Très en vogue depuis quelque temps, les douches en céramique offrent une grande flexibilité de dimensions et de design, en plus d’être durables et faciles d’entretien, remarque Jocelyne Perron, décoratrice au Centre de décoration Inov d’Unimat à Lac-aux-Sables. « Et c’est à la portée de tous, pourvu qu’on dispose des bons outils et de bons conseils, souligne Mme Perron qui compte 15 ans de métier. Nous avons aussi des CD qui expliquent comment faire, étape par étape. »


La clé : une ossature étanche
Pour cette décoratrice qui a récemment fait un stage intensif en construction de douche en céramique, le succès du projet dépend avant tout du soin apporté à l’édification de la structure. « C’est lorsque l’ossature n’est pas bien faite que les problèmes surviennent : les joints craquent, l’eau s’infiltre derrière les tuiles, dans le gypse et le bois, et la moisissure s’installe. »

Pour éviter cela, Mme Perron conseille d’installer une membrane d’étanchéité au mur et au plancher. Posée directement sur le gypse, avec le ciment colle approprié et des joints qui se chevauchent, on éliminera le risque de fissures de ces derniers, promet-elle. Il existe aussi une membrane imperméabilisante qu’on peut appliquer au pinceau. « Mais on ne doit pas oublier le moindre petit coin! » prévient-elle.

Si on peut facilement se procurer une base de douche prémoulée en acrylique ou en composite, l’utilisation de céramique au plancher demeure nettement plus esthétique, pense la spécialiste. Pour se faciliter la tâche toutefois, on pourra acheter un ensemble préfabriqué, plutôt que de construire soi-même le lit de mortier. « Offerts en trois formats (122 cm sur 122 cm, 183 cm sur 183 cm et 81 cm sur 152 cm), les kits que nous offrons contiennent la base en polystyrène pré percée et avec pente vers le drain, le seuil, le drain, la membrane et des bandes d’étanchéité », note-t-elle.


Finition
Pour la pose des carreaux – qu’il s’agisse de céramique, de porcelaine ou de pierre naturelle –, Mme Perron déconseille l’improvisation, surtout si on a un design particulier en tête! « Il vaut mieux faire un plan », suggère-t-elle.

Quant au choix des tuiles, elle favorise la porcelaine, bien que la céramique convienne aussi très bien. Pour suivre la tendance du jour, on choisira un fini mat ou semi-mat de petit format, en particulier au plancher, afin qu’il ne soit pas trop glissant. À moins d’avoir opté pour une pierre naturelle, l’emploi d’un scellant sur les tuiles n’est pas nécessaire, estime la décoratrice. Les joints de coulis ordinaire gagneront toutefois à en être recouverts, et ce, jusqu’à deux ou trois fois par année. « Mais l’idéal, recommande-t-elle, c’est encore le coulis à l’époxy qui n’exige aucun scellant. »

Côté porte de douche, le verre trempé s’impose, selon elle, peu importe qu’on en installe sur un, deux ou trois côtés. Pour la robinetterie par contre, on aura l’embarras du choix : douche téléphone à hauteur ajustable, douche pluie tropicale, jets latéraux, mitigeur thermostatique… chacun pourra trouver son bonheur, au gré de ses goûts ou de son budget!

Mais lorsqu’on fait une douche en céramique, il ne faut surtout pas lésiner sur les moulures, plaide la décoratrice. Même chose pour les joints de mouvement, offerts en plusieurs finis, qui éliminent l’utilisation du calfeutrage en silicone. « En installant les moulures flexibles appropriées sur les rebords et les encoignures intérieurs et extérieurs, on évitera les bris, tout en rehaussant la finition et l’élégance de notre douche », conclut-elle.


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés