La jeunesse n’a pas fini de nous en montrer. L’Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec en est un bel exemple. Fondée en 2006, l’organisation rassemble près de 150 jeunes de 18 à 35 ans. Ils sont sociétaires, employés ou administrateurs d’une coopérative ou d’une mutuelle. Ils ont pour but de « promouvoir la formule coopérative, accroître leur engagement et assurer leur représentativité au sein du mouvement coopératif et mutualiste ».

Ces objectifs, les membres de l’Alliance les résument en une mission évocatrice : « Notre voix, notre lieu, notre contribution à la coopération. »

« Ce n’est pas une structure lourde dans laquelle les jeunes s’intègrent et se fondent, avertit Jacques LeBlanc, représentant provincial pour l’Alliance, au secteur des coopératives agricoles. C’est un outil et un réseau qu’ils doivent s’approprier et développer en fonction des réalités de leur région et de leur secteur d’activités. »

Outre l’agriculture, l’Alliance intègre les coopératives des secteurs consommation, foresterie, habitation, travail, services financiers et développement régional, et ce, dans 17 territoires en province.

L’Alliance est en quelque sorte la branche jeunesse du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité. Le Conseil lui procure une enveloppe budgétaire afin qu’elle puisse assurer son fonctionnement et organiser des activités. Les membres et représentants de chacun des secteurs s’y engagent de façon bénévole.

« C’est un lieu d’échange, de discussion, de débat, un lieu de création de projets novateurs, indique Jacques LeBlanc qui occupe également le poste de coordonnateur du développement à La Coop Profid’Or. C’est l’occasion, entre autres, d’exprimer aux baby-boomers, qui prennent actuellement les décisions dans nos entreprises coopératives, de considérer la réalité et la vision du monde des décideurs de demain. »

Pour créer un effet de levier, il faut un outil, et cet outil, c’est l’Alliance, croit Jacques LeBlanc. « À Québec, dit-il, les jeunes ont présenté en 2009 la première édition du Cabaret coopératif, un événement qui leur permet d’échanger sur la coopération et de la promouvoir. Dans la région du Lac-Saint-Jean, ils ont produit un bottin des coopératives et des mutuelles pour faciliter les contacts entre eux. »

De son côté, Jacques LeBlanc souhaite créer des groupes d’échanges entre jeunes producteurs pour favoriser d’abord le transfert des connaissances et des expériences ainsi que pour développer des contacts, mieux comprendre ses erreurs et célébrer les réussites. Enjeux et préoccupations de l’heure seraient aussi à l’ordre du jour. Ces groupes pourraient être interrégionaux et même intersectoriels. « On pourrait certainement bénéficier de l’expertise de Desjardins ou de Mountain Equipment Co-op », croit-il.

Le dynamique représentant de l’Alliance a également lancé dans la région de Lanaudière un projet pilote pour mettre sur pied un groupe de développement. Ce groupe rassemblera quatre fois l’an cinq ou six personnes d’un même secteur d’activité pour discuter d’un sujet qui les concerne. Le travail intergénérationnel dans les entreprises agricoles ou coopératives. Comment travailler en réseau plutôt qu’en silo. Ou encore, de quelle façon favoriser l’engagement des jeunes dans le monde coopératif. S’il porte fruit, ce projet pilote pourrait s’appliquer aux autres secteurs d’activités de l’Alliance. On voit bien l’avantage qu’il procurerait : le regard extérieur, qui fait défaut lorsqu’on ne sort pas assez de son environnement de travail, permet d’apprécier nos bons coups, mais également de revoir nos façons de faire.

« Travailler en équipe et échanger afin de trouver des solutions, c’est la démarche de l’amélioration continue, indique Jacques LeBlanc. Il est préférable de mener à terme plusieurs petites idées plutôt que de ne rien faire en attendant la grande idée géniale. Aussi, les petites idées qui font du chemin ont l’avantage, bien souvent, d’être moins coûteuses à implanter. »

Jacques LeBlanc
Coordonnateur du développement

La Coop Profid’Or
Tél. : 450-759-4041 poste 362
Cell. : 450-752-9923
Courriel :jacques.leblanc@profidor.qc.ca
www.profidor.qc.ca
www.alliancejeunes.coop

Facebook Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec
www.facebook.com/group.php?gid=
89527645953

Facebook Bons coups coop www.facebook.com/home.php?#/group.
php?gid=192500338476

Blogue de l’entrepreneuriat collectif
jeunesse au Québec

coopquebec.blogspot.com

Blogue Bons coups coop
bonscoupscoop.blogspot.com

Pour interagir, les membres de l’Alliance mettent à profit les moyens de communication sociaux, tels que Facebook ou Twitter ou encore les blogues (voir les liens en encadré ci-contre), pour favoriser le réseautage et les contacts. En plus d’être un vaste réseau d’échanges, Facebook permet de rendre rapidement accessibles à tous les résumés de groupes de discussion tenus partout au Québec.

Pour élargir le réseau de l’Alliance, Jacques LeBlanc compte en plus approcher les Agents de promo à l’entrepreneuriat collectif jeunesse du Québec (APECJ), qui travaillent, dans toutes les régions en province, notamment dans les écoles, à gérer des cafés étudiants ou des magasins d’articles scolaires.

La réussite de l’Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec dépend de l’engagement de ses membres. Classique, direz-vous. Oui. Et c’est là toute la beauté de la chose. « Celui qui s’engage voit les résultats se concrétiser, dit Jacques LeBlanc. Les jeunes font preuve de beaucoup de dynamisme et d’intérêt. »

La prochaine assemblée annuelle de l’Alliance se tiendra le 7 mars prochain, au Café Campus, à Montréal. Pour l’occasion, on produira un Lip Dub. Il s’agit d’une vidéo tournée en mouvement, en une seule séquence, sans coupures, et au cours de laquelle chacune des phrases d’une chanson dites par l’artiste est synchronisée, tour à tour, avec le mouvement des lèvres des participants qui souhaitent se prêter au jeu. « On ne peut pas être sérieux tout le temps », lance Jacques LeBlanc avec le sourire, tout en indiquant qu’il s’agit là d’une belle façon de rassembler les gens. Sous un autre registre, l’assemblée fera place à des ateliers, conférences et discussions sur le thème du leadership. On fera le bilan du dernier exercice, puis on mettra la table pour l’avenir avec la présentation d’un plan quinquennal de développement qui comprend des objectifs en matière d’éducation coopérative, de communication et de marketing. « On porte ce projet depuis trois ans, dit Jacques LeBlanc, il faut maintenir l’intérêt. »

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés