Ça y est : le signal de départ des semis a été donné et les champs sont ensemencées. Une fois dans le sol, les semences germent et émergent. Il est maintenant temps de faire la tournée des champs pour vérifier l’uniformité des semis, désherber, fertiliser et dépister. Vos champs ont belle allure, mais vous constatez certains dommages, décolorations et plants morts dans quelques zones d’un champ. Voici un jeu-questionnaire sur des situations qui ont été observées ces derniers printemps par des experts-conseils du réseau La Coop.
champs de blé

1. Que s’est-il passé dans ce champ de blé?

A) Il y a eu inondation au printemps et le blé a levé de façon inégale.
B) Carence en manganèse
C) L’unité du semoir, mal ajustée, a semé plus profondément.
D) Stress lié à l’herbicide
E) Certains drains sont remplis de terre.

RÉPONSE : B) C’est une carence en manganèse. La culture devient plus verte vis-à-vis les roues de tracteur, car en compactant un peu plus le sol, cet élément devient plus disponible. Il faut surveiller le manganèse dans les céréales lorsque l’analyse de sol indique une teneur inférieure à 10 ppm. Pour corriger la carence, utiliser 2 kg/ha de manganèse foliaire dans 200 L/ha de bouillie; deux applications peuvent être nécessaires.

2. Que s’est-il passé dans ce champ de maïs?

A) Dégâts causés par la grêle
B) Dommages causés par l’application tardive de l’herbicide
C) Dégâts causés par le vent
D) Dommages causés par la légionnaire uniponctuée
E) Dommages causés par la sécheresse

RÉPONSE : D) La légionnaire uniponctuée est un insecte transporté par le vent à partir des États-Unis sous sa forme adulte de papillon. Elle pond de façon aléatoire dans des zones enherbées en bordure des champs. Ses larves dévorent tout sur leur passage : le maïs, les céréales, les prairies et même le soya. Heureusement, les mouvements de ces insectes sont suivis et les risques d’infestation anticipés sont divulgués par le Réseau d’avertissements phytosanitaires.

3. Comme d’habitude, vous préparez votre bouillie de pulvérisation pour le maïs en ajoutant un produit résiduel à du glyphosate. La seule différence est que, cette année, vous avez opté pour un nouveau glyphosate. Pourquoi y a-t-il incompatibilité?

A) Pulvérisateur mal rincé
B) Formulation différente du nouveau glyphosate
C) Eau trop froide lors de la préparation de la bouillie
D) Erreur dans la séquence du mélange
E) Toutes ces réponses

RÉPONSE : E) Tous ces facteurs pourraient avoir occasionné l’incompatibilité du mélange. Il est important de se souvenir que différents fabricants peuvent offrir des formulations différentes de la même matière. Les propriétés chimiques de chaque formulation varient et il faut bien se renseigner avant de faire un mélange. Aussi, faire au préalable un test de compatibilité dans une bouteille d’un litre est une assurance contre ce problème.

4. Un nuage noir apparaît au nord le 8 juin et, horreur!, un de vos champs de soya semé avec un espacement de 19 cm est dévasté par la grêle. Quel est la population minimale requise pour ne pas avoir à semer à nouveau son champ?

A) 222 000 plants à l’hectare et plus
B) 175 000 plants à l’hectare et plus
C) 145 000 plants à l’hectare et plus
D) 120 000 plants à l’hectare et plus
E) 90 000 plants à l’hectare et plus

RÉPONSE : A) En règle générale, une population de 222 000 plants de soya à l’hectare justifie de ne pas avoir à semer de nouveau son champ. Évidement, avant de ressemer, il faut tenir compte du coût de la reprise du semis, de la date et du potentiel de rendement du semis.

5. Cette coccinelle est votre alliée pour la lutte contre le puceron du soya. Combien de pucerons une coccinelle peut-elle dévorer en une seule journée?

A) 5
B) 25
C) 50
D) 100
E) 150

RÉPONSE : D) Des recherches effectuées par Agriculture et Agroalimentaire Canada et l’Université de Guelph ont démontré qu’une coccinelle pouvait manger 100 pucerons du soya en une journée.

6. Que s’est-il produit dans ce champ de soya RR que vous avez pulvérisé avec du glyphosate il y a moins de 48 heures?


A) Problème de contamination du réservoir du pulvérisateur avec un herbicide à
céréales
B) Dommage occasionné par le gel
C) Dommage occasionné par la sécheresse
D) Maladie racinaire
E) Pression trop élevée lors de la pulvérisation

RÉPONSE : A) Lorsqu’on pulvérise des cultures différentes, il y a trop souvent des cas de contamination croisée du réservoir qui conduisent à des dommages aux cultures. Il faut être très vigilant pour s’assurer qu’il n’y a pas de bouillie dans le fond du réservoir ou de bien vider le réservoir de prémélange. De plus, lorsqu’on change de culture à pulvériser, il faut bien nettoyer le réservoir, la pompe et la rampe du pulvérisateur avec un produit nettoyant approprié.

7. Que s’est-il passé dans ce champ d’orge qui avait pourtant bien démarré?

A) Problème de germination de la semence
B) Présence d’insectes de sol, telle la tipule
C) Dommages causés par le vent
D) Dérive de glyphosate
E) Dommages causés par les oiseaux migrateurs

RÉPONSE : B) La tipule est un insecte dont le stade larvaire se déroule dans le sol. Les larves se nourrissent de toutes les parties des plantes et peuvent faire disparaître un champ en entier.

 

 

8. Vos plants de maïs ont disparu! Quel est le responsable?

A) Insectes de sol, tel le ver-gris
B) Insectes de sol, telle la tipule
C) Oiseaux migrateurs, telle la bernache du Canada
D) Toxicité du démarreur
E) Problème d’érosion

RÉPONSE : C) Les oiseaux migrateurs, comme la bernache du Canada, peuvent manger les plantules de maïs et faire disparaître des sections entières de champs.

9. Champ d’orge dont la levée est inégale et dont des plants meurent?

A) Problème de compaction du sol
B) Faible taux de germination de la semence
C) Profondeur excessive de semis
D) Pluie abondante qui a fait pourrir la semence
E) Problème de battance (croûtage) qui a empêché la culture de sortir du sol

RÉPONSE : C) Un semoir qui sème des céréales à 2,5 cm dans un champ donné peut semer à plus de 5 cm dans un autre où la terre est plus friable. Cette profondeur excessive de semis fait en sorte que la levée n’est pas égale, qu’il risque d’y avoir plus de verse et que des plants vont pourrir dans le sol à défaut d’avoir émergé. Il faut viser une profondeur de semis des céréales de 2,5 cm et vérifier régulièrement les ajustements du semoir et - surtout - quand on passe d’un champ à un autre.

10. Pourquoi le maïs est-il mort ici?

A) Problème occasionné par des insectes, telle la légionnaire
B) Toxicité du démarreur
C) Maladie racinaire du maïs
D) Mélange de diverses semences dans le semoir
E) Mauvais ajustement du semoir

RÉPONSE : D) Les maïs dotés de la résistance aux herbicides, tels les RR et les LL, sont appréciés des producteurs. Il faut s’assurer de ne pas mélanger ces types de semences et de vider complètement le semoir lorsqu’on passe d’un type à un autre.

11. Pourquoi cet épi de blé est-il blanc et sec?

A) Dommage occasionné par la fusariose
B) Carence en potasse
C) Brûlure de l’herbicide
D) Présence d’un insecte, telle la pyrale du maïs E) Brûlure occasionnée par le fongicide

RÉPONSE : D) La pyrale du maïs peut attaquer sporadiquement les céréales comme le blé.

12. Dans quelle(s) culture(s) peut-on trouver des limaces?

A) Céréales
B) Soya
C) Maïs
D) Canola
E) Toutes ces réponses

RÉPONSE : E) Les limaces peuvent endommager toutes ces cultures. Il faut se souvenir que les limaces aiment se cacher sous les couverts végétaux et ont besoin d’une température douce et humide pour survivre. Les semis direct sont donc plus susceptibles d’abriter ce mollusque.

13. Vous voulez désherber votre champ de maïs et vous constatez que vous avez passé tout droit. Quel sera l’impact sur le rendement si vous désherbez à ce stade-ci?

A) Aucun impact : le maïs est RR et le champ sera propre.
B) Aucun impact : je vais appliquer plus d’azote pour compenser ce que les mauvaises herbes ont utilisé.
C) Aucun impact : il n’y a pas eu de sécheresse.
D) Comme les rangs ne sont pas fermés, la perte de rendement sera minime, soit moins de 100 kg/ha.
E) La perte de rendement sera majeure; elle risque d’être de plus de 500 kg/ha.

RÉPONSE : E) Plusieurs études démontrent que le maïs subit une perte de rendement importante lorsqu’il y a des mauvaises herbes entre les stades de 3 et de 10 feuilles. Des résultats d’essais effectués à la ferme de recherche de La Coop fédérée confirment ce phénomène et ont été publiés dans la revue R&D de février 2010.

14. Que se passe-t-il dans ce champ de maïs?

A) Maladie racinaire
B) Mélange de semences dans le semoir
C) Contamination du pulvérisateur
D) Carence en azote
E) Brûlure occasionnée par
l’application d’azote

RÉPONSE : A) Bien que la semence de maïs soit traitée avec plusieurs fongicides, il arrive que des maladies racinaires causées par des pathogènes (Pythium, Fusarium) attaquent les plantules de maïs. Cela se produit surtout dans des zones compactées, où il y a plus d’humidité dans le sol.

15. Votre champ de luzerne ensemencé il y a trois ans avec un mélange contenant 45 % de luzerne et 55 % de mil a été fortement endommagé par l’hiver. Quelle est la densité minimale de luzerne par mètre carré qui justifierait de conserver cette prairie?

A) 10 à 15 plants/m2
B) 16 à 20 plants/m2
C) 21 à 30 plants/m2
D) Plus de 30 plants/m2
E) Aucune de ces réponses

RÉPONSE : D) Pour qu’il soit rentable de conserver une prairie de trois ans ensemencée avec un mélange de 45 % de luzerne, il faut un minimum de 30 à 60 plants de luzerne par mètre carré.



Félicitations pour avoir réussi ce jeu-questionnaire! Plusieurs choses peuvent se passer au cours d’une saison de croissance des cultures et chaque année apporte son lot de nouveautés. N’hésitez pas à consulter votre expert-conseil du réseau La Coop pour éviter les situations présentées ici et prendre les bonnes décisions.

 

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés