Entretiens
Le 6 septembre dernier avait lieu une journée portes ouvertes sur les 110 hectares de la Ferme de recherche en productions végétales de La Coop fédérée. Une occasion pour les quelque 800 visiteurs présents d'apprécier les efforts de la plus importante organisation de recherche privée au Canada. Chaque année, La Coop fédérée propose en moyenne 17 nouvelles variétés dans son guide de semences Elite. Des variétés sur lesquelles comptent les producteurs de grandes cultures.

La Ferme de recherche en productions végétales de La Coop fédérée : 110 hectares de recherche et développement au profit des producteurs d'ici.

Pour en arriver à choisir des variétés étoiles, le personnel de la Ferme de recherche, à Saint-Hyacinthe, évalue plus de 32 000 lignées végétales. Les hybrides et cultivars Elite lancés en 2012 étaient en gestation depuis cinq, voire huit ans, explique le directeur de la recherche et du développement technique de La Coop fédérée, Alexandre Mailloux. « Les hybrides de maïs-grain ont une vie commerciale de trois ou quatre ans, les variétés de soya et de céréales, de quelques années de plus, déclare l'agronome. Pour demeurer à la fine pointe, nous sommes condamnés à trouver les meilleures génétiques. » Les quatre chercheurs assistés d'une vingtaine de techniciens et d'employés de la Ferme de recherche unissent leurs efforts pour évaluer 68 000 parcelles expérimentales disséminées sur le territoire canadien, en collaboration avec d'autres organismes de recherche publics ou parapublics.

Il arrive, selon Alexandre Mailloux, que des lignées parentales ou grand-parentales qu'on pensait dépassées soient ressorties des banques de semences pour la réintroduction de caractères précis, par exemple la résistance à la fusariose dans les céréales. La sélection assistée par les techniques de la biologie moléculaire facilite grandement le repérage des caractères d'intérêt et les avancées.

Pour cette journée portes ouvertes, les organisateurs ont voulu souligner les 90 ans de La Coop fédérée en présentant des variétés anciennes de maïs (Pride 5 et PAG SX-111), de soya (Flambeau, Maple Amber, etc.), de blé (Red Fife), d'orge (Montcalm), d'avoine (Riel) et de luzerne (Thor) aux côtés de variétés actuelles. D'autres stations animées par des chercheurs ou des experts-conseils permettaient d'en apprendre sur les plantes de couverture et les cultures intercalaires, les conservateurs d'ensilage, le semis hâtif du soya, les engrais foliaires, les démarreurs à maïs, l'agriculture de précision et l'imagerie satellitaire, la luzerne RR, la gestion des cultures, etc.
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés