Entretiens
Le papier peint revient en force, se réjouit Sarah Lemieux, décoratrice à la Boutique Inov du centre de rénovation Unimat de Montmagny. Mais il s'agit d'une toute nouvelle génération, à des années-lumière des tapisseries fleuries de nos grands-mères, tient-elle à préciser.
Sarah Lemieux, décoratrice
Une des grandes tendances de l'heure est l'imitation photographique de matières comme la pierre, la brique, la céramique, le métal, le cuir, le bois ou le bambou. Ces papiers peints constituent une option intéressante et très économique pour remplacer le revêtement d'un mur par le matériau imité. « Avec la haute définition des images, c'est vraiment à s'y méprendre. Il faut toucher pour se rendre contre que c'est de la tapisserie ! » affirme cette décoratrice formée en design de présentation, qui offre également des services de décoration de salles de réception par l'entremise de la Boutique Inov.

Certains modèles sont même texturés. C'est notamment le cas pour l'imitation céramique, dont les carreaux sont légèrement en relief, ou encore pour l'imitation velours, obtenue par flocage de fibres synthétiques.

Par ailleurs, le papier peint texturé à peindre est particulièrement utile pour camoufler un mur abimé ou pour obtenir un effet ton sur ton attrayant, mais discret. Il se pose comme la tapisserie, et il suffit ensuite de le peindre de la couleur désirée.

Murale photo
Les fresques ou papiers peints paysages gagnent également en popularité comme élément décoratif central d'une pièce, poursuit Sarah Lemieux. On peut les mettre au plafond, sur une partie de mur ou sur un mur complet. La plupart d'entre eux étant lavables, il ne faut pas craindre d'en mettre dans la salle de bain et dans la cuisine, fait-elle valoir.

Véritables fenêtres ouvertes sur le monde, les murales photographiques offrent une vue grandiose sur le paysage de son choix, qu'il s'agisse du pont de Brooklyn, de la Voie lactée ou d'une jungle tropicale. « C'est très tendance ! On n'a pas besoin d'ajouter beaucoup d'autres éléments décoratifs pour créer une ambiance. Personnellement, j'en mettrais dans toutes les pièces ! »

Il est également possible de créer sa propre murale à partir d'une photo personnelle de bonne définition, ajoute la décoratrice, dont la liste de fournisseurs comprend une entreprise locale spécialisée dans ce domaine. Ce type de produit se présente généralement en lisières roulées préencollées, alors que les tapisseries « imitation » ou « à peindre » sont vendues en rouleaux continus couvrant habituellement une superficie de 56 pi2. « Pour un rendu parfait des images, des motifs ou des textures, il faut toujours tenir compte des raccords quand on les pose », prévient-elle.

Quel que soit le genre de papier peint choisi, il vaut mieux se mettre à deux pour le poser, conseille Sarah Lemieux. Pour obtenir un résultat satisfaisant, elle recommande de laver soigneusement le mur, de le dégraisser au phosphate trisodique (PTS) et d'attendre qu'il soit parfaitement sec avant d'apposer le papier peint. S'il s'agit d'un mur de gypse neuf, on prendra soin d'y appliquer d'abord une couche d'apprêt-scelleur au latex.

Dans la même veine, la décoratrice suggère l'emploi d'autocollants en vinyle, qui permettent d'apporter une petite touche de fantaisie au mur. Offerts dans une multitude de motifs et de couleurs, ils ont l'avantage de pouvoir se décoller facilement, sans endommager le mur. Tout comme pour le papier peint, il est possible d'en faire confectionner sur mesure à partir d'un motif de son choix.
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés