Votre salon vous paraît trop encombré ou ressemble au contraire à la salle d’attente de votre médecin? Pour Sonia Cloutier et sa jeune collègue Carol-Anne Vachon, toutes deux décoratrices à la boutique Inov de La Coop St-Patrice, la disposition du mobilier est cruciale lorsqu’on souhaite optimiser l’espace et créer de l’ambiance.

Si on conseille souvent de dessiner un plan à l’échelle en indiquant soigneusement l’emplacement des portes, fenêtres, plinthes et prises électriques, Sonia Cloutier a maintes fois constaté, en 20 ans de métier, qu’il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir visualiser un aménagement à partir d’un plan. « Pour la plupart des gens, il est beaucoup plus efficace de déplacer les meubles physiquement », affirme-t-elle. Même si cela demande parfois plusieurs essais, on verra ainsi beaucoup plus concrètement si les espaces de circulation sont adéquats et si l’aménagement est équilibré, fait-elle valoir.

Carol-Anne Vachon et Sonia Cloutier, décoratrices

Par quoi commencer?
La disposition du mobilier devrait s’articuler autour d’un point d’intérêt qui attire le regard dès qu’on entre dans la pièce, conseille la décoratrice. Dans un salon par exemple, il pourra s’agir d’un foyer, d’une fenêtre avec vue, d’un beau meuble, d’une bibliothèque, d’un tableau ou d’un vase qu’on aime particulièrement. En gardant toujours ce point focal à l’esprit, on disposera d’abord les gros meubles, en l’occurrence le canapé ou les causeuses pour le salon, le lit pour la chambre ou la table pour la salle à manger. Dans le choix de leur emplacement, on veillera à ne pas obstruer la vue du point d’intérêt, ni à nuire à la circulation.

Attention toutefois à l’habitude d’adosser les meubles le long des murs, prévient Mme Cloutier, car cela crée un grand vide pas très invitant au centre de la pièce. Elle suggère plutôt d’éloigner les meubles du mur et de les regrouper, en mettant par exemple deux causeuses à 45° autour d’une table à café. « C’est plus chaleureux, plus convivial. Cela crée une ambiance intime, propice à la conversation. Il ne faut pas avoir peur non plus de varier les angles », ajoute-t-elle.

Mêler les styles
En matière d’ameublement, la tendance est au style épuré, constate Mme Cloutier. « Les meubles se font plus rares dans les pièces. Dans une chambre à coucher, par exemple, on trouvera seulement un lit, deux petites tables de chevet et une seule grosse commode pour madame et monsieur. De plus en plus, les gens se débarrassent des meubles superflus pour donner plus d’impact aux éléments décoratifs », note-t-elle.

La décoratrice favorise aussi le mélange des styles vieillots et contemporains. « On ne veut pas nécessairement sortir nos vieux meubles du jour au lendemain pour les remplacer par du mobilier plus moderne, surtout si on les aime encore! D’autant plus que nos plus beaux morceaux peuvent facilement être agencés avec les meubles noirs ou blancs qui sont tendance actuellement », soutient-elle.

Rien n’empêche non plus de mêler des meubles en bois d’essences différentes. « On croit à tort qu’une table en bois moyen ne peut pas s’agencer avec du bois pâle ou foncé. Or, il est important de ne pas faire trop monotone, car quand tout est pareil, on ne remarque plus les meubles. » Les ensembles ou sets sont d’ailleurs beaucoup moins populaires en décoration, note-t-elle. « L’inconvénient est que les gens se sentent moins à l’aise pour agencer des meubles disparates, mais cela laisse en revanche beaucoup plus de place à la créativité! »

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés