En octobre, nous avons abordé les nouveautés en fleurs annuelles pour l’année qui vient. Voici un aperçu de vivaces et ligneux que vous pourrez trouver dans votre jardinerie préférée au courant des prochaines années.


Curiosités chez les roses

Oprah Winfrey a participé à l’évaluation et au choix final d’un rosier qui fut sélectionné pour rendre hommage à des femmes exceptionnelles que la populaire animatrice honore lors d’une émission spéciale. Legends™ (les légendes) est un nouvel hybride de thé aux grosses fleurs parfaites rouge profond qui sera mis en marché à compter de 2009. Plus près de nous, le génie québécois s’exprime aussi dans les roses puisqu’un petit rosier à cultiver en contenant, Teeny Bopper™, est la création d’un hybrideur québécois, Christian Bédard.

Fruitiers sans fruits
On aime beaucoup les fruitiers décoratifs pour la couleur du feuillage et la floraison spectaculaire et odoriférante, mais les pommettes et petites prunes causent bien des maux de tête lorsque vient le temps de l’entretien du terrain. Les hybrideurs améliorent ainsi constamment les variétés les plus populaires en sélectionnant les variétés produisant le moins de fruits ou produisant les fruits les plus petits. Et tenez-vous bien, on nous annonce des bleuets… roses!

De la couleur longtemps
On oublie trop souvent les géraniums vivaces qui se renouvellent et s’améliorent constamment, en plus de fleurir de plus en plus longtemps, de juin à septembre. Les heuchères quant à elles nous offrent en toute saison un feuillage coloré dont les nouvelles teintes rappellent le caramel, la laitue ou le chocolat. Certains cultivars sont même rustiques en zone 3. Finalement, après le succès remporté par l’hémérocalle Stella d’Oro, les hybrideurs tentent de maintenir ses qualités florifères en multipliant les teintes et couleurs de la série. On les reconnaîtra par leur nom de cultivar qui conserve soit le préfixe Stella, soit le suffixe Oro, par exemple : Hemerocallis « Black Eyed Stella».

Oser les hostas
Pour égayer les coins d’ombre, quoi de mieux que les hostas. Les variétés à feuilles bleutées épaisses, naines ou géantes, ont fait leurs
preuves relativement aux limaces. Les feuilles sont maintenant panachées de vert tendre, vert lime, ou jaune-vert, agrémentées de démar­cations, marges ou bandes blanches sur fond vert foncé plus ou moins bleuté.

Caboches et dentelle
De plus en plus, les nouveaux cultivars d’hor­tensia et d’hydrangée se font plus colorés, plus faciles de culture et plus florifères. Les nouveautés feront une concurrence solide aux hortensias de type lacecap et au bien implanté Annabelle avec leur coloration soutenue et leur floraison sur le bois de l’année et le vieux bois simultanément.

Zones de rusticité
Les zones de rusticité portent à confusion. Tout d’abord, rappelons que la rusticité est une cote attribuée aux plantes vivaces basée sur leur capacité à résister au froid. Au Canada, la cote évolue de 0 à 10, 0a étant la cote la plus rigoureuse correspondant au Grand-Nord, 8a étant la plus clémente, correspondant au climat de certaines parties de l’île de Vancouver. Près des cours d’eau, le chiffre augmente alors qu’il diminue en altitude. Au Québec, Montréal est située en zone 5 tandis que Québec est en zone 4 et Chicoutimi en zone 3.


Coups de cœur
L’an dernier, j’ai planté une vivace sans grande prétention avec son port bas et ses petits épis roses. Après un départ modeste Persicaria affinis « Pink jewel » (polygonum affine ou renouée Pink jewel), s’est révélée cet été une merveille de la nature et elle évolue tout en beauté du début de la saison jusqu’aux gelées tardives d’octobre (je jardine en zone 4b).



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés