Entretiens
Prix Transfert de ferme, texte et photos d'Etienne Gosselin
Nous mettons tout en œuvre pour garder à son plus bas le coût de production de nos porcs tout au long de l'engraissement. La dernière étape – le choix des porcs à expédier – peut nous faire perdre ou gagner plusieurs dollars par porc.
Quand on annonce un certain nombre de porcs à expédier, on espère avoir fait tout le travail nécessaire pour que le maximum d'entre eux soient dans la strate la plus payante. Pour ce qui est du porc La Coop, cette strate va de 100 à 117,5 kg de poids carcasse.

Selon les prix des aliments et celui du porc, les envoyer à un poids inférieur à celui de la strate visée fait perdre environ de 10 à 25 $ par porc. Si les porcs sont trop lourds, la perte est d'environ 6 $ par porc, mais de 60 $ s'ils dépassent le seuil de 120 kg pour la carcasse.

Le tableau de cette page montre la perte par porc si on ne l'expédie pas dans la bonne strate de poids; les données tiennent compte de l'indice, de la moulée consommée et de l'ASRA, le tout aux conditions de marché qui prévalaient en décembre 2011 pour la grille Olymel plus et le porc La Coop.

Pour éviter d'avoir des porcs trop légers, il faut attendre pour expédier les plus petits à la toute dernière sortie. Puisque chaque kilo supplé­mentaire est avantageux, autant leur donner le maximum de temps en engraissement (à moins que le risque de perdre ce porc ne soit trop grand).

Pour éviter d'avoir des porcs trop lourds, il faut faire preuve de minutie et de rigueur en choisissant les porcs à expédier chaque semaine afin de ne pas en oublier qui seraient d'un trop grand poids à la prochaine expédition.

Mais voilà : il y a des situations hors de notre contrôle qui font qu'on ne peut pas expédier tous les porcs qu'on avait si soigneusement choisis. Ces situations peuvent être une panne de camion, un arrêt temporaire d'abattage, un surplus provincial de porcs (porcs en attente), une tempête de neige, etc.

Si on ne peut pas expédier tous les porcs prévus, il y aura inévitablement des porcs qui seront livrés une semaine plus tard. Comment faire pour que ces derniers ne dépassent pas le seuil de 117,5 kg et, encore moins, la limite de 120 kg?

Si on ne peut pas sortir tous les porcs lors d'une expédition, on doit absolument envoyer les plus gros du groupe et garder les plus petits pour l'envoi suivant. Pour pouvoir séparer les plus gros des plus petits, il faut préalablement les avoir identifiés à la pesée par un code différent. On peut utiliser deux couleurs différentes, deux dessins différents ou, encore, une localisation différente pour la marque sur le porc.

Un exemple de pesée avec deux signes différents
Pour obtenir 100 kg de carcasse, le poids minimum requis à la sortie doit être de 125 kg (vivant). Si on a bien expédié tous les porcs qui atteignaient le bon poids la semaine précédente, on peut s'attendre à avoir des porcs qui auront jusqu'à 134 kg. On choisira alors de marquer de façon différente les porcs de 125 à 130 kg de ceux qui auront plus de 130 kg.

Donc, si on ne peut sortir tous les porcs, on s'assurera qu'il ne reste aucun porc de plus de 130 kg. Les porcs de moins de 130 kg peuvent rester dans l'élevage une semaine de plus sans risquer de dépasser le poids maximum visé. Avec la grille Olymel plus, il existe une plage de 17,5 kg carcasse dans la bonne strate. Il est peu probable qu'un porc gardé une seule semaine de plus dépasse le poids maximal si on a mis en application les précautions mentionnées ci-dessus. Mais si les plus gros n'ont pas été identifiés et qu'il y a plus d'une semaine de retard d'expédition, le producteur se retrouvera avec des porcs dépassant la limite payante.

Cette technique de tri ne nécessite aucun investissement et permet d'éviter bien des pertes de revenu quand des situations hors de son contrôle se produisent. Toutefois, elle doit être utilisée chaque semaine de l'année, car un imprévu est, par définition… imprévisible!

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés