Entretiens
Nicole Dion
Dominique Brisson est à la tête de plus d'un troupeau. Elle veille bien sûr sur le sien en tant que propriétaire de la bergerie du Faubourg, la plus grande entreprise ovine de l'est du Québec, située à Saint-Narcisse-de-Rimouski. Mais elle veille également aux intérêts des producteurs ovins, porcins et bovins de la région, puisqu'elle est la seule du conseil d'administration de sa coopérative qui travaille également dans ces secteurs.
Le conseil d'administration de La Coop Purdel, l'une des plus imposantes coopératives du réseau avec ses 605 producteurs membres, n'a pas choisi n'importe qui en sélectionnant Dominique pour combler son premier poste réservé à une femme, en février 2008. Ils ont choisi une productrice accomplie, à qui l'on avait décerné le titre d'Agricultrice de l'année, en 2004.

« Je suis contente qu'ils aient réservé un poste à une femme, parce qu'on remarque des choses que les hommes ne voient pas et qu'on a une approche différente, dit-elle. De plus, je suis la seule autour de la table qui n'est pas en production laitière, alors j'ai un souci particulier en ce qui concerne les services donnés aux productions sous ASRA, notamment de voir comment on peut les aider à améliorer leur productivité et à augmenter leur rentabilité. »

Dominique est bien placée pour parler des défis que représentent ces productions, car en plus de ses 1350 brebis et de son troupeau de 150 Suffolk de race pure pour la production d'agneaux lourds et légers, l'entreprise familiale comprend également la production de son conjoint, Bertin Lavoie, propriétaire de la Ferme Lavoie Banville. Celle-ci produit, avec 57 vaches Angus, une soixantaine de veaux d'embouche pour Viandes sélectionnées des Cantons, et assure la finition de plus de 7500 porcs par année pour La Coop Purdel.

Le couple a quatre enfants. Les deux aînées, Marie-Pier et Virginie, ont obtenu chacune un diplôme en gestion et exploitation d'entreprise agricole de l'ITA, campus de La Pocatière. La première travaille pour La Coop Purdel, tandis que l'autre s'est jointe à l'entreprise familiale. Philip-Olivier et Anne-Élisabeth sont encore aux études et donnent un coup de main, surtout les fins de semaine.

Les temps libres ne sont pas nombreux, mais Dominique et Bertin sont des mordus de la moto et se réservent de belles randonnées chaque fois qu'ils le peuvent. Chaque hiver, ils partent en voyage afin d'explorer un coin de la France ou d'aller se faire dorer au soleil. « C'est une récompense qui nous permet de prendre un peu de recul, d'être plus présents pour la famille et l'entreprise à notre retour, et de mieux apprécier ce que nous avons ici, au Québec. »

Un projet n'attend pas l'autre chez les Brisson-Lavoie. Lors de notre entretien, l'automne dernier, la famille terminait la construction d'une aire d'alimentation couverte pour les bovins de boucherie, afin qu'ils puissent passer l'hiver à l'aise et au sec. Et, pour faciliter les choses pour sa relève féminine, le couple a commencé l'aménagement d'une pièce bureau et salon des employés, annexée à la bergerie, afin que les futurs petits-enfants puissent être à proximité de maman et de grand-maman lorsqu'elles sont au travail…
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés