« On est vraiment heureux de pouvoir offrir du sirop d’érable aux enfants du Club des petits déjeuners du Québec parce que c’est un produit de qualité. Cette association avec Citadelle, coopérative de producteurs de sirop d’érable et la Fédération des producteurs acéricoles du Québec n’a pas de prix. On leur doit un immense merci. ».


C’est par ces propos que Francyne Charrette, la directrice générale du Club des petits déjeuners du Québec, annonçait en février dernier, l’apport plus substantiel des deux grands acteurs acéricoles du Québec à la cause qu’elle défend. En 2008-2009, les 15 000 enfants inscrits à l’un ou l’autre des 225 clubs-écoles peuvent napper leur petit déjeuner de sirop d’érable un matin par semaine, pour accompagner crêpes, pain doré ou gaufres.

« Cela faisait longtemps que nous rêvions de pouvoir offrir du sirop d’érable sur une base régulière aux enfants des clubs, relate Marie-Claude Bienvenue, la directrice des communications de l’organisme fondé voilà 15 ans. Nos nutritionnistes avaient identifi é trois repas proposés aux enfants, parmi nos menus, comme se mariant parfaitement avec le sirop d’érable. L’apport bonifi é de nos partenaires vient donc combler tous les besoins actuels. C’est formidable. »

En fait, Citadelle et la Fédération (la FPAQ), en collaboration avec la Financière agricole du Québec, ont amorcé en 2007-2008 leur contribution, mais ce n’est que cette année qu’elles répondent pleinement aux besoins et souhaits de l’organisation.

Cette coentreprise bénévole aura acheminé un total de 4500 litres (environ 13 500 livres) de sirop d’érable aux tables de ces Clubs d’ici la fin des classes. La valeur de ce partenariat se chiffre à
78 000 $.

« L’an dernier, nous avions été actifs tardivement dans le projet. Cette année, notre apport comble les besoins annuels du Club, explique Jean-Marie Chouinard, le secrétaire corporatif de Citadelle. Cet appui sociétal est le seul du genre que nous avons noué à l’échelle du Québec. Il se situe aussi parmi les plus importantes contributions faites à des organismes, avec entre autres celles accordées à quelques festivals de l’érable. »

La relève

Pour le président de Citadelle, Raynald Baril, cette association avec le Club des petits déjeuners du Québec, en plus de représenter un apport social de la coopérative, est une façon de semer pour l’avenir.

« C’est la relève! Nous trouvons dans cette cause un moyen de faire apprécier le sirop d’érable auprès d’une clientèle qui n’a pas toujours le privilège d’y goûter, soit à l’occasion d’une sortie à la cabane à sucre, soit à la maison. »

Et comme une importante partie de la clientèle (environ 15 %) de ces petits déjeuners est concentrée à Montréal, le partenariat permet d’aborder un imposant contingent de jeunes appartenant à des communautés culturelles pour qui le sirop d’érable n’est pas un classique des menus quotidiens.

C’est la deuxième fois que Citadelle et la FPAQ s’allient ainsi, derrière cette cause visant à promouvoir et faire connaître le sirop d’érable.

« Nous avons encore de l’argent pour des projets promotionnels, lance Serge Beaulieu, le président de la FPAQ. D’ailleurs, malgré la conjoncture qui a vidé nos réserves de sirop, nous avons plus de projets promotionnels que jamais. Nous savons que l’offre de sirop redeviendra substantielle à moyen terme. Ce n’est pas non plus la récession, que nous n’avons pas encore vraiment ressentie, qui nous arrêtera. Nous voulons positionner le sirop d’érable parmi les produits alimentaires à privilégier par les consommateurs soucieux de tirer des bienfaits de leur alimentation. »

Effort supplémentaire de Citadelle
La portée du Club des petits déjeuners ne cesse de croître d’année en année. De nouvelles écoles s’ajoutent continuellement à la liste des lieux où se retrouvent ces enfants pour partir la journée du bon pied. Mme Charrette, qui était de l’équipe originelle et qui la dirige depuis deux ans, signale que son organisation dessert à peine la moitié du Québec. Et avec la récession qui s’installe, elle craint que les inscriptions aux écoles actuelles ne grimpent de façon importante. Le nombre de petits déjeuners offerts en 2008-2009 devrait largement dépasser les 2,1 millions de l’an dernier.

Consciente des grands besoins du Club, Citadelle, par l’entremise de ses bistros -boutiques, songe à lui remettre une partie des revenus obtenus au cours de l’année sur les ventes d’un tout nouveau produit, un muffi n aux pépites d’érable, qui doit être lancé ce printemps. «

Nous sommes heureux de promouvoir l’initiative du Club des petits déjeuners auprès de notre clientèle, commentait alors Yves Gosselin, directeur du développement des bistros-boutiques Les Délices de l’Érable. Quant au nouveau muffin aux pépites d’érable, nous lui réservons une place importante et sommes persuadés qu’il deviendra un délice incontournable pour notre clientèle tout
au long de l’année. »


Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés