Entretiens
	Pour une cuisine fonctionnelle et accueillante, par Jélène Cossette
Pièce multifonctionnelle par excellence, la cuisine est sans doute l’endroit le plus fréquenté de la maison. Naturellement utilisée pour cuisiner et manger, elle est également devenue un lieu de rencontre, de détente et de divertissement, d’où l’intérêt croissant qu’on accorde à son aménagement.
séchoir à grains
Ghislaine Masse, décoratrice
Photo : La Coop Val-Nord

« Au Québec en particulier, nous avons une culture qui met beaucoup d’accent sur la cuisine », constate Ghislaine Masse, décoratrice à La Coop Val-Nord, succursale Amos. « Nous aimons recevoir. Nous aimons cuisiner, mais pas nécessairement tout seuls dans notre coin », ajoute-t-elle.

Sans doute inspirés en cela par les nombreuses émissions culinaires, les invités n’hésitent plus à s’installer autour d’un îlot ou dans la salle à manger attenante pour mettre la main à la pâte ou pour prendre un verre en causant avec leurs hôtes. « En plus d’être fonctionnelle, la cuisine doit aussi être un lieu agréable où l’on peut recevoir », juge la décoratrice. C’est certainement une des raisons qui expliquent pourquoi l’aménagement d’une cuisine est souvent ce qui fait le plus peur aux gens, croit-elle, d’autant que c’est aussi l’une des pièces qui coûtent le plus cher à arranger. « Les gens vont s’y arrêter plus longtemps. Ils vont hésiter, par crainte de commettre des erreurs coûteuses. »

Conseils professionnels
Parce qu’il faut tenir compte d’une foule de petits détails pour la rendre à la fois efficace et esthétique, Mme Masse pense qu’il est préférable de faire affaire avec des professionnels dans le cas d’un réaménagement complet. En fait, lorsqu’il s’agit de cuisines complexes, la décoratrice n’hésite pas à travailler en partenariat avec des spécialistes en armoires de cuisine. Ces derniers se chargent de la conception des armoires et de leur installation à domicile, alors qu’elle conseille les clients en matière de style, de couleurs, d’éclairage, de rangement et d’accessoires décoratifs.

Dans les cas où l’on souhaite uniquement rafraîchir sa cuisine, une personne spécialisée en déco­ration peut également donner de précieux conseils pour le faire à peu de frais. « On a tous des structures d’armoires en place, remarque Mme Masse. Il suffit parfois de changer les portes, de les peindre ou de leur ajouter des moulures pour métamorphoser cette pièce. On peut aussi faire preuve d’audace en mettant de la couleur. Et surtout, il faut penser à des aspects importants comme l’éclairage et le rangement. »

Éclairage et rangement
Selon la spécialiste, l’éclairage est la première chose à laquelle on doit s’arrêter. Pour cuisiner de façon agréable de jour comme de soir, il faut prévoir un éclairage direct sur les plans de travail, sans pour autant négliger l’éclairage général. « Les gens ont tendance à l’oublier, mais c’est cela qui crée l’ambiance », rappelle-t-elle. Elle suggère d’ailleurs d’utiliser des gradateurs, qui permettront de régler l’intensité lumineuse selon les besoins.

Côté rangement, il existe une multitude d’acces­soires qui permettent de rationaliser l’espace, tout en donnant à chaque objet une place attitrée. Fini le temps perdu à chercher le tire-bouchon ou le couvercle rangé à un endroit inhabituel par un autre membre de la famille! Chaque chose aura désormais sa place. Mais qu’il s’agisse de rangement à double plateau pour les ustensiles, de bacs à recyclage coulissants, de tiroirs à casseroles ou de porte-verres, le choix est tellement vaste qu’il devient parfois difficile de s’y retrouver.

Bref, quelle que soit l’ampleur de son projet, les conseils d’une personne d’expérience ne sont jamais de trop lorsqu’il est question de cuisine!

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés