Entretiens
Copropriétaire d'une entreprise familiale spécialisée dans le transport d'animaux vivants, producteur de porc certifié La Coop à forfait, éleveur de bovins charolais de race pure, président de l'Association québécoise des transporteurs d'animaux vivants (AQTAV), Alain Manningham a plusieurs cordes à son arc ! Un lien étroit unit toutefois ces différentes casquettes que porte Alain : la passion pour le milieu agricole.
Alain Mannigham Transporteur de porc certifié La Coop
Alain Manningham n'a pas toujours travaillé pour l'entreprise familiale. Après l'obtention d'un DEP en agriculture de l'ancienne école de Sainte-Croix (Lotbinière), en 1985, Alain a parcouru de nombreux kilomètres avant de racheter l'entreprise de son père avec son frère, en 2004. Il a notamment effectué du transport d'acier et d'aluminium aux États-Unis et localement pour diverses entreprises.

Ses valeurs ont inévitablement ramené Alain au milieu agricole, qu'il caractérise de familial avant toute chose. « Le monde agricole est rempli de gens positifs, vaillants, prêts à affronter les défis en équipe. Certains de nos clients sont avec nous depuis 40 ans : j'ai connu le grand-père, le père, et maintenant je connais les petits-enfants. La famille au grand complet ! » dit-il. C'est principalement cette raison qui justifie tout le temps et l'énergie qu'Alain investit dans son travail, que ce soit le jour, le soir et même les fins de semaine.

Le matin, les camionneurs prennent la route très tôt pour revenir à bon port en soirée. Mais en dehors du transport, il y a aussi la gestion des horaires de transport, les appels aux producteurs pour préparer la journée du lendemain, le lavage et la désinfection des camions, leur entretien et les réparations, etc. La désinfection des camions n'est d'ailleurs pas à prendre à la légère : si elle est mal effectuée, elle peut être responsable de maladies à grandes répercussions économiques dans les élevages des producteurs.

Aimer les animaux avant tout !
Le transport d'animaux vivants se distingue grandement d'autres types de transport : charger et décharger des animaux demande patience et rigueur. « Les porcs, ça ne fait pas toujours ce que tu veux qu'ils fassent ! Ça te rentre dans les jambes, ça fait à sa tête », affirme Alain. C'est pourquoi ce métier exige d'aimer les animaux pour être en mesure de bien les traiter et de les manipuler avec soin. Un bon camionneur doit avoir la volonté d'apprendre et de comprendre comment les animaux agissent.

Répondre aux enjeux de l'industrie
En tant que président de l'AQTAV, Alain a la responsabilité de traiter avec le MAPAQ, l'Agence canadienne d'inspection des aliments, La Coop fédérée, la Filière porcine coopérative, les Éleveurs de porcs du Québec et tous les autres acteurs majeurs de l'industrie. C'est en travaillant en équipe qu'il est possible d'être conforme aux normes établies, tout en s'adaptant à la réalité sur le terrain. Que ce soit pour adapter les bâtiments ou les quais de chargement, pour les normes de bien-être animal ou pour le transport des animaux fragilisés, les transporteurs ont un rôle primordial dans l'atteinte des objectifs.

« Aujourd'hui, pour atteindre les marchés de créneau, il faut que tous les niveaux de la filière discutent ensemble, souligne Alain. Ensemble, on peut arriver à réaliser des économies et à trouver les meilleures solutions pour la pérennité de notre industrie ! »
 
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés