Entretiens
Un potager de pro! Par Éloïse Gagnon
Le potager regagne des adeptes avec les années. Que ce soit pour des raisons économiques, écologiques ou même pédagogiques, lorsqu'on a des enfants. L'intérêt pour la culture de ses propres légumes et autres plantes comestibles est en croissance. En 2011, le jardinier recherche la facilité, le maximum de résultats et, bien sûr, la récolte la plus écologique! L'arrivée de nouveaux produits horticoles rend le tout possible.

Facilité d'entretien et productivité
La technologie de la plasticulture est maintenant à la portée du jardinier amateur. Les fruits et légumes transplantés conviennent bien à ce mode de culture : tomates, poivrons, aubergines, concombres, melons, fraises, etc. On installe le paillis de plastique après avoir ajouté le compost ou l'engrais granulaire. On y pratique ensuite de petites ouvertures en X, dans lesquelles on dispose les plants. Bien installé, le paillis empêche les mauvaises herbes de croître, ce qui laisse plus d'eau et d'éléments nutritifs pour les plantes potagères. Il maximise aussi le réchauffement du sol et permet une croissance plus rapide des plantes, ce qui est particulièrement apprécié dans les régions plus froides.

En procurant une barrière entre le sol et la plante, le paillis contribue à une réduction des maladies du feuillage et des légumes. Même si le paillis biodégradable est surtout utilisé pour le potager, rien ne vous empêche d'employer cet outil lors de la création d'une nouvelle plate-bande. Après cette répression quasi totale des mauvaises herbes la première année, on pourra appliquer aux printemps suivants du gluten de maïs pour poursuivre la lutte. Avec une membrane ou un paillis tel que le Biotelo, fait d'amidon de maïs approuvé pour la culture biologique et totalement compostable et biodégradable, votre vie sera facilitée!

On peut combiner l'utilisation du paillis avec celle d'un système d'irrigation goutte-à-goutte. Ce type d'arrosage sous paillis minimise les pertes d'eau par évaporation; il y a donc plus d'eau pour la plante et moins de gaspillage. En ne mouillant pas le feuillage, le système goutte-à-goutte contribue à limiter l'apparition des maladies. Une technique simple qui, avec l'ajout d'un doseur, permet de fertiliser pendant l'arrosage.

Lutte contre les insectes et production hâtive
On connaît l'utilisation de filets sur les cultures pour empêcher les oiseaux de venir grignoter les fruits, mais on est moins familier avec les filets anti-insectes. Très utilisés en Europe, particulièrement en agriculture biologique, ils deviennent de plus en plus populaires ici pour pallier l'interdiction d'emploi de plusieurs pesticides. Les filets se révèlent efficaces contre les insectes, les oiseaux et même certains petits animaux. Ils offrent en plus une certaine protection contre les intempéries, sans toutefois favoriser une trop grande accumulation de chaleur ou nuire au développement des plants. Avec le filet, la réduction des dommages par les insectes sera efficace, pour autant que la rotation des cultures soit pratiquée chaque année. On l'installe tout de suite après le semis ou la plantation.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés