Entretiens
Prix Transfert de ferme, texte et photos d'Etienne Gosselin

Tous les producteurs ont habituellement deux rêves : améliorer la rentabilité de leur entreprise, ce qui rend plusieurs projets possibles (agrandissement, achat d'équipement, transfert…), et gagner du temps en se facilitant la vie.
Par Pascal Labranche, agr.
Coordonnateur Infagri et économie
La Coop fédérée
pascal.labranche@lacoop.coop
Puisque le réseau La Coop a comme objectif d'améliorer la santé financière de ses membres, nous nous sommes dotés d'un nouvel outil pour améliorer l'analyse technicoéconomique des entreprises laitières, afin de les aider à atteindre leurs objectifs. Les résultats sont à la fois impressionnants et concluants.

Le but de cet outil est de se munir d'un tableau de bord des principaux paramètres techniques et économiques qui influencent les résultats financiers d'une entreprise laitière. Ainsi, on peut très rapidement faire ressortir les points critiques de chaque situation et y apporter des correctifs. Ironie de la chose, dans toutes les entreprises commerciales, la notion de tableau de bord est très présente parmi les gestionnaires. Alors, pourquoi ne pas innover et avoir aussi un tel tableau dans le secteur agricole?

L'importance de synthétiser les données
Les producteurs laitiers ont une multitude d'informations qui proviennent de plusieurs sources. Souvent, ces données sont interprétées séparément, sans que l'on considère leurs impacts les unes sur les autres ou leurs interrelations. Par exemple, vos factures d'alimentation sont à la hausse et, parallèlement, vous avez plus de vaches en première lactation dans votre troupeau, le lait vendu par vache est à la baisse, de même que votre marge de production. L'interprétation peut être ardue si on prend séparément chacun de ces critères, alors que l'analyse économique peut être assez simple si toutes les données se retrouvent sur le même rapport. D'où l'importance de synthétiser les données et de se doter d'un tableau de bord.
De plus, cet outil permet bien sûr de calculer la marge brute après alimentation de l'entreprise, en tenant compte des revenus de cette dernière. Ainsi, il est beaucoup plus facile de mettre l'accent sur ce qui reste dans vos poches en suivant votre marge brute par unité de production que de s'attarder au montant de la facture ou au prix à la tonne.

Une photo ou une vidéo de votre entreprise…
C'est toujours intéressant d'avoir une photo annuelle ou ponctuelle de ce qui s'est passé dans l'entreprise. Vos résultats financiers en sont un bon exemple. Peut-être que les huit premiers mois ont été excellents, alors que les quatre suivants ont été plus difficiles. Toutefois, vous vous dites qu'en moyenne ça a bien été. Cette analyse peut cependant être boiteuse, car elle ne dresse pas le portrait de ce qui s'est réellement passé, mais n'est qu'un sommaire. Or, l'approche Coop est de vous fournir une « vidéo » de votre entreprise plutôt qu'un portrait. Comme une vidéo est en fait la succession d'images rapides, nous suivons le même principe en prenant une image technico­économique tous les mois, afin de vous présenter le film de votre entreprise des deux dernières années à même votre tableau de bord. Ainsi, vous ne verrez plus les résultats de votre entreprise de la même façon.

En outre, si on applique différents changements dans l'entreprise (exemple : une modification de l'alimentation), on voudra savoir le plus rapidement possible si, économiquement, c'est positif ou pas, et dans quelle mesure. Alors, pourquoi attendre la fin de l'année ou la compilation de vos factures pour avoir la réponse exacte, alors que le tableau de bord de votre entreprise sera mis à jour tous les mois? Vous n'aurez jamais aussi rapidement constaté, et de façon documentée, le résultat économique des changements apportés. De plus, l'ensemble des calculs des coûts et revenus repose sur vos achats et ventes réels, non pas sur un programme alimentaire théorique ou un prix du lait moyen ou estimé.

Vu l'actuelle volatilité du marché des intrants, il devient de plus en plus difficile de se comparer avec les autres producteurs au moyen de données annuelles, puisque tous ne concluent pas leur année financière à la même date. Cette situation peut causer des distorsions importantes, qu'on ne voyait pas lorsque le prix des grains était plus stable. De plus, pourquoi attendre la fin de l'année pour se comparer avec les autres, alors que les conditions de marché changent si rapidement? La conclusion de l'analyse ne sera peut-être même plus bonne au moment de sa publication. Ainsi, une compilation des résultats de tous les producteurs inscrits est effectuée tous les mois, afin de comparer des pommes avec des pommes.
Ce nouvel outil fait l'unanimité chez ses utilisateurs. Par sa pertinence, il trouve autant sa place dans les entreprises de grande taille qui veulent continuer de croître que dans celles plus petites qui souhaitent améliorer leurs résultats financiers. De surcroît, il ne demande aucun investissement en temps de la part du producteur pour générer le tableau de bord et, dans la plupart des cas, il n'y a aucune collecte manuelle de données à effectuer, alors que vous en tirerez tous les avantages.

Une question demeure : combien ça vaut? Ailleurs au Canada, pour une analyse annuelle, avec un délai important, certains facturent plusieurs centaines de dollars. Dans notre cas, l'analyse mensuelle, donc produite dans un délai beaucoup plus court, est offerte gratuitement, car nous croyons que votre réussite repose sur une meilleure gestion de votre entreprise! À vous de ne pas manquer cette occasion. Pour plus de détails, n'hésitez pas à contacter votre expert-conseil La Coop, qui vous renseignera sur le Tableau mensuel en production laitière. Vous aussi, vous serez convaincu.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés