Le choix d’un arbre pour aménager la façade est souvent difficile. C’est pourquoi plusieurs se tournent vers des espèces connues telles que l’érable, le frêne, le chêne ou le tilleul. Quoique superbes, ces arbres atteignent une taille considérable à maturité, ce qui ne convient pas à la plupart des terrains. Pour contrer leur développement, les propriétaires ont pris l’habitude de tailler excessivement ces arbres année après année. En plus d’avoir un aspect esthétique discutable et d’occasionner des coûts ou du travail supplémentaires, la taille excessive réduit l’espérance de vie des arbres. En effet, même si l’on réduit la taille de la cime, la quantité de racines ne diminue pas et continu à prélever ce qu’il faut pour nourrir un arbre de grande taille. La poussée de sève qui ne trouve pas de branches à nourrir fait craquer le tronc et les branches qui deviennent alors une porte d’entrée pour les insectes, les maladies et la pourriture et risquent donc de chuter plus facilement. Il est donc primordial de choisir dès le départ un arbre qui atteindra la dimension souhaitée à maturité et limiter les interventions. Le rôle des arbres en façade est d’embellir et d’encadrer la maison, non de la camoufler ou de l’écraser! Voici des suggestions qui vous permettront d’avoir une façade qui fera des jaloux.

Pourquoi pas des fleurs et des fruits décoratifs?
Les pommetiers sont de superbes arbres de petite taille qui en plus d’offrir une floraison magnifique peuvent attirer les oiseaux et avoir un feuillage coloré très décoratif. L’amélanchier, un arbre rustique détesté des chevreuils et aimé des oiseaux, est très intéressant au sein d’une plate bande de type champêtre. Le lilas japonais Ivory silk est résistant à la sécheresse, aux insectes et à la maladie. Si vous êtes en zone 4b ou 5 ou dans un microclimat, vous pouvez tenter votre chance avec le févier Ruby lace au feuillage violet en été, ou avec le robinier Twisty baby aux branches torsadées très décoratives en automne.

Un gain d’espace
L’utilisation d’arbre greffé sur tige permet de créer du volume et un point d’intérêt en occupant peu d’espace. Il est aussi facile d’aménager le dessous avec des plantes qui permettront de créer des contrastes et des masses de fleurs. Par exemple, vous pouvez planter de la petite pervenche sous un arbre au feuillage panaché ou de la corbeille d’argent sous un physocarpe. La plantation de bulbes en massif (narcisse, crocus ou scille) sous les arbres créera un effet magique tôt au printemps. 

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés