Si le choix des couleurs de peinture est avant tout affaire de goût, il faut tout de même y prendre grand soin, car ces dernières auraient une influence sur notre humeur et nos émotions. Guylaine Charette et Josianne Plante, toutes deux designers d’intérieur au Centre de décoration Inov de la Quincaillerie Vadeboncoeur et fils, à Saint-Paulin, nous font découvrir la psychologie des couleurs


Jaune Parce qu’il éveille les sens, augmente la confiance en soi et favorise la créativité, le jaune est à privilégier dans les bureaux, les ateliers d’artistes et les salles de jeu, recommandent les deux designers. Il est toutefois déconseillé aux personnes craintives, fragiles ou dépressives, car trop de jaune peut engendrer de l’anxiété.

Orangé Stimulant pour nos pensées, l’orangé donne le goût à l’amusement, mais peut aussi renforcer le manque de sérieux et causer la frustration. Il convient particulièrement bien aux zones d’activité comme la salle de jeu et la cuisine.

Rouge Associé à la masculinité, le rouge stimule la pression artérielle et rend parfois agressif. Trop saturé, il devient néfaste pour l’œil. On l’utilisera essentiellement comme accent dans une salle de jeu, un bureau ou une chambre d’homme.

 
Guylaine Charette et
Josianne Plante

Rose Couleur douce, tendre et sensuelle, le rose aiderait la fécondité, mais susciterait chez les hommes un sentiment de faiblesse physique! On le réservera donc aux chambres à coucher, particulièrement celles des jeunes filles.

Violet Couleur royale, on l’associe souvent au luxe. Favorisant la réflexion et la méditation, on l’utilise dans la salle de bain, la chambre à coucher ou une pièce de relaxation. Attention toutefois : son emploi excessif engendrerait la mélancolie, voire même la dépression!

Bleu Améliorant la concentration et dégageant sérénité, fraîcheur et calme, le bleu pâle est à privilégier dans la salle de bain, la chambre à coucher et le bureau. Le bleu foncé en revanche peut rendre distant, insensible.

Vert Recommandé pour la salle à manger et les pièces de repos, le vert aiderait à respirer et stimulerait les papilles gustatives. C’est une couleur équilibrante, harmonieuse et rassurante, mais qui peut parfois devenir ennuyante.

Marron Le brun donne une impression de sérieux, de fiabilité et de tranquillité, mais il révèle souvent un manque d’humour et de sophistication. On l’emploiera principalement dans un bureau, un salon ou une pièce de repos.

Noir Le noir exprime la sophistication et la recherche de perfection. Trop de noir peut cependant créer un sentiment de froideur et de lourdeur. En l’absence de lumière, il peut aussi faire peur. On l’utilisera en touche d’accent, notamment dans un bureau ou une chambre masculine.

Blanc Le blanc évoque la pureté, la propreté et l’hygiène. Employé seul, il est sans effet sur la psyché, mais contribue à créer une ambiance stérile, peu accueillante. En association par contre, il fait ressortir les autres couleurs et agrandit l’espace.

Gris Le gris pur est la seule couleur qui n’a pas d’impact direct sur le psychisme, mais il a tendance à amoindrir l’effet des autres couleurs qui lui sont associées. À privilégier dans les bureaux et les chambres à coucher.

« Comme vous devrez vivre chaque jour avec les couleurs choisies, il ne faut pas négliger l’impact psychologique des couleurs, estime Guylaine Charette. En cas de doute, n’hésitez pas à nous consulter! » conseille-t-elle.




Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés