« Il ne faut pas rêver en couleur, signale Isabelle Lachance. Dans nos petites municipalités, les services tendent malheureusement à disparaître les uns après les autres. Lorsque l’on m’a demandé de faire partie du conseil d’administration du Magasin Coop de Saint-Gédéon, je sentais qu’il fallait que je contribue à maintenir le dynamisme de la communauté… »

Entrée à titre d’administratrice, il y a quatre ans, elle poursuivra comme vice-présidente pour ensuite accepter le poste de présidente. Âgée de 32 ans, cette jeune maman a décidé, comme elle le dit, de sortir de son salon et de parti­ciper à la vie active de son épicerie, où elle a travaillé pendant ses études. « Oui, cet engagement rend mon quotidien plus chargé à certaines périodes de l’année. Je crois qu’en fin de compte, nous avons tous un effort à faire pour garder en vie les services de proximité. »

Au pays de Maxime Landry
Ils sont 2458 habitants à faire partie de la municipalité de Saint-Gédéon-de-Beauce. Lors de notre passage dans cette région, le village entier arborait sa fierté de sauver Maxime Landry, un petit gars de Saint-Gédéon devenu l’élu de Star Académie. Même la coop a fait sa part d’encouragement et de publicité en faveur de ce star-académicien! « Les gens sont fiers de leur région, souligne l’actuelle présidente de la Coop IGA. Ils ont cette habitude de se tenir et de s’encourager les uns les autres. » Elle-même native de la place, Isabelle Lachance s’y installe après avoir fait ses études universi­taires en administration des affaires. Elle y gagne sa vie à titre de comptable en management pour l’entreprise Les Aciers Canam. Son engagement au sein du Magasin Coop de Saint-Gédéon en est un envers sa région.

Soumis aux mêmes règles
« Le contexte commercial rend de plus en plus incertain le niveau de profitabilité des magasins d’alimentation de plus petite taille et les coopératives n’y échappent pas, explique la présidente. Bien concrètement, la coop de Saint-Gédéon fait 975 m2 de surface allouée à l’épicerie. C’est le tiers de la superficie moyenne des IGA qui se situe à 2787 m2. Notre volume de ventes est nécessairement moindre, poursuit-elle. Or, nous sommes soumis aux mêmes règles commerciales et à la même structure de prix que les magasins de plus grandes surfaces. Cela limite nos capacités à générer des profits… C’est le défi de toutes les épiceries plus petites! » Avec la différence qu’à Saint-Gédéon, la population semble maintenir l’esprit de coopé­ration et de solidarité. « Il faut miser sur un service courtois et très personnalisé en même temps que sur des promotions régionales originales », concède Isabelle Lachance.

Cette jeune femme adore le sport. « J’ai eu la chance de faire partie d’une équipe de hockey bottine de Saint-Gédéon, raconte Isabelle. Même s’il n’y a plus de ligue féminine de hockey, j’aime à penser que mes enfants grandiront dans un milieu où le sport d’équipe sera bien présent. » La jeunesse de Saint-Gédéon est déjà très active dans le hockey, le patinage artistique, la danse ainsi que le karaté et la coopérative fait partie des fiers commanditaires!

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés