Une décoration réussie passe par de nombreux choix, dont celui, incontournable, des couleurs. Anny Leblanc, designer d’intérieur à la boutique Inov de la quincaillerie de La Coop Ste-Justine, nous rappelle quelques principes de base à respecter.


La règle du 60-30-10
Pour les décorateurs professionnels, les couleurs d’une pièce doivent être réparties de la façon suivante : une couleur dominante qui occupera 60 % de sa superficie, une couleur intermédiaire qui comptera pour 30 % et une couleur d’accent, qui sera utilisée dans une proportion maximum de 10 %. « C’est une règle simple et efficace, affirme Anny Leblanc. En la suivant, on sera assuré d’avoir un décor équilibré. »

Rien n’empêche toutefois d’ajouter un tapis multicolore ou des accessoires d’autres teintes, tient-elle à préciser. « Et on ne tiendra pas nécessairement compte du blanc des moulures ou du plafond dans le décompte », indique la décoratrice.

 
Anny Leblanc, designer d’intérieur
L’agencement des couleurs
La règle des trois couleurs est simple, certes, mais comment faut-il les agencer? « Le cercle chromatique nous sert de guide », répond la designer senior de cette boutique Inov qui compte cinq décoratrices au total. Les fabricants de peinture proposent régulièrement des agencements pré­établis, mais en gros, selon elle, il existe trois types de combinaisons gagnantes :

Monochromie (ou camaïeu)
Un décor monochrome est basé sur une seule couleur à laquelle on ajoute du blanc ou du noir en différentes intensités. « Cela donne un décor calme et sobre, remarque la spécialiste. C’est subtil comme ambiance, velouté et classique. »

Contraste
Dans ce type de combinaison, on utilise des couleurs qui sont à l’opposé dans le cercle chromatique. Par exemple : rouge et vert, bleu et orange ou jaune et violet. « Le résultat peut être saisissant », prévient-elle. Avis aux personnes réservées!

• Harmonie
L’agencement en harmonie marie des couleurs voisines sur le cercle chromatique. Peu agressant, ce type de combinaison apporte de la quiétude au décor.

Chaudes ou froides?
L’emplacement des pièces par rapport aux points cardinaux est aussi très important dans le choix des couleurs. « Si on applique une couleur froide comme le bleu dans une pièce sombre orientée vers le Nord, on gèle la pièce, constate Mme Leblanc. Il faut plutôt opter pour une couleur chaude dans ce cas et réserver les couleurs froides aux pièces ensoleillées orientées au Sud. »

Pâles ou foncées?
On doit choisir l’intensité des couleurs selon l’effet visuel recherché, continue la décoratrice. « Les couleurs foncées ont pour effet de rapprocher les murs et le plafond, alors que les couleurs pâles les éloignent », note-t-elle.

Un choix qui nous ressemble
« Mais pour faire un bon choix, il faut d’abord partir de quelque chose qu’on aime : un thème, un style, un accessoire, un tissu… », conseille Mme Leblanc. Et il faut surtout prendre le temps de réfléchir, ne pas décider de repeindre sur un coup de tête avec une couleur qu’on a adorée chez le voisin. « Le résultat sera généralement décevant, constate-t-elle. Il vaut mieux choisir des teintes qui nous ressemblent et qui respectent les caractéristiques de la pièce. »

Bref, le choix des couleurs est tout un art! « Mais nous sommes justement là pour guider les gens», rappelle cette professionnelle qui baigne depuis 16 ans dans le merveilleux monde des couleurs


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés