Entretiens
Aménager un cinéma maison à peu de frais, Par Hélène Cossette

À mesure que la taille des écrans de télévision augmente et que leur prix diminue, le concept de cinéma maison devient de plus en plus tentant pour bien des gens, constate Guylaine Beauchesne, décoratrice à La Coop Pré-Vert, à Asbestos. D’autant plus que, contrairement à la croyance populaire, il n’est pas nécessaire de disposer d’une très grande pièce pour aménager chez soi sa propre salle de cinéma. « Cela dépend du nombre de personnes qu’on veut recevoir, mais une chambre inoccupée pourra très bien faire l’affaire », estime-t-elle.

La grosseur de l’écran devra toutefois être choisie en fonction de la profondeur de la pièce. En règle générale, on conseille un recul équivalent à deux fois et demie la largeur de l’écran. Ainsi, un écran de 37 pouces commandera une distance de 2,4 mètres (8 pieds) entre les spectateurs et l’écran, alors qu’un écran de 50 pouces demandera autour de 3,5 mètres de recul.

On pourra également maximiser l’espace en disposant les sièges en rangées, propose Guylaine Beauchesne. « On peut mettre deux fauteuils à l’avant et installer un canapé juste derrière sur une élévation d’une ou deux marches. On peut aussi ajouter une troisième rangée de tabourets en plaçant une table console à l’arrière du canapé. Tous les spectateurs auront ainsi une vue dégagée sur l’écran », soutient-elle.

L’insonorisation
Si la majorité des gens choisissent d’installer leur salle de visionnement au sous-sol pour des raisons évidentes, la décoratrice fait toutefois une mise en garde contre les aires ouvertes. « Pour que l’effet sonore soit comme au cinéma et pour ne pas importuner les autres occupants de la maison, il vaut mieux que la pièce soit fermée », prévient-elle.

Dans le cas d’un réaménagement important, elle conseille d’ailleurs d’utiliser des panneaux de gypse acoustiques pour les murs ainsi qu’une membrane insonorisante sous un parquet flottant en bois ou, mieux encore, en liège. Si ce n’est pas possible, on veillera au minimum à mettre des rideaux épais devant les portes et les fenêtres, qui serviront également à couper la lumière du jour.

Comme au cinéma
Selon elle, il n’est pas nécessaire non plus d’investir une fortune en aménagement, ni même d’acheter un meuble de rangement. « Avec un écran au plasma ou ACL et des haut-parleurs fixés au mur à la hauteur des yeux et des oreilles, un petit meuble au sol suffira amplement pour les autres appareils. Et rien n’empêche d’utiliser sa vieille télé à écran cathodique comme meuble! » lance Mme Beauchesne.

Pour reproduire une ambiance de cinéma à peu de frais, cette passionnée de décoration suggère de peindre les murs d’une teinte neutre au fini mat, comme le gris, le taupe ou le brun, rehaussée par des moulures. « Cela crée une ambiance enve­loppante et un effet théâtral qui dirige toute l’attention vers l’écran. »

Elle recommande aussi d’employer des gradateurs pour pouvoir jouer avec l’intensité de l’éclairage existant, qu’il soit encastré ou mural. Comme solution de rechange aux petites ampoules alignées sur les murs ou les planchers des salles commer­ciales, elle propose d’installer une moulure autour de la pièce et d’y fixer des lumières de Noël DEL.

Pour finir, Guylaine Beauchesne suggère de décorer les murs avec des affiches de cinéma, des bobines ou des pellicules de film. Lorsqu’on sera confortablement assis devant un bon film, l’illusion sera alors presque parfaite. « Il ne manquera plus que la machine à pop-corn pour ajouter l’odeur! » conclut-elle.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés