Entretiens
   Des fenêtres bien habillées... même vues de l’extérieur! Par Hélène Cossette

Pour Lucie Brazeau, conseillère en décoration et en peinture au Centre de rénovation Unimat de La Coop Agrodor, à Saint-André-Avellin, l’habillage des fenêtres est un complément incontournable à la décoration : « Avec un beau décor de fenêtre, dit-elle, la pièce est moins banale. Cela lui donne du charme. »
Luxuriance

Lucie Brazeau,
conseillère en décoration et en peinture à La Coop Agrodor, à Saint-André-Avellin

Photo : la coop agrodor

Travaillant depuis 20 ans au centre de rénovation de Saint-André-Avellin, elle se réjouit de pouvoir proposer à sa clientèle une vaste gamme d’articles de décoration depuis l’ouverture d’une boutique INOV, en mars 2010. Au grand plaisir de cette conseillère qui a déjà travaillé dans la confection de draperies, la coopérative a notamment réintroduit les tissus dans son offre de produits. Car lorsqu’on parle d’habillage de fenêtres, on parle bien sûr de stores et de persiennes, mais aussi de rideaux et de voilages.

Le bon choix
On choisit généralement le type d’habillage en fonction du style de décoration et de l’emplacement de la fenêtre. Avec un décor moderne, par exemple, elle conseille souvent un store de bois ou des panneaux de rideaux très sobres. Pour une porte-fenêtre, elle suggère la toile solaire, car tout en laissant passer plus ou moins de lumière, celle-ci bloque la chaleur en été et le froid en hiver. Dans une salle de bains, elle recommande les stores en similibois, plus résistants à l’humidité que ceux en bois naturel.

Pour harmoniser le décor, la conseillère estime qu’on doit aussi tenir compte de la couleur des murs, du plancher et du mobilier. « Des draperies d’une couleur contrastante par rapport à celle du mur ont pour effet d’accentuer la fenêtre. C’est un peu comme une femme qui porte une robe blanche et de grosses boucles d’oreille rouges en plastique, poursuit-elle pour faire image. Les bijoux sautent tout de suite aux yeux! » Si on souhaite au contraire que la fenêtre se marie au décor, on choisira plutôt des couleurs agencées à celle du mur.

L’envers du décor
Selon Mme Brazeau, les gens négligent souvent l’esthétique extérieure des fenêtres. « Or, du dehors, il n’est pas agréable à l’œil de voir l’envers des tissus ou les ourlets des draperies », remarque-t-elle. Elle recommande donc l’usage de rideaux doublés, qui offrent l’avantage d’uniformiser l’aspect extérieur.

Sous notre climat nordique, rares aussi sont les fenêtres dépourvues de plinthes électriques à leur base. Pour éviter d’abîmer les rideaux pleine longueur, il faut donc prévoir un dégagement d’au moins quatre pouces, rappelle la conseillère. On peut les éloigner en installant une tige métallique, mais on trouve maintenant des aimants qui permettent de relever les rideaux à la hauteur souhaitée en hiver, tout en donnant un joli effet bouffant à la base.

Les tendances de l’heure
Si la tendance est nettement aux panneaux de rideaux et aux stores de bois, la conseillère constate aussi un retour de la draperie. « Elle est beaucoup plus facile d’entretien que le store », affirme-t-elle. Dans la chambre à coucher, toutefois, c’est la toile à rouleau qui prédomine encore. « Avec les nouveaux systèmes à chaînette, elles sont beaucoup plus faciles à utiliser, commente-t-elle. On les enjolive ensuite avec des panneaux de rideaux ou des voilages et, parfois, des cantonnières. »

En matière d’habillage de fenêtres, l’offre de produits prêts à poser et sur mesure est aujourd’hui tellement vaste qu’il est parfois difficile de faire un choix éclairé. Aussi, il ne faut pas hésiter à demander conseil, d’autant plus que des conseillers d’expérience, comme Lucie Brazeau, sont justement là pour ça!

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés