Entretiens
Daniel Houle et Kathleen Labrecque, du centre de rénovation Unimat de Saint-François-Xavier-de-Brompton
D'entrée de jeu, il décourage l'emploi de la peinture et du vernis. « Je préfère mettre de la teinture sur les surfaces horizontales. Comme elle pénètre le bois, elle le nourrit et le protège contre l'humidité et les rayons ultraviolets. De plus, elle ne s'écaille pas, elle nécessite moins d'entretien et sa couleur reste plus belle et plus uniforme », résume-t-il.

Le spécialiste recommande d'ailleurs de choisir des teintures au latex spécialement conçues pour les différents types de bois. « Offertes en finis transparents, semi-transparents ou opaques, les marques Inov, Permatec, Timbercare, SamaN et Techniseal proposent un très large éventail de teintes », poursuit-il. Certaines de leurs teintures contiennent aussi un agent fongicide qui prévient la moisissure.

Par ailleurs, les gens qui ont toujours utilisé des teintures à l'huile sur leur patio pourront sans crainte passer aux teintures dites « hybrides » pour le restaurer. « Elles ont été mises au point dans le but d'éviter un décapage complet », assure Daniel Houle. Les marques Inov et PARA Timbercare, vendues dans de nombreux établissements du réseau Unimat, comportent toutes deux des teintures hybrides faibles en composés organiques volatils (COV).

Nouvelle sur le marché, la teinture extérieure translucide SamaN pour bois à base d'eau est très appréciée de sa clientèle, remarque-t-il. Offerte en huit teintes populaires, elle permet de rafraîchir la couleur du patio en une seule couche, après qu'on a préparé la surface conformément aux instructions. Selon le fabricant, on peut aussi l'utiliser sur du bois neuf, traité ou non, 30 jours après sa pose.

Mode d'emploi
Pour prolonger la vie de son patio, Daniel Houle recommande un entretien dès les premiers signes de détérioration ou encore après un maximum de deux ans pour les planchers et de cinq ans pour les éléments verticaux.

La température idéale d'application de la teinture se situant entre 12 et 25 °C, les mois de mai, juin et septembre sont, selon lui, les plus indiqués. « Il ne faut jamais l'appliquer au gros soleil. Il vaut mieux procéder en fin de journée ou choisir une journée nuageuse, mais sans risque de précipitations. Cependant, après une pluie ou un arrosage, il faut attendre trois à quatre jours de beau temps pour atteindre un taux d'humidité idéal. »

Une bonne préparation du bois est primordiale, d'après lui. « La surface doit être sèche, uniforme et exempte de débris et de contaminants. On prendra soin de la nettoyer avec une solution de phosphate trisodique ou avec un jet à pression, puis de la poncer avec un papier sablé de grade 60 à 80 pour ouvrir les pores du bois et faciliter l'agrippement de la teinture. » Il conseille d'étaler la teinture avec un pinceau en soie blanche. Pour un fini durable, il recommande aussi un minimum de deux couches à 24 heures d'intervalle.

Daniel Houle et sa collègue Kathleen Labrecque pourront également vous renseigner sur d'autres produits destinés aux terrasses dans leur tout nouveau rayon Vivre à l'extérieur.
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés