Conseiller en acériculture depuis plus de 25 ans, Alain Boily se souvient encore d’une époque où les producteurs acéricoles qu’il recevait à son bureau du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) regardaient avec envie les documents qui remplissaient ses classeurs et ses étagères. « Il doit y avoir des choses drôlement intéressantes là-dedans, me disaient-ils dans le temps. Or aujourd’hui, ils ont accès à toute cette information à partir de chez eux d’un seul clic de souris! » se réjouit l’agronome.


Lancés en 1999, les sites Agri-Réseau (www.agrireseau.qc.ca) sont de véritables bibliothèques virtuelles conçues à l’intention des professionnels et des entreprises qui œuvrent dans le domaine de l’agriculture et de l’agroalimentaire. Ses maîtres d’œuvre sont le MAPAQ et le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ). Agri-Réseau s’est donné pour mission de diffuser de l’information de pointe par le biais de 26 sites Internet spécialisés, dont un en acériculture.

La gestion de chacun des sites est confiée à un groupe multidisciplinaire d’experts qui en orientent le contenu selon les besoins du secteur. Le secteur de l’érable a d’ailleurs été parmi les cinq premiers à se lancer dans ce projet d’envergure. « Nous avons commencé à le mettre en place à l’époque de la crise du verglas », continue celui qui pilote le site Agri-Réseau Érable depuis le début.

Un contenu pour tous les goûts
On retrouve quelque 400 documents dans le site Agri-Réseau Érable. « La majorité d’entre eux concernent les aspects pratiques et techniques de la production acéricole, explique M. Boily, mais d’autres traitent également de transformation, de commercialisation ou des tendances de l’industrie. »

On y trouvera par exemple un outil utile pour calculer le loyer pour la location d’une entaille, ou encore un des nombreux documents rédigés par Alain Boily lui-même. L’un d’eux parle des conditions optimales d’utilisation de l’hydrotherme. « Cet instrument très simple et peu coûteux sert à obtenir la bonne concentration en sucre du sirop pour la vente au détail ou en vrac », rappelle-t-il. Passablement utilisé, l’hydrotherme qu’on appelle aussi « plongeur » pourrait l’être davantage et surtout beaucoup mieux, selon le spécialiste. Ainsi, on apprendra dans son texte que la lecture de densité la plus précise s’obtient lorsque la température du sirop se situe entre 50 et 60 °C.

Les nouveaux producteurs ou ceux qui souhaitent le devenir seront aussi fort intéressés par les textes portant sur les tendances de l’industrie, croit M. Boily. « Plusieurs nouveaux producteurs veulent savoir dans quoi ils s’embarquent et quelles sont les perspectives du secteur, constate-t-il. Ils auront donc tout intérêt à télécharger les présentations faites à ce sujet lors de la Journée INPACQ Acéricole du 9 janvier dernier. »

Le site comporte aussi des rapports qui sont conservés pour des fins documentaires ou de comparaisons historiques. L’un d’eux remonte dans la filière acéricole jusqu’aux années 80, nous apprend l’agronome. « Quel était le prix du sirop? Quels étaient les rendements à l’entaille? Les étudiants ont souvent besoin de statistiques de ce genre pour leurs travaux scolaires, remarque-t-il. Il m’arrive même d’aiguiller vers notre site des jeunes de pays étrangers qui communiquent avec le MAPAQ par courriel! »

Bref, « il y en a pour tous les goûts! » assure M. Boily.

Documents les plus populaires
Selon lui, les documents touchant les méthodes de travail sont les plus populaires. Comment entailler? Quelles normes doit-on respecter? Que doit-on laisser ou enlever pour avoir une érablière équilibrée? « Le matériel de formation est très demandé, affirme-t-il. Les gens veulent du concret, quelque chose d’applicable, pas de la philosophie, ni des éditoriaux. » Les renseignements obtenus du CRAAQ lui donnent d’ailleurs raison : trois des quatre documents les plus consultés en 2008 (voir l’encadré ci-dessous) sont de cette nature.

Collaborateurs et abonnés
Si les principaux dépositaires de documents demeurent les conseillers du MAPAQ, Alain Boily invite tous les conférenciers, producteurs et autres auteurs issus d’entreprises privées, d’universités ou de centres de recherche à proposer leurs écrits à caractère technique, scientifique ou informatif sur le secteur de l’érable. Mais le texte ne doit pas être un publireportage, ni une autopromotion, prévient-il : « Ce n’est pas un site de petites annonces! Nous n’acceptons que les textes instructifs et conformes à notre politique éditoriale. »

Même si on estime qu’à peine un tiers des producteurs sont branchés à Internet, le site Agri-Réseau Érable connaît un succès fort honorable. Selon les données du CRAAQ, il a été consulté plus de 50 000 fois en 2008. Cela constitue une moyenne de 158 visites par jour, soit bien plus que le nombre de visiteurs qu’Alain Boily aurait pu accueillir quotidiennement dans sa bibliothèque du MAPAQ!

Selon leurs secteurs d’activités ou leurs intérêts particuliers, les producteurs sont fortement encou­ragés à s’abonner à un ou plusieurs des 26 sites Agri-Réseau. « C’est facile et complètement gratuit, précise Alain Boily. L’avantage de l’abonnement est que l’abonné reçoit des courriels qui l’informent en primeur de la tenue d’événements ou de l’ajout de nouveaux documents. » Agri-Réseau compte actuellement plus de 30 000 abonnées, dont 1211 pour le seul site Érable.

Naviguer dans le site Agri-Réseau Érable
Adresse : http://www.agrireseau.qc.ca/erable/

La page d’accueil du site Agri-Réseau Érable comporte un index par sujet, de même qu’un accès direct aux événements à venir et aux derniers documents mis en ligne.

La façon la plus efficace de trouver ce que l’on cherche consiste à utiliser un mot-clé, estime Alain Boily. En tapant des mots comme « osmose », « entaille », « changement climatique » ou « aménagement » dans le rectangle prévu à cet effet, le moteur de recherche affichera automatiquement tous les documents qui s’y rapportent, en commençant par le plus récent publié. Les utilisateurs du site peuvent également joindre les conseillers en acériculture du MAPAQ par téléphone ou par courriel. Leurs coordonnées se trouvent sous sous l’onglet « nous joindre » dans le coin supérieur droit de chaque page du site.

Documents les plus téléchargés en 2008
L’érable à sucre, caractéristiques, écologie et aménagement, un manuel de 50 pages produit par Ressources naturelles Canada,

MAPAQ et MRN (2005 téléchargements).

Le réfractomètre, cet incompris, un guide d’utilisation rédigé par Alain Boily, agronome, MAPAQ
Chaudière-Appalaches (1927 téléchargements).

La coloration d’automne, un document de vulgarisation rédigé par France Truchon, MAPAQ (1652 téléchargements).

Construction d’une cabane à sucre, trois pages de conseils pratiques par Alain Boily, agronome, MAPAQ (1569 téléchargements).



Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés