Fatigués de votre cuisine en mélamine blanche? Avant de penser à tout refaire, pourquoi ne pas simplement transformer vos portes d’armoires? Pour Nathalie Deslandes, décoratrice au Centre de décoration Inov de La Coop des Cantons, à Coaticook, il s’agit d’un choix économique, mais aussi écologique. « Au lieu de jeter, on récupère! » lance-t-elle.


La décoratrice propose des techniques simples, mais qui seront du plus bel effet, promet-elle. « En exécutant soi-même les travaux, on pourra littéralement métamorphoser sa cuisine sans trop dépenser. Le coût dépendra essentiellement du style choisi : un style moderne ne coûtera que le prix de la peinture et des poignées, alors que pour un style champêtre, on ajoutera celui des moulures et des garnitures. »

Préparation de base
Qu’il s’agisse de créer un style champêtre ou contemporain, la préparation de base est la même :
1. Enlever les portes des armoires et façades de tiroirs.
2. Retirer les poignées et les pentures.
3. Boucher les trous au besoin.
4. Laver soigneusement avec du TSP (phosphate trisodique).
5. Poncer avec un papier sablé fin nº 150.
6. Essuyer la poussière avec un linge humide.
 

Style champêtre
7. Pour un style champêtre, fixer des moulures sur chaque porte avec de la colle et des clous.
8. Appliquer ensuite un apprêt à l’huile sur toutes les faces de la porte avec un rouleau mousse pour éviter les marques de pinceau.
9. Appliquer deux couches de peinture opaque.
10. Appliquer une patine.
11. Pour finir, appliquer un vernis à base d’eau, qui résiste mieux au jaunissement.

Selon son budget et ses goûts, on pourra aussi ajouter des garnitures en fer forgé, découper des portes pour y insérer du vitrail, des carreaux ou des lambris, ou encore installer des corniches et des moulures décoratives au cache lumière et au coup de pied. Pour les poignées et les boutons, la décoratrice recommande le style Shaker, le fer forgé ou la porcelaine blanche.

Style contemporain
Pour un style contemporain, le choix des poignées et de la peinture fera toute la différence. Mme Deslandes privilégie les poignées aux lignes épurées en acier inoxydable et les couleurs toniques comme le rouge pompier et le bleu royal. Pour son fini lustré et très résistant, elle recommande particulièrement l’emploi d’une peinture à base d’époxy.

Dans ce cas, le travail sera encore plus simple. Après avoir réalisé les six premières étapes et la huitième, on appliquera une première couche de peinture à l’époxy au rouleau mousse. Au terme du temps de séchage requis, on poncera légèrement avec un papier sablé nº 220 et on répétera jusqu’à l’obtention du fini désiré. Pour donner un aspect encore plus moderne, la décoratrice suggère de recouvrir les caches lumière et coups de pied avec un stratifié imitant l’acier inoxydable.

« Je n’ai encore jamais rencontré un client déçu d’avoir ainsi transformé ses armoires de mélamine! Les gens sont souvent surpris que d’aussi beaux résultats soient possibles à si peu de frais », conclut-elle.

La patine
« La patine est une technique facile qui donne un effet vieillot aux armoires, explique la spécialiste. Il suffit de mélanger une part de peinture de couleur différente à trois parts de glacis, de l’appliquer au pinceau et de l’essuyer avec un chiffon après plus ou moins cinq minutes de séchage. En laissant un peu plus de patine à l’intérieur des rainures, sur le rebord de la porte ou la façade des tiroirs, on peut créer des effets intéressants. Mais pour assurer la constance du faux fini, je conseille qu’une seule personne fasse l’essuyage. »
Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés