Selon Isabelle Landry, décoratrice à la boutique Inov de La Coop des deux rives à Normandin, deux grandes tendances assez opposées vont se démarquer cette année en matière de décoration. « Les décors naturels resteront bien présents, mais on assistera aussi à un retour en force du style rétro chic », croit-elle.
sabelle Landry, décoratrice

Tendance verte
La décoratrice, qui exerce sa profession depuis 13 ans, dont cinq à La Coop des deux rives, estime en effet que la tendance verte continuera d’être très forte. Or en décoration, l’influence écologique se manifeste par des couleurs, des textures et des matériaux proches de la nature. « Les décors de ce style ont une allure contemporaine, avec des couleurs douces et mates, constate-t-elle. On y retrouve aussi des tons neutres comme le noir, le blanc et beaucoup de gris, genre graphite. »

Aux murs, la peinture présente un fini velours. Et le papier peint, qu’il soit uni, à motifs floraux, damassés ou à rayures ton sur ton, se distingue par un fini texturé qui rappelle la soie brute ou le lin. On remarque aussi un retour des grandes murales photographiques, dont les images tirent profit des effets des matières naturelles, par exemple une photo rapprochée et agrandie de feuillage, d’une pelouse ou d’une fleur.

Les tissus de recouvrement et d’habillage de fenêtre de ce style sont tout aussi naturels : lin, soie brute et coton sont à l’honneur. Pour les meubles, les cuirs à l’état naturel et le bois, clair ou teint, sont privilégiés.

Retour du rétro chic
Si le rétro chic est de retour cette année, c’est surtout parce qu’en période de crise économique, les gens ont besoin de sortir de la grisaille, estime la décoratrice. « Ils veulent vivre dans un décor enveloppant et rassurant, se créer un petit monde merveilleux », soutient-elle. Faisant un pied de nez à la déprime, cette tendance met l’accent sur les coloris riches et vivants, sur le clinquant, sur l’or et l’argent.

Pour bien camper le décor, on emploiera une teinte dominante, accentuée ici et là par des touches dorées et argentées. On la choisira dans la palette des couleurs primaires et foncées : bourgogne, vert forêt, bleu minuit, violet sombre, pourpre, etc. « Il y aura aussi un petit retour au rose saumoné », prévoit-elle.

La décoratrice remarque que ces combi­naisons sont d’ailleurs très présentes dans les nouveaux catalogues de papiers peints. Ceux-ci arborent des rayures, des fleurs, des cercles à répé­tition entourant de plus petits motifs ou encore des effets damassés. « Enrichis d’or et d’argent, ils sont très punchés et foncés », commente-t-elle.

Toujours dans ce même esprit de brillance et d’opulence, on retrouvera aussi le cristal sous toutes ses formes dans le décor. On l’utilisera dans les luminaires, les chandeliers, les miroirs, ainsi que dans l’art de la table. Il en ira de même avec l’habillage des fenêtres, où on emploiera beaucoup de soieries chatoyantes et de taffetas aux reflets moirés.

Enfin, le mobilier associé à cette tendance sera plutôt éclectique, remarque Mme Landry : « On mélangera les styles, comme un fauteuil Louis XV avec une petite table art déco », donne-t-elle en exemple. Mais le rétro chic conviendra surtout aux personnes audacieuses ou à celles qui aiment changer de décor plus fréquemment, prévient-elle toutefois, car c’est une mode qui risque de s’essouffler assez rapidement.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés