Pour Johanne Bilodeau, décoratrice à la boutique Inov de La Coop St-Jacques-de-Leeds, le secret d’un décor réussi réside dans le respect de neuf éléments de base qu’elle a gentiment accepté de partager avec les lecteurs du Coopérateur agricole.
Johanne Bilodeau Photo : La Coop St-Jacques-de-Leeds

1. Espace
Avant toute chose, il faut savoir bien définir l’espace disponible et en faire le meilleur usage possible. « Mais ce n’est pas parce qu’une pièce est grande qu’elle sera plus facile à aménager! » prévient-elle. Ainsi, on pourra optimiser l’espace en réaménageant le mobilier, en créant diverses zones d’activité, en ajoutant des divisions psychologiques ou encore en modifiant les structures.

2. Fonction et besoins
« À chaque pièce sa fonction, en tenant compte des besoins des utilisateurs », résume la décoratrice. À titre d’exemple, on n’aménagera pas une cuisine de la même manière pour une famille que pour un célibataire qui mange rarement à la maison.

3. Continuité et unité
La continuité est souvent ce qui manque lorsqu’on décore les pièces une à une, au gré de la tendance du moment, déplore-t-elle. « Pour qu’un sentiment d’unité se dégage d’une maison, il faut un fil conducteur, comme une couleur qui revient ou un même style. »

4. Proportions
Le choix du mobilier, des couleurs et des motifs des textiles et papiers peints doit tenir compte des dimensions de la pièce. Dans une petite pièce, par exemple, on évitera les gros meubles qui renforceraient l’impression d’exiguïté; si le plafond est bas, on choisira un papier peint à rayures verticales (plutôt qu’horizontales) pour éloigner visuellement le plafond.

5. Couleur
Si chacun a ses couleurs préférées, il faut aussi savoir que les couleurs ont leurs effets, leurs influences et leurs caprices. Non seulement influent-elles sur notre perception de l’espace, elles ont de surcroît un effet sur la luminosité et l’ambiance d’une pièce. Elles s’affectent aussi mutuellement, sans compter que plus elles sont nombreuses, plus l’espace visuel semble chargé.

6. Matière et texture
Marier différentes matières et textures permet de créer des contrastes qui donnent de la vie au décor. « Il ne faut pas hésiter à jouer avec les finis brillants et mats, ni à explorer les textures de bois, marbre, liège, cuir, soie, jute ou velours », conseille Mme Bilodeau.

7. Lumière et éclairage
La lumière naturelle et l’éclairage artificiel sont aussi vitaux pour l’équilibre de l’être humain qu’essentiels à la mise en valeur du décor. Il faudra donc tenir compte de l’orientation et de la luminosité de la pièce et compenser les déficiences par des luminaires incandescents, fluorescents ou halogènes, selon les besoins et l’ambiance désirée.

8. Harmonie et équilibre
L’harmonie résulte du bon dosage des proportions, des couleurs et de l’éclairage. « C’est ce qui fait qu’on se sent bien dans un décor », résume la décoratrice. L’équilibre quant à lui fait référence à l’égalité des forces entre des éléments qui s’opposent tels les lignes, masses, volumes, pleins et vides.

9. Contrastes et accents
Les contrastes servent à briser la monotonie du décor. On les crée par la couleur, la texture, l’ameublement et l’éclairage. « On pourra par exemple mettre en valeur un meuble ancien dans un décor contemporain », suggère-t-elle. La couleur d’accent, pour sa part, constitue la touche finale indispensable dans tout décor. « C’est le petit 10 % qui fait toute la différence! » conclut-elle.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés