Entretiens
Bien que la plupart des fongicides aient un effet limité sur les plantes précédemment infectées, un traitement de dormance réalisé en temps opportun pourra prévenir les maladies dont l'incidence est plus élevée pendant les étés humides et pluvieux, notamment le mildiou, la tache noire, la cloque du pêcher et même la tavelure du pommier.

Quand l'appliquer ?
Cette combinaison puissante, mais non toxique pour l'environnement, peut être appliquée uniquement lorsque les arbres sont au stade dormant. Une application trop tardive pourrait en effet brûler les bourgeons qui auraient commencé à grossir ou à éclore.

Pour maximiser l'efficacité du produit, il faut impérativement choisir une journée de mars ou d'avril où la température demeurera au-dessus du point de congélation (0 °C et plus) pendant un minimum de 24 heures, y compris la nuit. La pulvérisation sera également plus efficace s'il n'y a pas de vent ni de précipitations. Afin qu'il puisse sécher avant la nuit, on appliquera le produit le plus tôt possible le matin.

Comment l'appliquer ?
Mélangez la bouillie soufrée et l'huile de dormance (vendus ensemble à votre quincaillerie Unimat) selon les proportions indiquées sur les contenants. La méthode d'application la plus facile consiste à utiliser un applicateur qui se branche directement à un tuyau d'arrosage et à suivre les instructions du fabricant. À défaut, vous pouvez employer un pulvérisateur à compression muni d'un réservoir de un ou deux gallons, ou encore un pulvérisateur manuel à pompe pour les plus petits travaux.

Conseils de sécurité
• Mélangez seulement la quantité que vous allez utiliser. La solution ne peut pas être conservée pour un usage futur.
• Comme pour tout autre pesticide, portez des vêtements de protection : manches longues, chapeau, gants résistants aux produits chimiques (les gants de cuisine en caoutchouc ne suffisent pas !) et lunettes antiéclaboussures.
• Lavez-vous soigneusement les mains et le visage après l'aspersion. Enfin, ne laissez jamais la solution couler sur des surfaces dures, comme le pavage, la pierre naturelle, la brique, le ciment, le stuc, le bois ou l'aluminium, car elle pourrait laisser des taches permanentes. Si nécessaire, protégez l'endroit avec une toile de plastique avant de vaporiser.

Conseils de fertilisation à la transplantation


• Ne mettez jamais de fertilisant dans le trou de plantation lorsque vous transplantez un arbre fruitier au printemps (idéalement en avril). Le contact direct du fertilisant avec les jeunes racines pourrait tuer votre arbre ! La bonne méthode consiste à creuser un trou une fois et demi plus gros que le pot, à mettre de la poudre d'os granulé 2-14-0* ou de l'engrais enracineur 9-18-6*, puis à recouvrir légèrement de terre avant d'y placer la motte.

• Comme le pH du sol autour des arbres fruitiers doit se situer entre 6 et 7, une application de chaux dolomite granulaire* sera souvent nécessaire.

• Un mois après la transplantation, mettez de l'engrais organique pour potager et plantes fruitières 6-8-10* autour de l'arbre.

* Tous les produits cités sont vendus à votre quincaillerie Unimat sous la marque Unijardin.

Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés