Entretiens
Osez la couleur!

Les couleurs vives ne sont pas juste bonnes pour les chambres d'enfant et les garderies! Le secret consiste à savoir doser. Trop, c'est comme pas assez!
Geneviève Mercier,
Geneviève Mercier,
décoratrice au centre de rénovation Unimat de Plessisville

Parce qu'ils sont conservateurs ou parce qu'ils ont peur de se lasser des couleurs franches, les gens ont souvent tendance à s'en tenir aux tons neutres dans leur décoration, constate Geneviève Mercier, décoratrice à la boutique Inov du centre de rénovation Unimat de Plessisville.

En petites touches sur les murs ou dans les accessoires, les couleurs vives ajoutent du punch et de la personnalité à n'importe quelle pièce.

Pour un décor réussi, on optera pour une ou deux couleurs d'accent sur une base plus sobre.

Ces couleurs mal aimées
Certaines couleurs sont particulièrement mal aimées, constate la décoratrice. C'est notamment le cas pour les teintes de turquoise et de prune, popularisées au cours des années 1980 dans un mariage qui semble aujourd'hui démodé. Ces deux couleurs reviennent en force, mais il ne faut pas y voir un retour en arrière, rassure-t-elle.

« Les nuances actuelles sont beaucoup plus vibrantes et pures qu'à l'époque. De plus, elles sont dorénavant séparées et agencées avec d'autres couleurs, en particulier les blancs et les gris. »
Citant un autre exemple de couleurs mal aimées, elle rappelle que les bleus et les verts ont longtemps été déconseillés dans les salles de bains, parce qu'ils n'avantageaient pas le teint. Or, comme on peut le constater dans les revues de décoration, cette règle est aujourd'hui désuète. « En matière de couleurs, il n'y a pas vraiment d'interdits. Mais il faut oser, recommande-t-elle, en respectant, bien sûr, les goûts du client, le style de la maison et le bon dosage. »

Blanc, noir et gris
Une pièce peinte uniquement en blanc peut aussi faire peur, continue la décoratrice. « Les gens croient souvent que le blanc crée une ambiance froide, qui manque de vie. Mais l'emploi du blanc, qui se décline en plusieurs nuances et finis, peut aussi donner un décor très chaleureux », soutient-elle. Avec un éclairage approprié, des matériaux comme le bois naturel des parquets, des meubles et des moulures viendront réchauffer la pièce encore davantage.

Le noir, très présent dans les papiers peints, les tissus imprimés et la céramique, est également une couleur qu'on hésite à employer, regrette Mme Mercier. Car utilisé en petites doses, le noir donne beaucoup de chic et de caractère à un décor, en particulier pour les styles contemporains ou classiques, estime-t-elle. « En association avec les blancs, les gris ou des couleurs éclatantes comme le rouge, l'orangé, le fuchsia, le vert pomme ou le sarcelle, le noir peut produire un effet saisissant! »

Si le gris a longtemps été considéré comme une couleur terne, la grande variété de teintes et de dégradés maintenant offerts permet de faire de très beaux agencements ton sur ton, poursuit-elle. Les gris gagneront toutefois à être rehaussés par une couleur d'accent sur un seul mur ou dans les accessoires, un conseil qui vaut aussi pour les blancs, les noirs et les indémodables beiges.

« En ajoutant – ou en remplaçant – des coussins, des rideaux, un tapis ou d'autres objets décoratifs d'une couleur vibrante dans un décor autrement neutre, les gens qui aiment le changement pourront réaliser, très facilement et à peu de frais, plusieurs métamorphoses successives », conclut-elle.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés