S’il fut un temps où l’habillage de fenêtre était essentiellement une affaire de « sur mesure », l’entrée massive sur le marché de rideaux et stores venus d’Asie a bien changé la donne de nos jours. « Quand j’ai commencé en décoration en 1991, nous faisions nous-mêmes toute la création et la confection », confie Lili-Anne Pelletier, designer d’intérieur chez Matériaux BGB à Rimouski.



Aujourd’hui, la tendance est plutôt aux panneaux à bretelles ou à anneaux faits en série. « C’est moins original, mais ça fait le travail quand notre budget est serré », remarque la décoratrice.

La boutique Inov de ce centre de rénovation, qui appartient à La Coop Purdel depuis 2008, en offre donc un bon choix. Mais elle propose aussi les services de sa décoratrice et une gamme variée de produits sur mesure aux clients qui préfèrent un intérieur plus exclusif. « Ma spécialité, c’est la création en fonction des besoins et du budget du client », affirme Mme Pelletier.

Elle croit d’ailleurs qu’il est possible de personnaliser les produits préfabriqués. « Il suffit parfois de les modifier ou d’altérer les pôles pour qu’ils se distinguent de ceux du voisin », explique-t-elle. Mais elle peut aussi aller beaucoup plus loin dans la création : jusqu’à dessiner elle-même des pôles en fer forgé dont elle confie la réalisation à un artisan-forgeron!

Prévoir un budget
« Bien habiller une fenêtre peut être très coûteux », concède la décoratrice. Les tissus sont chers, tout comme le sont les stores, persiennes ou panneaux coulissants faits sur mesure. Il faut donc prévoir un budget à cet effet, idéalement proportionnel à l’investissement qu’on aura alloué au reste de sa résidence. « Si on a beaucoup investi ailleurs, mais qu’on néglige nos fenêtres, il manquera quelque chose, car c’est l’habillage qui personnalise toute la décoration », soutient-elle.

Selon la spécialiste, les parures de fenêtres doivent avant tout être pensées en fonction du style de la pièce. « Avec des meubles rustiques, des rideaux à franges auront leur place, alors qu’avec un mobilier de style Louis XV, le velours restera un bon choix », cite-t-elle en exemple. Dans un décor d’inspiration asiatique ou contemporain haut de gamme, en revanche, les écrans coulissants Sohji conviendront davantage.

Stores horizontaux ou persiennes
Le store horizontal en bois demeure un des plus gros vendeurs, constate Mme Pelletier. Car selon elle, « c’est l’idéal pour contrôler l’éclairage et l’intimité ». Si on n’aime pas les rideaux, mais qu’on dispose d’un budget confortable, on pourra alors envisager des persiennes en bois et teindre les moulures de la fenêtre de la même couleur. On pourra aussi la recouvrir seulement aux trois quarts avec la persienne et laisser passer la lumière dans le haut de la fenêtre, ou encore l’agrémenter d’un vitrail. « Les persiennes et le vitrail sont d’ailleurs les produits qui conviennent le mieux aux fenêtres rondes ou ovales », remarque-t-elle.

Moulures
Lorsqu’elle conçoit un habillage de fenêtres, la décoratrice porte une attention particulière aux moulures pour leur apporter une touche d’originalité. Elle propose d’en utiliser plusieurs sortes (plinthes, gorges, etc.), de construire des valences en bois, puis d’ajouter des stores à l’intérieur des cadres. « Comme les rideaux deviennent alors optionnels, c’est une approche que je conseille souvent aux clients qui ne veulent pas trop dépenser », confie-t-elle.

Bref, quel que soit leur budget, Lili-Anne Pelletier ne manque jamais d’inventivité pour répondre aux souhaits de ses clients!
Retour



Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés