Entretiens
Les coopératives, 	une puissance  économique et sociale
Les 27es assises annuelles de la Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI) se sont tenues le 8 juin dernier au Centre des congrès de Lévis. Ce fut l'occasion pour SOCODEVI de présenter à ses 26 entreprises et mutualistes membres le bilan de ses activités de la dernière année et de leur donner un avant-goût des projets à venir.
Dans son allocution, le président, Ghislain Cloutier, également premier vice-président de La Coop fédérée, a tenu à souligner le souci de l'intercoopération et du développement durable dont font preuve les membres de SOCODEVI dans la réalisation de leurs missions à l'étranger. « C'est l'expertise de chacun qui fait la force de notre organisation et qui nous permet de poursuivre notre objectif d'améliorer les conditions de vie et la prise en charge des populations que nous appuyons », a-t-il dit.

Louis Favreau, professeur à l'Université du Québec en Outaouais et coauteur d'une monographie sur SOCODEVI

Un réseau qui s'agrandit et une
nouvelle façon de s'engage
r
Trois nouvelles coopératives se sont d'ailleurs jointes à SOCODEVI en cours d'année, soit La Coop Univert, La Coop Unicoop et Groupe coopératif Dynaco. M. Cloutier a en outre fait état du travail que réalise la Fondation SOCODEVI, mise sur pied en 2006, dans plus de 35 projets répartis sur trois continents.

Soulignons que la participation à des projets de développement n'est pas réservée qu'aux seules entreprises membres de SOCODEVI. Par l'entremise des Amis de SOCODEVI et de sa Fondation, tout nouveau moyen de soutenir les activités de l'organisation, on peut aussi, en tant que citoyen, agir de façon concrète dans la construction d'un monde plus juste et plus solidaire en contribuant à des projets terrain.

Une année importante
pour SOCODEVI

Le bilan annuel de SOCODEVI, présenté par le directeur général, Réjean Lantagne, témoigne de belles réussites, notamment en ce qui a trait à l'atteinte des objectifs poursuivis dans divers projets de développement de l'organisation réalisés en 2011-2012 auprès de coopératives, mutuelles et associations de 19 pays, sur quatre continents. « Il s'agit de l'année la plus importante en ce qui a trait aux projets menés et aux revenus pour SOCODEVI », a déclaré M. Lantagne.

De haut en bas : Maksym Maximov, du Service d'Extension agricole Dnepropetrovsk (Ukraine) et Denis Richard, président de La Coop fédérée. Vadym Udovitskyi, du ministère de l'Agriculture à Dnepropetrovsk; accompagné de Lorna-Jean Neveu et Jean Filiatrault, administrateurs chez Agropur. Ivan Pankiv, directeur du Service d'Extension agricole de Lviv
et Olena Marukhnyak, interprète
de la délégation ukrainienne.

En revanche, les ressources financières de l'organisation allouées au programme de parte­nariat coopératif et mutualiste ont fondu, en raison d'une baisse de la contribution de l'Agence canadienne de développement international, qui a dû composer avec des compressions budgétaires imposées par le gouvernement.

Mentionnons également que l'instabilité vécue au Mali et en Haïti a perturbé la réalisation des missions qui y étaient en cours.

Sur le plan environnemental, le projet de l'Arbre de l'intercoopération s'est poursuivi. « Depuis trois ans, cette initiative nous permet d'offrir une solution de rechange solidaire de plantation d'arbres dans des coopératives au Guatemala et au Québec pour compenser les émissions de gaz à effet de serre associées aux activités de SOCODEVI et à certaines des activités de nos organisations membres », indique-t-on dans le rapport annuel de l'organisation.

Les producteurs laitiers ukrainiens
à l'honneur

Ces assises ont été l'occasion de présenter des résultats du travail réalisé par SOCODEVI auprès de 3000 producteurs laitiers ukrainiens. Depuis 2008, ce projet, soutenu par Agropur, La Coop fédérée et Valacta, vise à accroître la compétitivité du secteur laitier ukrainien.

Pour y arriver, SOCODEVI et ses partenaires mettent l'accent, entre autres, sur l'amélioration de l'efficacité laitière à la ferme et sur le contrôle de la qualité du lait. Soulignons également que la production est en augmentation grâce à une génétique améliorée et à une meilleure qualité des fourrages. De plus, on a créé 15 coopératives et deux unions régionales, regroupant ainsi plus de 700 petits producteurs.

Enfin, on a profité de la tenue des assises pour procéder au lancement d'une monographie sur SOCODEVI, Le mouvement coopératif québécois et la solidarité internationale : L'expérience de SOCODEVI, rédigée par Louis Favreau, docteur en sociologie et professeur à l'Université du Québec en Outaouais, ainsi qu'Ernesto Molina, enseignant à l'Université de Sherbrooke.

Pour en savoir plus et pour soutenir
SOCODEVI et sa Fondation :

socodevi.org
socodevi.org/amis
dons.fondationsocodevi.org

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés