Cette année, le Forum Jeunesse s’est tenu en même temps que l’Assemblée générale annuelle de La Coop fédérée. Pourquoi? Parce que les organisateurs estiment qu’il est profitable pour la relève de participer à cet événement où s’exercent la démocratie et la transparence, deux éléments qui distinguent avantageusement une coopérative d’un autre type d’entreprise. Près de 70 jeunes se sont déplacés pour assister à ces deux journées qui leur étaient dédiées.

La participation à l’AGA n’était pas la seule activité composant le Forum Jeunesse. La demi-journée de réflexion qui, par tradition, traite de sujets économiques a été consacrée cette année à la relève sans toutefois escamoter complètement le thème de l’économie. De fait, cette demi-journée s’est amorcée avec une conférence de Mario Hébert, économiste en chef à La Coop fédérée, qui a présenté les principaux points de rupture qui toucheront le secteur agro­alimentaire et leur évolution possible au cours des prochaines années. Selon lui, la conjoncture ne ressemble en rien à ce qui a déjà existé, et ne permet donc pas de faire des prévisions ou de « lire dans une boule de cristal ». L’environnement, les nouvelles technologies et l’énergie ne sont que quelques-uns des secteurs qui posent de grands défis.

Patrick Thérrien , le plus jeune directeur général du réseau, a été désigné pour animer cette demi-journée de réflexion dédiée à la relève.

L’activité directement liée à la présence de la relève portait sur les générations. Ce thème à caractère humain était une première depuis la mise en place des demi-journées de réflexion. Le conférencier, Alain Massie, passionné par ce sujet parce qu’il est lui-même père et beau-père de quatre enfants âgés de deux à dix-huit ans, a démontré à l’aide d’un panel formé de familles de producteurs de différents âges que chacune des générations possède ses propres valeurs et abordent le travail de façon différente. Plus précisément, il a défini ce qui caractérise chaque génération et indiqué quelques pistes à suivre pour qu’elles travaillent plus harmonieusement ensemble. Quant au rôle du panel, il était de raconter les faits importants de leur époque, la façon de travailler à la ferme, les priorités. Bref, d’apporter l’aspect pratique à la théorie présentée par M. Massie.

Selon l’évaluation de cette activité, 77 % de l’assistance a été tout à fait satisfaite et assez satisfaite de cette conférence. Pour ce qui est de celle de M. Hébert, le taux de satisfaction s’élève à 90 %.

Cette demi-journée était suivie du cocktail du président – Forum Jeunesse, une activité de courte durée, mais qui a démontré que la relève se sentait déjà chez elle. Tenue dans la suite de La Coop fédérée, plus de cinquante jeunes se sont entassés dans cette pièce pour trinquer à leur propre santé. Ils ont été reçus tant par le président de La Coop fédérée, Denis Richard, que par le chef de la direction, Claude Lafleur. A également pris la parole Jacques Leblanc, représentant provincial de l’Alliance des jeunes coopérateurs et mutualistes du Québec, secteur des coopératives agricoles, pour présenter son rôle et les objectifs de cette organisation.

S’en est suivi l’Assemblée générale, un évé­nement plus formel. Toutefois, la présence des jeunes était une bonne occasion de dynamiser et rafraîchir l’image. C’est ainsi qu’un écran multimédia, qui soutenait les présentations par des vidéos, des données animées, des gros plans sur les conférenciers et parfois même de la musique, permettait de conserver tout le sérieux qu’un tel événement nécessite tout en y ajoutant un brin de vitalité.

Cette journée d’assemblée s’est terminée par un banquet où les prestigieux prix de la Coopé­rative étoile et du Transfert de ferme ont été dévoilés. La Coop Parisville a remporté la manne cette année. Selon le président, Serge Leclerc, les dernières années ont été passablement difficiles pour sa coopérative. Pour lui, ce prix vient récompenser les nombreux efforts déployés par tous les dirigeants et le personnel à rétablir la situation.

Le banquet de l’AGA est aussi l’occasion de dévoiler, par voix de tirage, l’ordre des grands gagnants du prix transfert de ferme. Ainsi, la Ferme Andrel et fils occupe la première place, suivie par la Ferme Magenta SENC et en troisième place la Ferme du Ruisseau Fleury. (Voir les reportages sur les finalistes dans Le Coopérateur agricole de mars.)

Bref, l’Assemblée générale annuelle 2010 restera marquée par son nouvel emballage et son Forum jeunesse qui a su mobiliser la relève.

Trois importants prix de présence ont été tirés parmi les parti­cipants au Forum Jeunesse : un ordinateur portable, un GPS et un ipod touch. De gauche à droite : Denis Richard, président de La Coop fédérée; Vincent Lachance de La Coop Compton; Geneviève Rodrigue de La Coop Pré-Vert; Sébastien Crête de La Coop des frontières et Claude Lafleur, chef de la direction de La Coop fédérée.




Quelques commentaires des participants

« La conférence sur les générations n’était peut-être pas adaptée au monde agricole, mais le panel a comblé cette partie. J’ai aimé notamment la présentation de Mario Hébert. C’était la première fois que je le voyais et l’information transmise était très pertinente pour nos réalités d’entreprise. Enfin, j’aurais aimé que les administrateurs de La Coop fédérée soit présents au cocktail. Ça aurait été intéressant d’échanger avec eux pour mieux les connaître. »

Patrick Thibault, Saint-Valère – La Coop des Bois-Francs


« Ça m’a permis de voir comment fonctionne une grosse business et de voir le fonction­nement des élections des membres du conseil d’administration de La Coop fédérée. Les conférences étaient intéressantes. … je m’attendais à apprendre certaines choses et j’ai trouvé cela enrichissant. C’est sûr que si je reçois une autre invitation, je vais y retourner. »

Mathieu Chartier, Champlain – La Coop CoopPlus


« Ça faisait plusieurs année que j’accompagnais mon conjoint qui est administrateur, mais je n’avais jamais participé aux assemblées. J’ai trouvé cela grandiose et super, notamment le grand écran. C’était simple et concret. La conférence sur les générations était vraiment intéressante. »

Vicky Larochelle, Saint-Arsène – La Coop Agriscar

 

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés