Il ne faut pas percevoir les coins de jardin situés au nord, sous les arbres matures ou ombragés par des structures comme impossibles à aménager.



Il s’agit certes d’un défi, mais qui peut donner naissance à un jardin aux contrastes magiques. Les jardiniers en herbe vont trop souvent, à tort, attribuer la beauté d’une plante à la quantité et à la dimension de ses fleurs. C’est pourquoi les gens ont tendance à dire qu’il n’existe pas de belles plantes tolérant l’ombre. En effet, les spécimens qui ont des floraisons particulièrement impressionnantes préfèrent souvent les emplacements ensoleillés.

À l’ombre, on joue avec les textures de feuillage. On dispose des plantes à grandes feuilles près de feuillages découpés (Actea, Aruncus dioïcus, Astilbe…). On ajoute de la « lumière » grâce aux feuillages colorés : Brunnera macrophylla variegata, hosta « Sum and substance » ou la fougère Athyrium niponicum pictum. On varie les volumes en utilisant les diffé­rentes formes et textures des plantes puis en créant des massifs colorés. Au travers des vivaces et arbustes ou en bordure des plates-bandes, on peut intégrer des annuelles, telles que les bégonias, les coléus, les pensées et les impatientes, qui ajouteront de la couleur pendant toute la belle saison.

Les plantes d’ombre préfèrent la plupart du temps un sol frais et meuble. Les racines des arbres et la qualité du sol existant sont les principaux obstacles à leur développement. Pour réussir, voici quelques trucs :
Choisissez des plantes de plus gros calibre (plus gros pots), qui lutteront plus facilement contre les racines des arbres et s’établiront plus rapidement;
À la plantation : Creusez un trou au moins trois fois plus large et profond que la motte à planter. Mélangez à la terre existante une poignée de farine de crabe à une pelletée de compost. Si vous plantez sous un arbre : placez 5 à 6 couches de journaux humidifiés dans le trou de plantation;
Appliquez une couche de 5 cm à 8 cm (2 po à 3 po) de paillis naturel sur vos plates-bandes;
Au printemps : fertilisez avec un engrais naturel riche en matière organique et ajoutez du compost;
Installez à 8 cm à 10 cm (3 po à 4 po) de profondeur un boyau suinteur qui vous permettra d’arroser sans gaspiller lors des grandes chaleurs ;
Vérifiez si certaines plantes ont besoin d’un sol plus acide et ajoutez de la mousse de tourbe dans leur zone de plantation.




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés