Entretiens
S'associer au Midget AAA pour préparer l'avenir, par Guylaine Gagnnon.
Pour la septième année consécutive, La Coop fédérée renouvelle son partenariat avec la Ligue de hockey Midget AAA. Une façon de contribuer au développement, tant sur le plan sportif que scolaire, des jeunes Québécois!

Ce sont près de 300 joueurs, répartis dans 15 équipes, que nous appuyons localement », commente Marie-Hélène Cliche, conseillère en communications à La Coop fédérée. « Des jeunes, il faut bien le dire, qui sont la relève du Québec dans tous les secteurs d’activité, ajoute-t-elle. Un de nos modèles est Louis Leblanc, nouvelle recrue des Canadiens de Montréal. Il a joué dans la Ligue Midget AAA et a reçu le titre de joueur du mois La Coop en août 2007. »

Les régions où la Ligue Midget AAA est active

Abitibi-Témiscamingue
Bas-Saint-Laurent
Côte-Nord
Estrie
Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine
Lac Saint-Louis
Laurentides-Lanaudière
Laval
Mauricie
Outaouais
Québec
Richelieu
Saguenay–Lac-Saint-Jean

La Coop fédérée ne fait pas que contribuer financièrement à l’organisation : elle s’y engage par l’entremise de son ambassadeur, Gaston Therrien. Cet ex-joueur des Nordiques de Québec et ex-entraîneur, qui est actuellement commentateur au réseau de télévision RDI, connaît bien les jeunes parce qu’il les fréquente depuis longtemps. Il sait que leur rêve est de jouer dans la LNH, mais il sait aussi qu’ils n’atteindront pas tous cet objectif. Il faut donc que, parallèlement à la pratique du sport par ces jeunes, la ligue favorise la poursuite de leurs études et le développement des qualités nécessaires pour en faire des adultes responsables. « Appuyer une ligue de jeunes hockeyeurs, soutient-il, c’est encourager la jeunesse à faire du sport, à se tenir en bonne santé. C’est leur apprendre la persévérance et la patience nécessaires pour réussir ce qu’ils entreprennent. »

En tant que « Partenaire Excellence », le réseau La Coop est mis en évidence dans tous les arénas de la province où se tiennent les parties de hockey par une banderole grand format affichant son logo. Un message audio rappelle deux fois par match la liste des commanditaires. En outre, le logo de La Coop est apposé sur les casquettes officielles de la ligue. Résultat : « Je rencontre de plus en plus de gens des coopératives qui me manifestent leur satisfaction de voir le réseau engagé dans cette organisation », raconte l’ambassadeur, en poste depuis cinq ans.

Par ailleurs, La Coop fédérée a attiré encore plus l’attention sur son réseau en présentant sept matchs en webdiffusion sur le site Internet de la ligue (www.liguemidgetaaa.ca - Webtv La Coop). « Cette initiative, lancée il y a un an, a obtenu du succès auprès des familles et des amis des joueurs, qui ne peuvent pas toujours se déplacer pour assister aux matchs », dit Gaston Therrien. Il faut bien admettre que sur le site Web, le logo de La Coop, placé sur le filet, où il est nécessaire de cliquer pour visionner le match en webdiffusion, n’est pas sans attirer l’attention.

La Coop donne son nom à l’une des trois divisions de la ligue. Ainsi, la Ligue Midget AAA est composée des divisions La Coop, Reebok et CCM. Elle donne aussi son nom à l’une des activités de collecte de fonds de cette organisation, soit l’Omnium de golf Midget AAA-La Coop.

Chaque année, le joueur étoile de la saison ayant obtenu les meilleurs résultats, tant dans ses études que sur la glace, reçoit le trophée Daniel Brière-La Coop, assorti d’une bourse de 1000 $. Mentionnons que Daniel Brière, qui joue pour les Flyers de Philadelphie, a fait partie pendant deux saisons de la Ligue Midget AAA à titre de joueur de centre. En 86 matchs, il s’est démarqué en présentant une fiche de 80 buts et 77 aides, pour un total de 157 points.

Jérome Simard
Gaston Therrien, ex-joueur des Nordiques de Québec et ex-entraîneur, est l’ambassadeur de La Coop fédérée auprès de la Ligue de hockey Midget AAA.

Outre les retombées d’un tel engagement du réseau auprès des jeunes, ce partenariat permet de rapprocher cette relève de l’agriculture. M. Therrien évoque que des joueurs ont ainsi manifesté le désir de travailler dans des entreprises agricoles. « On a réussi à établir des contacts avec des producteurs, et certains joueurs ont pu travailler dans une ferme », raconte celui qui sillonne le Québec pour s’assurer du bon fonctionnement de la ligue et de la bonne exposition médiatique du réseau. D’ailleurs, ajoute-t-il, dans certaines régions, plusieurs jeunes joueurs sont des fils d’agriculteurs.

Un réseau de plus en plus présent
La saison dernière, deux activités spéciales ont été organisées pour les membres des coopératives locales, afin de leur montrer les retombées concrètes du partenariat du réseau La Coop avec la ligue. Lors de ces activités, qui ont eu lieu respectivement à Lévis et à Trois- Rivières, les membres ont été invités à assister à un match d’une équipe de la ligue et à partager un dîner à La Cage aux sports. Le succès de ces rencontres a été tel que La Coop fédérée a décidé de renouveler l’expérience cette année, en ajoutant un troisième rendez-vous dans la région de Saint-Hyacinthe.

Enfin, les employés qui travaillent dans tout le réseau, y compris ceux de La Coop fédérée, peuvent obtenir des billets pour assister à un des 315 matchs de l’année. En plus de passer une soirée agréable entre amis, ces employés encouragent des jeunes à se surpasser et à devenir ainsi des adultes responsables. N’est-ce pas un bon moyen pour le réseau La Coop de préparer l’avenir?

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés