Entretiens
Filles de producteurs agricoles, Josée Niquette et Marie-Josée Turgeon ont toutes deux grandi dans une ferme familiale et opté pour une carrière en sciences animales. En novembre 2011, elles se sont jointes à la Filière porcine coopérative à titre de coordonnatrices qualité du porc certifié La Coop, à La Coop fédérée, avant de se joindre à l'équipe d'Olymel à la suite d'un rapprochement stratégique des activités du secteur porcin entre ces deux organisations. Elles poursuivent désormais l'atteinte d'un objectif commun : le maillage étroit entre les producteurs, les coopératives, La Coop fédérée, les transporteurs et Olymel dans la production à valeur ajoutée du porc certifié La Coop.
Marie-Josée Turgeon, agronome, M. Sc. (à gauche), et
Josée Niquette, agronome, coordonnatrices qualité pour le porc chez Olymel
Tout de suite après son baccalauréat en agronomie (sciences animales) de l'Université Laval, Josée s'est jointe à la grande famille du réseau La Coop. Elle a occupé les fonctions de représentante en production avicole et en production porcine pour différentes coopératives. Quant à Marie-Josée, elle est titulaire d'un baccalauréat en bio­agronomie et d'une maîtrise en sciences animales de l'Université Laval. Elle a notamment travaillé plusieurs années chez Agri-Marché et a été respon­sable des dossiers relatifs au bien-être animal et à l'alimentation des porcs au CDPQ.

Dans leurs fonctions, les expériences complé­mentaires de Josée et de Marie-Josée leur permettent de suivre près de 500 fermes porcines, 60 transporteurs et trois abattoirs dans l'application du cahier des charges du porc certifié La Coop, et ce, sur un vaste territoire. Au quotidien, elles rendent visite aux élevages de porc certifié La Coop et promeuvent les bonnes pratiques telles que le bien-être animal, le jeûne préabattage, le tatouage règlementaire, la manipulation des porcs, la conception adéquate des quais, le transport des animaux fragilisés, etc.

Se démarquer par la qualité
Dans le contexte actuel, la production porcine différenciée est une façon d'assurer la pérennité des producteurs de porcs : l'application rigoureuse du programme Porc certifié La Coop et l'étroite collaboration avec les activités d'abattage et de transformation s'avèrent essentielles pour témoigner de notre crédibilité et de la qualité de nos produits sur les marchés particuliers. « En tant que gardiennes du cahier des charges, nous devons non seulement accompagner les membres dans les nombreux aspects de la production, mais aussi documenter l'avantage économique du respect des normes », affirme Josée. Cela passe par la mise en place d'indicateurs de performance, le traitement des nombreuses données recueillies, la gestion des non-conformités, la création d'outils de travail, la formation et la vulgarisation.

« Bien peu de professionnels travaillent de façon aussi transversale avec les intervenants, explique Marie-Josée. Chacun possède ses objectifs, ses défis, et ne se soucie pas toujours de l'impact que ses actions auront sur les résultats des autres. Notre rôle est de faire comprendre que nous produisons de la viande, pas des porcs, et que c'est uniquement en travaillant ensemble qu'on peut atteindre la qualité visée. »

Réinventer la production porcine
Josée et Marie-Josée se considèrent choyées de faire la promotion d'un programme coopératif qui répond aux besoins particuliers d'Olymel, essentiel à la traçabilité de la viande et nécessaire pour pouvoir faire face aux enjeux de l'industrie mondiale. Chaque jour, elles contribuent à réinventer la production porcine avec les nombreux intervenants de la Filière. Les coordonnatrices qualité croient en l'importance de s'organiser, de continuer à se développer pour aller plus loin dans le respect des exigences et devenir plus rentables. Un défi que tout agronome souhaite relever dans sa carrière.

 
Retour

Copyright © 2014 La Coop fédérée | Tous droits réservés