Maman de deux jeunes enfants et d’un troisième en route, Colette Ferland est animée par le désir de donner généreusement de son temps, de ses talents, de ses idées et même de sa longue crinière rousse…

Native de Saint-Anselme, cette femme de 39 ans est la septième d’une famille nombreuse de 9 enfants. Le goût de la campagne, elle l’a hérité de ses parents, Jean Ferland et Lucille Lemieux. « Ils ont su trouver les moyens de nous rendre la vie agréable, malgré tout le travail à faire, reconnaît l’agricultrice. Les balades en nature, les bouquets de fleurs sauvages et les pique-niques au champ font partie de ses bons souvenirs. D’entendre chanter mon père pendant la traite m’a donné le goût d’exercer le même métier », souligne Colette. Bien que son conjoint Michel Cloutier possède une entreprise laitière, elle travaille à l’extérieur, également dans le domaine de la production laitière. « Je donne un coup de main de temps en temps et m’occupe de la comptabilité, précise l’agricultrice. » Une situation qui somme toute offre plusieurs avantages dont l’échange d’expertise. « Mes emplois sur d’autres fermes m’ont permis de développer mes capacités à bien évaluer l’état de santé d’un troupeau laitier de sorte que je détecte assez rapidement des cas de mammite ou encore de caillette. Un sixième sens que j’exerce souvent au sein de l’entreprise de Michel. »

Ancienne Judoka
Colette aime le sport depuis toujours. « Cela m’a manqué de ne pas pouvoir en faire lorsque j’étais jeune. Je me suis reprise durant mes études à La Pocatière puis au Cégep de Lévis-Lauzon où elle obtiendra un diplôme d’études collégiales en gestion et exploitation de l’entreprise agricole (GEEA). Attirée par les arts martiaux, elle atteint le grade de ceinture noire en judo et accède par la suite au titre d’arbitre national de catégorie C. « J’ai délaissé cette activité à cause des enfants, souligne l’agricultrice. Ce n’est que partie remise, car j’aime beaucoup ce sport. C’est une discipline qui aide à contrôler le stress et qui donne de la confiance en soi, estime-t-elle. Sans parler de mes capacités à me défendre toute seule, en cas d’attaque! »

Le défi des engagements
Colette Ferland siège au conseil d’administration de La Coop Montmagny depuis 2003. Une fonction qu’elle exerce avec beaucoup de plaisir. « J’aime partager mes idées avec d’autres et faire valoir mes opinions. » À l’image de plusieurs agricultrices, elle aime s’engager au sein de sa région et venir à l’appui de différentes causes. En juin 2008, elle a fait partie des 3700 personnes qui au cours de cette même année se sont fait raser la tête au profit de l’organisme Leucan. Elle a pu recueillir une somme de 1275 $. Ses enfants ne sont pourtant pas malades. Une simple empathie à la cause et le courage de passer un été avec le coco rasé. « J’ai compris pourquoi la casquette des gars ne s’envole jamais au vent, rigole Colette. Les cheveux en brosse sont de véritables velcros! » 

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés