Bientôt, les poinsettias, azalée, cerisier de Jérusalem et autres potées fleuries envahiront les magasins à l’approche de Noël. Avec leurs emballages métallisés et décorations thématiques, ces plants seront vite convoités. Toutefois, plusieurs plantes et potées fleuries peuvent comporter certains risques pour les enfants et animaux domestiques. Rien ne vous empêche de les cultiver, on doit seulement savoir les disposer loin des jeunes enfants ou repousser les animaux de compagnie pour éviter leur contact.

Contrôler les risques à l’intérieur...
Il est préférable de connaître le nom de nos plantes afin de déterminer si elles comportent un risque pour la santé. Dans le doute, on ne doit jamais laisser un animal mâchouiller les feuilles ni les enfants toucher n’importe quelle plante d’intérieur. Il est préférable de manipuler les plantes d’intérieur irritantes, surtout celles qui produisent du latex, avec des gants. Comme c’est souvent l’ennui qui pousse les chats à explorer les pots de plantes, on peut leur offrir des jouets remplis d’herbe à chat pour les occuper. Du papier d’aluminium sur la terre des pots repoussera certains chats peureux qui sursauteront au bruit. Les répulsifs pour chien et chat à base de concentré de poivre noir utilisés aussi à l’extérieur tel que le « Fiche le camp » sont efficaces, mais doivent être réappliqués régulièrement et en bonne quantité. Finalement, vous pouvez asperger des petits morceaux de bois de citronnelle ou d’un mélange maison (jus de 1/2 citron dans 1/2 litre d’eau) et les disposer sur le terreau des plantes. L’odeur de citron est détestée par les chiens et les chats.

... et à l’extérieur
Dans les plates-bandes, vous pouvez placer des boules à mites au mètre pour éloigner les chiots et les chatons. Attention si vous avez des enfants : ils peuvent être attirés par ces petites billes blanches. En disposant un paillis de « cocottes » de conifères ou en mettant des écorces d’agrumes autour des plants à protéger, vous tiendrez les chats à distance. L’ajout de bulbes de fritillaires, d’ail décoratif et de la plante communément appelée « rue » (Ruta graveolens) contribuera aussi à repousser les visiteurs à quatre pattes.

Les plantes toxiques ont un goût désagréable et doivent pour la plupart être consommées en grande quantité pour causer de graves problèmes. Ne vous privez pas de les cultiver, mais un jardinier averti en vaut deux! Ci-dessous, quelques plantes réputées toxiques auxquelles vous devriez porter attention.

À consulter
Système canadien d’information sur les plantes toxiques (gouvernement du Canada) http://www.cbif.gc.ca/pls/pp/ppack.html_doc?p_type=434&p_x=px&p_lang=fr Aujardin.info http://www.aujardin.info/fiches/les_toxiques.php



Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés