Entretiens
C'est dans une atmosphère d'enthousiasme que plusieurs dizaines de jeunes ont participé au lancement de la campagne de communications des 100 ans de la jeunesse rurale, tenu le 17 janvier dernier, dans le cadre du Salon de l'agriculture.
Plus précisément, ce lancement a eu lieu après le déjeuner-conférence portant sur le transfert de ferme, la conférencière invitée étant Chantal Bourgeois, du cabinet comptable et de consultations Raymond Chabot Grant Thornton. Le transfert de ferme préoccupe beaucoup le monde agricole, et plus particulièrement les jeunes, en raison notamment des capitaux élevés qui leur sont nécessaires aujourd'hui pour s'établir en agriculture. Et le centenaire de la jeunesse rurale démontre que les jeunes ont toujours été et sont encore intéressés par l'agriculture.

Le lancement des activités du 100e anniversaire de la jeunesse rurale se tenait dans le cadre d'un déjeuner-conférence durant lequel Chantal Bourgeois, du cabinet comptable et de consultations Raymond Chabot Grant Thornton, a parlé des étapes d'un transfert de ferme réussi.
Stéphanie Hamelin, directrice de la stratégie et du développement des affaires chez Desjardins, un important commanditaire des 100 ans de la jeunesse rurale.
Mathieu Couture, président de la Table de concertation de la jeunesse rurale du Québec et administrateur à La Coop fédérée, commanditaire principal de cet évènement.
Rappelons que l'idée de souligner les 100 ans de ce mouvement est une initiative de la Table de concertation de la jeunesse rurale du Québec; son président, Mathieu Couture, a été désigné responsable pour mener à bien cet évènement. Les trois organismes de jeunesse rurale – l'Association des jeunes ruraux du Québec (AJRQ), la Fédération de la relève agricole du Québec (FRAQ) et Quebec 4-H – sont les principaux acteurs de cette année de célébration.

La campagne de communications de ce centenaire, placée sous le thème « Un héritage pour l'avenir », vise à dresser un portrait positif et dynamique de la ruralité ainsi qu'à souligner le siècle d'engagement des jeunes, qui contribuent de cette façon à prendre leur destinée en main. À l'image du thème, un vieil empereur byzantin disait : « Les bonnes actions accomplies dans la jeunesse sont les vivres de la vieillesse. » D'où cette autre visée de la campagne, qui est de réfléchir à l'impact de cet engagement sur l'agriculture de demain.

La campagne a d'abord été annoncée le 6 décembre dernier dans le cadre du congrès de l'UPA, tenu devant tous ses délégués et invités. Des représentants de chacun des trois organismes de jeunesse rurale ainsi que le président de la Table de concertation de la jeunesse rurale ont pris la parole pour présenter brièvement leur organisation et surtout pour annoncer que les jeunes seront à l'honneur en 2013.

Au lancement officiel, auquel assistaient des représentants de chaque organisme, on a présenté les deux principaux commanditaires des 100 ans de la jeunesse rurale, soit La Coop fédérée et le Mouvement Desjardins.

Stéphanie Hamelin, directrice de la stratégie et du développement des affaires chez Desjardins, a annoncé deux intéressants concours qui se dérouleront au courant de l'année et qui visent à valoriser les jeunes et l'agriculture. Le premier concours est en quelque sorte la poursuite du programme de bourses associé au Fonds coopératif d'aide à la relève. Il s'adresse donc à la catégorie des jeunes en voie de créer ou de reprendre une entreprise. Chacun des gagnants remportera 8000 $. L'autre concours vise les 15 à 22 ans, qui devront, en équipes, produire une vidéo dans laquelle sera mis en évidence le succès de l'agriculture de leur région. Des bourses d'une valeur totale de 5000 $ seront remises aux gagnants.

Bien qu'indépendante des trois organismes de jeunesse rurale, La Coop fédérée est un commanditaire important, en ce sens que son Service des communications les soutiendra dans la production d'une campagne efficace. La Coop s'activera donc à mettre la jeunesse rurale sous les projecteurs tout au long de l'année. Lors du lancement, elle a rendu publics la programmation de la campagne ainsi que le visuel qui apparaît sur ces pages, que l'on retrouvera dans toutes les communications au courant de l'année.

Contacts :

« Avouons que 100 ans pour des organismes dirigés et maintenus par des jeunes âgés de 6 à 39 ans, c'est quelque chose, lance Mathieu Couture avec admiration. Bien que je ne pourrai pas en être témoin, espérons qu'en janvier 2113 d'autres jeunes gens seront à organiser les festivités des 200 ans de leurs organismes de jeunesse rurale ! » Il faudra consulter le site Web www.jeunesse rurale.ca ou suivre la campagne sur les médias sociaux Twitter (@jeunesserurale) et Facebook (/jeunesseruraleqc), car on y diffusera une foule d'informations au moyen de textes et de vidéos tournées lors des différentes activités de chacun des organismes.
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés