfles, vergerettes, chardon et trèfle abritera des insectes et graines pour alimenter chardonnerets, merles, mésanges, et autres. Les colibris visiteront plutôt vos cannas, phlox, capucines, géraniums, pétunias, digitales, lupins, hémérocalles, ancolies, cœurs-saignants. Les échinacées, rudbeckies et centaurées sont aussi prisées et les deux premières nourriront les oiseaux durant l’hiver si on ne les rabat pas à l’automne. Très appréciés l'hiver, les blocs de suif seront tout aussi fréquentés au cours de l'été. Contrairement à la croyance populaire, ils ne fondront pas au soleil.
La haie reste un incontournable pour de nombreuses espèces qui s’y réfugient et y nichent. Pourquoi ne pas opter pour une haie naturelle libre comportant plusieurs sortes d'arbustes dont les fruits allèchent les oiseaux et qui en plus fleuriront au printemps? Le choix est grand parmi les genévriers, sureaux, viornes, framboisiers, sorbiers des oiseleurs, fusains, troènes, rosiers sauvages, aubépines, nerpruns, chèvrefeuilles, lilas, weigela.

Plus vos mangeoires seront diversifiées et spécialisées, plus vous attirerez diverses espèces d’oiseaux. Les filets et les cages au bout d'une ficelle permettent d’offrir du pain comme des graines, mais seuls les plus agiles y auront accès.

Finalement, les oiseaux ont des préférences pour nicher. À chaque espèce correspond donc un nichoir avec des caractéristiques précises. Des modèles ou plans sont vendus en centre de jardinage.
 
La Coop fédérée a répondu
à l’appel de la famille Provencher pour distribuer le rosier portant le nom de la jeune Cédrika, disparue le 31 juillet 2007. Ainsi, à compter du mois de mai prochain, vous pourrez vous procurer le rosier Cédrika Provencher dans toutes les quincailleries CO-OP et Unimat. Par ce geste, vouscontribuerez à la poursuite des recherches de Cédrika et à soutenir des familles qui vivent la même épreuve. Merci de votre coopération!




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés