Entretiens
Louise Dallaire
L'assemblée générale annuelle de La Coop fédérée, le plus grand événement du
secteur agricole et agroalimentaire au Québec, s'est déroulée dans la capitale nationale les 29 février et 1er mars derniers. Diverses activités ont ponctué ce rendez-vous, qui a rassemblé au total plusieurs centaines de délégués du réseau La Coop et d'invités.
En voici les faits saillants, sous forme d'un reportage photo.



Une Chine vorace et menaçante?
La Chine, dont le protectionnisme caché est très fort, convoite nos terres et nos réseaux de distribution. Le Québec accueille des étudiants chinois qui, une fois formés, retournent dans leur pays bien au fait de nos technologies et de notre mise en marché. Résultat : les Chinois connaissent mieux notre marché que nous ne connaissons le leur. Plus grands producteurs de porcs au monde, ils sont en avance sur nous. Ils veulent mettre la main sur notre filière, de la terre jusqu'à l'expédition, notamment en établissant ici leurs propres producteurs. Il est toutefois possible pour une entreprise québécoise de faire des affaires en Chine, pourvu qu'elle soit solide et que ses propriétaires connaissent quelques éléments importants de la culture d'affaires chinoise.


Fortes turbulences?
Saisir les occasions d'affaires

Le monde change à vive allure. L'environnement dans lequel nous évoluons présente de nombreuses occasions d'affaires, mais est aussi fort risqué, particulièrement en raison de la forte volatilité des marchés agricoles. Cette volatilité exige davantage de rigueur et de prudence de la part des entrepreneurs qui souhaitent s'investir en agriculture et en agroalimentaire. Dans un tel contexte, la gestion de l'offre est plus pertinente que jamais, et elle commande un étroit suivi des enjeux susceptibles de l'affecter : négociations commerciales, opinion publique et écarts de prix avec l'international, pour ne nommer que ceux-là.

Culture des médias,
mesure et démesure
Au Québec, nous sommes quotidiennement bombardés par 7000 nouvelles. Résultat : 85 % des nouvelles des médias traditionnels durent 24 heures ou moins. Les médias ne traitent pas nécessairement des nouvelles importantes, mais de celles qui intéressent le public, car n'oubliez pas que le premier objectif des médias, c'est d'être rentables. L'alimentation figure au 45e rang de leurs priorités. Il y a une exception pour les émissions de cuisine, qui, elles, suscitent un vif engouement en raison de leur présentation, qui se rapproche du spectacle. Un conseil aux entreprises : si une situation grave survient ou qu'un scandale vous éclabousse, faites preuve de transparence. Les dirigeants de Maple Leaf en savent quelque chose. Harcelés par les médias alors qu'ils tentaient de camoufler l'affaire de la listériose, ils ont décidé de jouer cartes sur table et de montrer de l'empathie, ce qui a eu pour effet de désamorcer les attaques à leur endroit.





Le programme des conjointes
et conjoints
Deux activités ont été organisées pour agrémenter leur séjour à Québec. Une formation donnée par la Croix-Rouge a permis aux participants de rafraîchir leurs connaissances en matière d'interventions d'urgence à pratiquer en cas de maladies et de blessures à la ferme. La deuxième activité était une visite au Musée de la civilisation de Québec, où l'on présentait une exposition relatant les 75 ans de Radio-Canada et qui avait pour thème Radio-Canada : une histoire à suivre.







Le Forum jeunesse
La Coop fédérée a de nouveau organisé son activité Forum jeunesse. Un événement qui permet à la relève agricole de prendre le pouls de l'assemblée générale d'une grande organisation démocratique. Le président de La Coop fédérée, Denis Richard, a accueilli la relève lors d'un cocktail de bienvenue. Pour l'occasion, on a procédé au tirage de deux iPad.












Denis Richard
président de La Coop fédérée

Le président, Denis Richard, a ouvert l'assemblée en présentant son message aux délégués du réseau La Coop. « La prochaine année devrait être celle des coopératives, puisque l'ONU a décrété que 2012 est l'Année internationale des coopératives. Je vous invite à afficher fièrement votre appartenance et votre attachement à votre coopérative et au grand mouvement coopératif mondial, parce qu'il est grand temps que le monde mesure l'importance de la présence coopérative dans notre quotidien. Nous sommes aujourd'hui près d'un milliard de coopérateurs, regroupés dans plus de 750 000 coopératives, qui travaillent dans un large spectre d'activités générant près de 100 millions d'emplois. Les coopératives font une œuvre sociale remarquable, mais elles sont aussi un modèle économique performant. Les chiffres d'affaires cumulés des 300 plus grandes coopératives mondiales, dont fait partie le réseau La Coop, équivalent au PIB de la 10e économie mondiale, soit celle du Canada. »





Claude Lafleur
chef de la direction de La Coop fédérée

Claude Lafleur a annoncé des résultats records pour le dernier bilan de l'entreprise. Un chiffre d'affaires de 4,6 milliards $, une hausse de plus de 600 millions $ par apport à l'année dernière et un excédent avant ristournes et impôts de 79 millions $. Des ristournes de 36,5 millions $ ont été déclarées, dont 8,3 millions $ ont été redistribués aux producteurs membres de la filière porcine coopérative. Une première! M. Lafleur a toutefois rappelé qu'il ne faut pas se laisser engourdir par ce succès, car la concurrence est féroce et la volatilité dérangeante. D'un mois à l'autre, tout peut basculer. La volonté d'innover doit être une préoccupation quotidienne pour chacun d'entre nous.



Réjean Nadeau
président-directeur général d'Olymel

Le chiffre d'affaires d'Olymel a atteint 2,3 milliards $ et les ventes ont connu une progression de 97 millions $. Outre les bons résultats, M. Nadeau a souligné les 100 ans de la marque Lafleur. Une autre occasion de célébrer en 2012, qui marque également les 90 ans de La Coop fédérée et a été déclarée l'Année internationale des coopératives.







 
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés